De nombreux patineurs s'appuient sur les principes de l'entraînement croisé pour s'entraîner en vue des compétitions de roller.

On ne s'entraîne que rarement avec un seul sport

Une grande majorité de patineurs pratique un autre sport en complément du roller. Cela peut être pour développer une capacité spécifique ou transversale.

Quels sports pratiquer ?

Les fondeurs privilégient le vélo et la course à pied pour travailler le foncier, en particulier en période hivernale où il n'est pas toujours simple d'aller patiner, tant les conditions climatiques sont changeantes et incertaines.

Le fait d'avaler des kilomètres par le biais d'une pratique portée comme le cyclisme permet de limiter le temps passé sur les rollers. En revanche, il faudra veiller à varier les séances, et ce, afin de ne pas se transformer en "Diesel" sur les patins. Les reliefs sont utiles pour solliciter le système cardio-vasculaire. Un conseil : moulinez pour garder de la vitesse de jambe et ne pas trop prendre de cuisses !

Le running : une pratique intéressante si elle est bien pratiquée

La course à pied a l'avantage d'offrir davantage d'intensité à l'effort et de faire travailler plus de muscles que le vélo. On peut donc « gagner » du temps d'entraînement. L'idée est, par exemple, d'intégrer des accélérations régulières pour recréer les variations des courses de roller. La course à pied est un excellent complément pour travailler le foncier tout en améliorant ses capacités anaérobie.

Le fractionné autour de votre seuil vous donnera davantage de résistance en cas d'attaque. Il est aussi possible d'améliorer sa tonicité et ses départs en faisant des côtes ou des escaliers ou vous travaillez la fréquence. Veillez à garder une bonne posture et à être tonique sur vos appuis. Le travail des foulées avec des lattes, les griffés, sont autant de variantes qui peuvent être bénéfiques pour le roller.

Attention à ne pas faire trop de volume en course à pied. Cela reste une pratique plus traumatisante que le roller. Si vous allez courir, choisissez plutôt des terrains avec une surface souple comme le tartan, la pelouse, les chemins de terre. Le béton et le bitume renvoient beaucoup de choc et abiment les articulations. Il est important d'investir dans de bonnes chaussures comme les basket Salomon.

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi trouver de précieux conseils d'entraînement sur un blog running pour débutant.