Apprendre le wheeling en roller freestyle

Le wheeling est l’une des figures les plus techniques du roller freestyle. Elle consiste à rouler sur une seule roue ! C’est la base de nombreuses autres figures du slalom moderne. Les équipes de ROOL et REL collaborent une fois de plus pour vous aider à apprendre le wheeling avec des champions ! Voici les conseils de Teddy Thierry pour réussir vos wheelings en roller…

Apprendre le wheeling en slalom freestyle

Les étapes pour apprendre le wheeling

Définition : qu’est-ce qu’un wheeling ?

Comme son nom l’indique en anglais, le wheeling consiste à rouler sur une seule roue ! Cette expression n’est pas propre au slalom, elle est également employée en vélo ou en moto.

Les différents types de wheeling en roller

Il existe deux principales familles de wheeling en roller :

  • Les wheeling sur le talon (royal)
  • Les wheeling sur la pointe du pied (impérial)

Il peut arriver que certains patineurs soient plus à l’aise naturellement sur l’un ou sur l’autre. Les deux techniques sont importantes pour augmenter le répertoire de vos figures de slalom freestyle.

Les conseils de Teddy (Team Rool) pour apprendre le wheeling

Premier conseil : le poids du corps sur la roue porteuse

Positionnez tout le poids de votre corps et donc votre centre de gravité au dessus de la roue porteuse. C’est valable sur la pointe comme sur le talon. D’autre part, si votre poids est bien positionné au dessus de votre roue, il est plus facile de vous mettre en wheeling et de décoller la jambe libre.

Rester le plus droit possible

  • Si vous vous penchez trop en avant, la jambe libre sur l’arrière doit compenser
  • Si vous vous inclinez trop vers l’arrière, le risque de chute est accru.

Trouvez votre vitesse optimale

  • Si vous allez trop lentement, le wheeling est dur à maintenir car vous avez des difficultés à garder l’équilibre… C’est comme le vélo !
  • Si vous allez trop vite, vous risquez la chute

Pour résumer : La vitesse doit être optimale, pas maximale.

Teddy Thierry en wheeling

Le secret : un bon gainage !

On ne va pas vous raconter d’histoire. Travaillez votre gainage ! Sinon vous aurez du mal à réussir un wheeling ! Par ailleurs, le haut du corps se verrouille pour que le bas du corps soit stable.

Restez en carre neutre

Il est possible d’utiliser les « carres » en roller. En effet, c’est un peu à l’image du ski. En outre, pour réussir votre wheeling, vous devez rouler en carre neutre, c’est à dire roue droite. Par ailleurs c’est un gage du bon alignement de la roue, du patin, du genou au dessous du centre de gravité.

Les différences de positions entre wheeling sur le talon et wheeling sur la pointe du pied

En wheeling sur le talon

  • Tendez la jambe porteuse, à la limite de l’hyperextension.
  • « Tirez les orteils » vers le haut pour être bien calé sur le talon.

Teddy en wheeling talon

En wheeling sur la pointe du pied

  • Sur la pointe de pied, c’est l’inverse. Fléchissez la jambe porteuse. En effet, le but est d’être le plus possible sur la pointe.
  • Enfin, les patineurs spécialistes du wheeling conseillent de bien recroqueviller les orteils sur la pointe pour être plus stable et mieux calé.

Pierre Célat en wheeling

Pour aller plus loin

Vous pouvez consulter la chaîne Youtube de Rool pour découvrir d’autres figures en vidéo.

Auteur

Alexandre Chartier

''alfathor''

Fondateur et webmaster de rollerenligne.com depuis 2003. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Aspirine ou café recommandée si vous abordez un de ces sujets !

SOUTENIR ROLLERENLIGNE.COM

Vous aimez les contenus de REL, Mediaskates.com et Spotland.fr ?

Aidez à pérenniser l'association !

A lire également

Publicité Ligne Droite Roller

Publicité Ligne Droite Roller 2021

Publicité Cadomotus

Cadomotus : from rookie to pro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *