L’utilisation des carres en roller

En roller comme en ski ou en patinage sur glace, le patineur passe successivement d’une carre à l’autre lorsqu’il pratique… Mais que sont les carres ? La première fois que l’on entend ce mot-là on se demande même parfois comment il s’écrit. Définition…

carres roller small

Article du 24 septembre 2013 mis à jour le 5 août 2018

Jouez avec vos carres en roller

Carres à plat en roller

Définition d’une carre

En patinage sur glace, les carres désignent les deux tranchants de la lame séparés par un petit creux. En ski, les carres sont les arêtes carrées des planches qui viennent se planter dans la neige quand vous tournez.

Les carres en roller : un abus de langage

En roller, l’utilisation du mot carre est abusive dans le sens où une roue de roller est arrondie. Il n’y a pas d’angle carré qui vient se planter dans le sol. Les carres désignent donc les faces externes et internes du surnoyau en polyuréthane.

Ce terme de carre est toutefois passé dans le langage courant des entraîneurs et des patineurs.

Le fait de patiner sur une carre dessine un arc de cercle sur le sol. Mettre sa masse sur une carre déclenche un virage si le corps s’incline en même temps.

Nous avons donc 4 carres principales :

  • extérieure gauche
  • extérieure droite
  • intérieure gauche
  • intérieure droite

Les carres internes

Les carres internes sont placées entre vos pieds. Ce sont les plus utilisées en roller. Elles sont sollicitées lors de chaque poussée.
Les patineurs débutants s’appuient souvent sur leurs carres internes au repos, une position à corriger !

Les carres externes

Les carres externes sont situées à l’extérieur de vos patins. On les utilise notamment en virage quand on se penche vers l’intérieur de la courbe.
Elles sont très utilisées en patinage artistique et en slalom, mais aussi en course quand on croise où que l’on réalise une double-poussée.

Les carres dites « neutres »

On parle de « carres neutres » quand les roues des patins parfaitement verticales, qu’elles reposent sur la tranche, ni en carre interne, ni en carre externe. Comme sur le schéma-ci-dessus. Au repos, si l’on est bien droit et que les platines sont bien positionnées, les patins sont naturellement dans cette position.

Carres internes et externes en roller

Les mauvaises positions de carres

Mauvaise position sur les carres internes des patins

Le défaut le plus courant chez de nombreux patineurs est d’avoir les pieds « en dedans » comme sur l’image ci-contre. Cela peut avoir plusieurs causes et conséquences.

Une nuisance pour votre technique et vos articulations

Si vos pieds s’affaissent vers l’intérieur ou l’extérieur, cela :

  • nuit à votre technique de patinage
  • diminue votre efficacité car vous ne poussez pas dans l’axe et vous perdez de l’énergie.
  • diminue le confort
  • génère des points de pression
  • peut engendrer des lésions cutanées sur vos chevilles.
  • sollicite vos tendons et vos articulations (chevilles, genoux)

Voici quelques astuces pour corriger les mauvaises positions de carres :

Serrez bien vos patins

Insuffisamment serrés, ils laissent trop de liberté aux pieds qui bougent dans la chaussure. Ils peuvent basculer vers l’intérieur ou l’extérieur. Cela génère des frottements et une perte d’efficacité. On commence le serrage par le bas du pied et on remonte progressivement.

Vérifiez le placement de vos platines

Renforcer ses chevilles avec une planche sur une demi-sphèreUne platine ou un châssis trop en dedans ou trop en dehors vont solliciter les chevilles et faire reposer le pied sur la carre interne ou la carre externe. Retrouvez tous nos conseils pour bien positionner votre platine.

Tonifiez vos chevilles

Il peut arriver que lors du passage d’une chaussure haute type randonnée à une chaussure basse type course, le manque de tonicité des chevilles fassent que les pieds s’affaissent vers l’intérieur. Il va donc falloir travailler votre tonicité et votre proprioception pour que la cheville se muscle et reste bien droite. Voici quelques conseils pour renforcer vos chevilles en roller.

Si le souci persiste, demandez conseil à un podologue

Un souci de position peut être lié à votre morphologie : genoux en dedans ou en dehors, manque, pronation, supination. En cas de doute, consultez un podologue.

Deux exemples d’utilisation des carres internes et externes

Le virage en croisé

Virage en croisé

Lors d’un virage en croisé, le patineur se penche vers l’intérieur du virage. Il utilise à la fois les carres externes et internes, en alternance ou simultanément pour continuer de se propulser tout en tournant.

Lorsque les jambes sont croisées, le patineur pousse simultanément sur :

  • la carre interne du pied à l’intérieur du virage
  • la carre externe du pied à l’extérieur du virage

La double poussée

La double poussée est une technique de patinage dont le but est d’accroître son efficacité en combinant pendant une faction de seconde la poussée sur la carre externe d’un pied et la carre interne de l’autre pied. Elle est utilisée en relance et parfois en allure de croisière par quelques patineurs aguerris.

En cela, on peut dire qu’un virage en croisé utilise une forme de double-poussée.

Allez, pour finir, une belle vidéo de patinage de vitesse où le travaille sur les carres est particulièrement prononcé !

Liens utiles

Sollicitations articulaires et musculaires liées à l’usage des roues de roller de grand diamètre

Texte : Alfathor
Photo : Alfathor et Captain Cavern

Auteur

Alexandre Chartier

''alfathor''

Fondateur et webmaster de rollerenligne.com depuis 2003. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Aspirine ou café recommandée si vous abordez un de ces sujets !

SOUTENIR ROLLERENLIGNE.COM

Vous aimez les contenus de REL, Mediaskates.com et Spotland.fr ?

Aidez à pérenniser l'association !

A lire également

  • Aucun article associé.
  • Publicité Ligne Droite Roller

    Publicité Ligne Droite Roller 2021

    Publicité Cadomotus

    Cadomotus : from rookie to pro

    10 réponses pour “L’utilisation des carres en roller

    1. Alfathor

      Bonjour,
      J’ai pratiqué la vitesse de mes 7 à 17 ans et de l’agressif jusqu’à mes 30 ans.
      Souhaitant revenir à ma première pratique, j’ai racheté une nouvelle paire de vitesse.
      Constat: la majorité des figures en street se faisant en appui sur les chaussures et la platines, les chevilles complètement tordues, je n’arrive plus à tenir mes carres…
      De plus, les roues étant beaucoup plus fines et sur les rollers de vitesses que de celles en street, au repos je dois forcer pour rester en « carre neutre », au quel cas, je me retrouve en carres externes (genre jambes arquées). Position courante dans l’agressif…
      Bref, j’ai les chevilles vacillantes même en serrant les chaussures comme un dingue. J’ai retrouvé des sensations de vitesses mais j’ai très vitesse mal et peu difficilement faire plus d’une 1/2h d

    2. #Slider_Rider

      bonjour
      pourriez vous m’expliquer car
      je ne comprend pas ce que veut dire cette phase.
      —————————–
      « On parle de carres neutres quand les patins sont à plat. »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *