Les principes de base de la performance dans la pratique sportive et le roller

La performance sportive est conditionnée par de nombreux critères qu’il convient d’équilibrer avec soin : entraînement, musculation, alimentation, sommeil et bien d’autres…

Séance d'étirements

Les facteurs clés de la performance en roller

La performance sportive est un subtil équilibre entre de nombreux paramètres. L’entraîneur et l’athlète doivent parfaitement communiquer et se connaître pour jouer sur chaque aspect de la vie du sportif. Le roller ne fait pas exception à la règle.

A la base de toute performance : une bonne hygiène de vie

A la base de toute performance, l’hygiène de vie est l’un des plus importants. Les excès mettent l’organisme à rude épreuve : excès de nourriture, d’alcool, d’entraînement, manque de sommeil, peuvent avoir des conséquences considérables. De plus, le respect d’une certaine rigueur joue sur la longueur de la carrière sportive.

Une charge d’entraînement adaptée à la forme et au niveau du patineur

Le niveau de charge de l’entraînement doit être optimal et non maximal. L’athlète doit arriver le jour J avec le meilleur état de forme possible. Il doit aussi éviter les blessures liées au surentraînement. Autant dire que sa santé se surveille comme le lait sur le feu. La fréquence cardiaque au lever fait partie des bons indicateurs. D’autre part, l’entraîneur veillera aussi à demander régulièrement au patineur dans quel état de forme il se trouve. La chute des temps au chronomètre peut aussi être une alerte indiquant une surcharge.

graphique frequence cardiaque vitesse module entrainement
Courbe de fréquence cardiaque

La récupération fait partie intégrante de l’entraînement. C’est un processus normal de l’entraînement. Elle permet au corps de se reconstruire après la mise à mal que constituent les séances. Elle permet aussi de limiter les risques de blessures. N’oubliez pas que chaque effort violent peut être traumatique pour le corps.

Une alimentation équilibrée pour améliorer vos performances en roller

Bien que quelques champions exhibent leurs excès sans complexe, l’alimentation est l’un des facteurs clés de la réussite sportive. Avez-vous déjà vu une formule 1 remporter une course avec du fioul lourd dans son réservoir ? La nourriture est le carburant de l’organisme, plus elle est de bonne qualité et plus elle couvre les besoins en nutriments et autres sels minéraux, mieux le corps est à même de fournir un effort intense.

Les produits de musculation naturelle

Nourriture variée
Nourriture variée et compléments alimentaires

En cas de carence pour accroître leurs performances, il peut arriver que des athlètes utilisent des produits de musculation naturels, sous forme de compléments alimentaires. La nature regorge de diverses victuailles aux propriétés bénéfiques pour le corps.

Les protéines végétales par exemple, peuvent venir en complément des protéines d’origine animale pour renforcer et développer les muscles. De nombreux sportifs de très haut niveau sont d’ailleurs végétariens.

Tout le monde connaît le rôle des féculents dans l’apport d’énergie, mais l’énergie ne suffit pas à bien faire tourner la machine. Les légumineuses facilitent la digestion, aident à réguler le cholestérol. De plus, elles sont riches en sels minéraux.

La spiruline renforce les défenses et lutte contre la fatigue, le café aide à brûler des calories, les oeufs font partie des meilleures protéines, etc.

Ne négligez pas l’hydratation !

Une baisse de 2% du poids de corps en perte hydrique équivaudrait à une baisse de 20% de la performance. Autant dire que l’organisme doit constamment être réapprovisionné en haut ! Là encore, il existe des boissons contenant des compléments en minéraux et qui s’adaptent particulièrement bien à la récupération et à l’effort.

Varier les sports pour rompre la monotonie

L’entraînement croisé apporte un peu de fraîcheur et de nouveauté dans la routine. C’est pourquoi la pratique de plusieurs sports est recommandée, d’autant plus s’ils sont complémentaires. La musculation reste une pratique transversale, mais le cyclisme par exemple s’avère un bon complément au roller, de même que la natation pour permettre aux muscles et au squelette de récupérer en étant porté par l’eau.

Pratique du VTT
Pratique du VTT

Article parrainé et rédigé par l’équipe de REL

Auteur

Alexandre Chartier

''alfathor''

Fondateur et webmaster de rollerenligne.com depuis 2003. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Aspirine ou café recommandée si vous abordez un de ces sujets !

SOUTENIR ROLLERENLIGNE.COM

Vous aimez les contenus de REL, Mediaskates.com et Spotland.fr ?

Aidez à pérenniser l'association !

A lire également

Publicité Ligne Droite Roller

Publicité Ligne Droite Roller 2022

Publicité Cadomotus

Cadomotus : from rookie to pro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *