Luna Park : courte histoire du parc d’attraction parisien et de son skating rink

Le Luna Park était un parc d’attraction à l’américaine, inspiré du modèle du parc de Coney Island à New-York. Il fut inauguré le 26 mai 1909, Porte Maillot, à Paris. Au coeur de l’établissement, un magnifique skating rink accueillait les patineurs…

Skating rink de Luna Park

Grandeur et décadence du 3e parc d’attraction français

La fondation de Luna Park

Luna Park aurait le jour sous l’impulsion de Gaton Akoun, son fondateur et directeur (Coemedia, 2 juin 1910). D’autres sources font référence à l’industriel et entrepreneur du sport Roubaisien Théodore Vienne. Il aurait fondé le Wonderland Français  en 1907 avec Robert Coquelle. En 1910, Luna Park avait déjà accueilli 3 millions de visiteurs et reversé 250.000 Francs aux bonnes oeuvres, une obligation légale à l’époque. En 1926, il s’étirait à cheval entre les communes de Paris et de Neuilly.

L’entrée coûtait un Franc avec une entrée à une attraction incluse. Le parc était ouvert de 13h00 à minuit. Si la clientèle des premières heures fut plutôt « sélect », il semblerait qu’elle ait laissé place à des public plus douteux au fil des années, notamment pendant la seconde Guerre Mondiale.

Façade de Luna Park depuis la Porte Maillot (source : Gallica / BNF)

Les attractions du parc

Le parc et ses attractions évoluèrent au fil des années et des saisons pour satisfaire la demande des visiteurs. Les manèges à sensations tels que les montagnes russes rencontrent un grand succès et font la réputation des lieux. Le toboggan géant, l’autopiste (l’équivalent de nos autos-tamponneuses), les stands de tirs la « water chute », ou le dancing (Palais des Folies) contribuent également au succès de l’endroit. Une nouvelle entrée art déco fut construite. Il fut agrandi en 1933.

Water Chute de Luna Park

Le skating rink de Luna Park

Mais c’est un tout autre équipement qui nous intéresse au sein de Luna Park : le skating rink ! « Le Petit Journal » du 9 janvier 1910 y fait brièvement référence et indique « trois séances tous les jours ». Le journal l’Intransigeant du 22 décembre 1909 indique même les horaires : de 10h30 à midi, de 14h30 à 18h30, de 20h30 à minuit et les tarifs de 1 Franc. Un orchestre accompagnait les patineurs.

Les archives de Sam Nieswizski nous indiquent que le « Luna Park Roller Skating Rink » a été inauguré le 3 décembre 1909.

Le skating rink de Luna Park avec ses patineurs

Le bulletin mensuel « Le Rayon » du 25 novembre 1910, indique que Luna Park devait faire face à la concurrence et à l’arrivée prochaine d’un nouvel établissement, le Magic City du Quai d’Orsay. Lui aussi possèderait un skating rink.

Le rink de Luna Park fut réquisitionné par l’autorité militaire pendant la Grande Guerre de 14-18. Il ferma en 1925. Comme le montre la photo ci-dessous, le bâtiment disposait d’une aire d’évolution en parquet d’érable de belle facture. Le rink était entouré d’un lice où pouvaient déambuler les spectateurs. Des tentures ornaient les balcons qui donnaient sur la piste. Un endroit magnifique ! Tenue correcte exigée !

Un patineur en grand écart au skating rink de Luna Park

En 1938, une nouvelle patinoire ouvrit sur son ancien emplacement : le Skating Rink de Paris. Il possédait une piste en baois avec des parties en pente. Les patineurs y utilisaient notamment les fameux patins à trois roues caoutchoutées « Fulgur« . Le rink ferma à nouveau en 1939 avec l’entrée en guerre de la France.

Skating Rink de Luna Park

La fin (incertaine) de Luna Park

Un nouveau propriétaire, Léon Volterra, prit le parc en main. Il entama de grands travaux. Le 29 juillet 1926, le parc rouvrit avec de nouvelles attractions : le navire diabolique, la cascade, le Scenic Railway et plus d’une vingtaines d’autres attractions. Le journal « La Rampe « du 31 août 1926 indique la présence de personnalités de l’époque comme Mistinguett ou encore Joséphine Backer lors de la soirée de réouverture.

Puis vint la Grande Dépression. Le jeudi noir du 24 octobre 1929 marqua un tournant dans l’histoire du monde et de Luna Park. Malgré les efforts du propriétaire pour relancer le projet en 1931, le park sombra lentement.

Vue de Luna Park depuis l'Observatoire

La Page Wikipedia indique que Luna Park aurait fermé ses portes entre 1931 et 1934. Cependant, des recherches plus appronfies ont montré que des travaux ont bien eu lieu en 1933. Par la suite, le parc aurait fermé ses portes en 1939 avant de rouvrir en août 1940. L’endroit attirait les permissionnaires allemands. Le parc aurait ensuite été détruit entre 1942 et 1948.

Depuis 1974, le Palais des Congrès trône à l’ancien emplacement de Luna Park.

« Le nom de Luna-Park donné à cet établissement provient  probablement de ce qu’en anglais on appelle « lunatic » les aliénés, et qu’il faut être quelque peu fou pour goûter ce genre de jeux. » (La Nature, 3 juillet 1909).

Vidéo de l’auto piste et des montagnes Russes

Galerie photo de Luna Park

Sources complémentaires

  • Service Archives-Documentation-Patrimoine de la Ville de Neuilly-sur-Seine
  • Gallica / BNF
  • Luna Park, Paris Porte Maillot (paris-projet-vandalisme.blogspot.com)

A lire également

Dans l’ambiance des skating rinks des années 1900 aux Etats-Unis

L’Impérial ou l’histoire tragique d’un skating rink de Vancouver (Canada)

Livre : The Allure of the Rink par Sarah Webber

Remerciements à Sam Nieswizski pour les infos additionnelles
et à Hans Brinkel pour la carte postale du skating rink

Auteur

Alexandre Chartier

''alfathor''

Fondateur et webmaster de rollerenligne.com depuis 2003. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Aspirine ou café recommandée si vous abordez un de ces sujets !

SOUTENIR ROLLERENLIGNE.COM

Vous aimez les contenus de REL, Mediaskates.com et Spotland.fr ?

Aidez à pérenniser l'association !

A lire également

  • Aucun article associé.
  • Publicité Ligne Droite Roller

    Publicité Ligne Droite Roller 2021

    Publicité Cadomotus

    Cadomotus : from rookie to pro

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *