Apprendre à freiner en roller avec un tampon de frein

Lorsque l’on débute en roller, la façon de s’arrêter est l’une des premières questions qui vient à l’esprit. Les fabricants proposent un étrange appendice fixé à l’arrière du patin droit : le tampon de frein ! L’équipe de REL vous propose quelques astuces pour apprendre à freiner avec un tampon…

Apprendre le freinage avec un tampon en roller

Apprendre à freiner en roller grâce à votre tampon de frein

Pour apprendre à freiner en roller, le tampon est une technique de base. D’ailleurs, lorsque l’on achète une paire de roller, le tampon de frein est la seule solution de freinage dont les patineurs disposent. Si vous êtes débutant(e), vous serez irrémédiablement confronté au besoin d’apprendre à freiner. Le freinage avec le tampon de frein est l’un des premiers que l’on apprend à maîtriser.

Selon les situations, il permettra :

  • de s’arrêter progressivement
  • ou de perdre de la vitesse.

Sachez en revanche que le freinage tampon ne permet pas de s’arrêter net. En effet, ce n’est pas un freinage d’urgence ! Vous devez donc avant tout savoir anticiper !

La décomposition du mouvement pour freiner en roller avec un tampon

Les prérequis pour apprendre le freinage tampon

Pour freiner efficacement avec un tampon de frein, il faut être capable de décaler ses deux pieds en patinant et de positionner son poids vers l’arrière.

Apprendre le freinage tampon en roller

1. Se fléchir pour être plus stable

Tout d’abord, le freinage sera plus efficace si vous vous fléchissez. Cela permet de décaler le pied avant plus facilement. Le poids du corps est légèrement sur l’arrière.

Astuce : vous pouvez poser les mains sur les genoux pour être stable et mieux maintenir votre position.

2. Apprendre à rouler pieds décalés

L’étape suivante consiste à vous laisser rouler, pieds décalés pour appréhender la position en mouvement. Légèrement fléchi, le poids de votre corps se place légèrement en arrière de vos appuis.

Apprendre le freinage tampon en roller en gardant les bras en parade

3. Soulever la pointe du pied du frein

Ensuite, l’objectif est de soulever la pointe du pied avant, tout en gardant le talon au sol. En roulant, faites entrer le tampon de frein en contact avec le sol, mais n’appuyez pas fort, le but est de caresser le sol, le temps de vous familiariser avec cette sensation.

Restez un peu fléchi, le poids du corps légèrement sur l’arrière, pour compenser le frottement. Il faut rester bien gainé pour conserver la position.

Astuce : Il faut être bien gainé pour ne pas tourner lors du contact du tampon avec le sol.

Un freinage efficace avec le tampon de frein nécessite de bien lever la pointe du pied

4. Appuyer progressivement de plus en plus fort

Au fur et à mesure que vous maîtrisez la position, vous pouvez commencer à appuyer de plus en plus fort. Mains sur les genoux ou en parade, c’est vous qui choisissez !

Pour être plus stable et freiner plus fort, abaissez vos fesses au dessus de la jambe d’appui. Plus on s’abaisse sur la jambe d’appui, plus la pression mécanique sur le frein est forte et plus le freinage est efficace.

Lors du freinage, vous remarquerez que si l’on est trop en avant ou que l’on freine trop fermement, on se fait éjecter vers l’avant. C’est pourquoi il faut bien placer le centre de gravité légèrement en arrière des appuis.

De même, si l’on reste trop droit, le risque de partir en avant est plus important. Pour assurer en cas de chute avant, vous pouvez fléchir les bras vers l’avant en parade, les paumes orientées vers le sol.

Astuce : vous pouvez garder les cuisses jointes pendant le freinage pour être mieux positionné. Cela s’applique à ceux qui auraient les jambes un peu désordonnées.

Pour maitriser votre vitesse, vous pouvez freiner dans une zone délimitée

5. Exercice pour apprendre à freiner en roller dans une zone délimitée par des plots

Freiner c’est bien, anticiper c’est mieux ! Vous pouvez utiliser des plots pour définir une zone de freinage dans laquelle vous arrêter ! Le but est de ne jamais dépasser le dernier plôt. Espacez les plots de 2 m ou 3 m dans un premier temps, prenez de l’élan et tenter de vous arrêter dans la zone.

Plus vous êtes à l’aise et plus vous pouvez resserrer les plots et défier vos amis !

Une variante : le freinage tampon en virage !

Essayez le freinage tampon en virage ! Le principe est assez similaire, il vous suffit de vous pencher vers l’intérieur du virage en freinant. Cela permet de réduire l’espace, la longueur pour ralentir.

Le freinage tampon en roller peut se faire en virage

Vidéo : freinage avec un tampon de frein lors d’un championnat du monde de roller de descente à Lyon

La vidéo sur Youtube

Remarque : Vous constaterez que bien que le descendeur sur cette vidéo soit très expérimenté (et certainement en excellente condition physique), son bassin s’abaisse légèrement sur les moments de pression du frein (début et fin de vidéo), et sa jambe de frein reste ostensiblement fléchie.

Liens utiles

Choisir son tampon de frein de roller

Astuce : prolonger la durée du tampon de frein

Astuce : Fabriquer un tampon de frein de roller en bois

Merci à Pascal pour sa contribution

Auteur

Alexandre Chartier

''alfathor''

Fondateur et webmaster de rollerenligne.com depuis 2003. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Aspirine ou café recommandée si vous abordez un de ces sujets !

16 réponses pour “Apprendre à freiner en roller avec un tampon de frein

  1. léa

    Je préfère avancer le roller et appuyer sur

  2. elvena

    Je préfère avancer le roller et appuyer sur la jambe que de le soulever c’est moins casse gueule. Surtout sur route de campagne.

  3. DANGA 007

    Je ne rolle pas encore, mais je me demandais comment on se servait de ce frein.
    Je pensais bêtement qu’il fallait se pencher en arrière pour l’actionner et je me demandais comment on pouvait faire ça sans tomber !?
    J’ai bien fait de lire avant de me tauler sévèrement !!

  4. Clemens

    Je me rappelle quand j’étais jeune je le réservais aux grosses descentes. Il s’use assez vite alors sur le plat je l’utilisais jamais.

  5. Clemclem 575

    D’un autre coté quand tu ne sais pas encore tenir en équilibre sur un seul patin (comme moi :-p)le freinage tampon est la seule solution efficace avec le chasse neige.

  6. Braz-ma

    Bon, c’est visible, y’a du pour et du contre.
    Perso, j’utilise le patin pour avancer : ‘ faut s’accrocher au départ, mais après, on va aussi vite que les autres…!!

  7. basile

    avent je faisais sa mais ce nest pas une bonne idee sa use trop le frein

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *