À l'issue du Mondial 2015 de la Roche-sur-Yon, nous nous étions penchés sur le très bon parcours de la France, l'équipe de Fabien Savreux ayant terminé au 6ème rang.


Tour de qualification


Le premier match décisif pour l'accès aux quarts de finale avait été gagné contre l'Angola sur le score de 3-1 après une 2ème mi-temps excellente qui permettait aux plus audacieux d'oser espérer que le match contre les Argentins finisse de la même façon. Contre ces derniers, la défaite de 5-0 qui, sur le moment, pouvait paraître décevante, reprenait des couleurs sachant que les Argentins finissaient ultra-brillamment Champions du Monde contre l'Espagne sur le même écart de but.

La France était dans le groupe A avec l'Espagne pour tête de série, l'Angola et la Hollande

Samedi 20 juin 21h15 : France 6-1 Espagne (4-0)

Arbitres: MM. Pinto et Da Prato

Equipe de France contre Espagne

Le match avait débuté rapidement sur un bleu sévère au capitaine Sébastien Furstenberg suite à un accrochage léger avec Pedro Gil. Si le coup franc direct ne permettait pas à l'équipe espagnole d'ouvrir la marque, c'est lors du power-play que Marc Gual profitait de marquer son premier but d'un hat-trick parfait en 1ère mi-temps, les 2 autres tombant aux 15 et 19èmes minutes.
Les équipes étaient à peine revenues du vestiaire que c'était alors au tour de Josep Lamas de marquer le 4-0 en faveur de l'Espagne. Il fallait vraiment que la France arrive à marquer pour casser cette série et c'est Carlo Di Benedetto qui, lors d'une très rapide et belle contre-attaque, avait réussi ce qui sera finalement le but de l'honneur, 4-1 (28'). Josep Lamas avait doublé son compteur 2 minutes plus tard et Gual s'était rappelé à la mémoire de tous en clôturant à 6-1 à 2 minutes de la fin du match.

Dimanche 21 juin 21h15 : France 7-0 Hollande (3-0)

Arbitres: MM. Risso et Ullrich

Après 7 minutes seulement, sur un penalty tiré sur le poteau par Florent David, le joueur tricolore récupérait la balle et la transmettait à Carlo Di Benedetto qui inscrivait le 1-0. Peu après, Di Benedetto doublait la mise française d'une belle volée, 2-0 et il saisissait l'occasion du premier bleu d'une longue série des frères Vives Boersma pour inscrire le 3-0 (16') sur coup franc-direct. Score identique à la mi-temps.
À la reprise, après huit minutes de jeu, Mathieu Le Roux avait l'occasion de fêter son premier but au Vendéspace, 4-0. À la 35ème minute, le plus jeune joueur de la sélection tricolore, Rémi Herman, enclenchait aussi son compteur, 5-0. À la 17ème minute, Eric Boersma en était à son 3ème bleu qui signifiait rouge et Di Benedetto en profitait pour achever son quadruplé et inscrire le 6-0, Herman donnant plus tard au tableau électronique son allure définitive, soit un 7-0 bien mérité face à une équipe Orange qui avait cumulé les pénalités.

Mardi 23 juin 21h15 : France 3-1 Angola (1-0)

Arbitres: MM. Galoppi et Pinto

France Angola au mondial rink 2015

Les Français avaient mis du temps à rentrer dans le match et n'arrivaient pas à se créer des occasions. Au contraire, les Angolais, par un jeu posé, se rendaient menaçants à plusieurs reprises. Xavier Tanguy cédait après 2 min. 30 de jeu sur une balle reprise par João Pinto suite à un arrêt, 0-1. Plusieurs fois, le gardien français s'interposait face à des attaques de l'Angola mais le score ne bougeait pas jusqu'à la mi-temps. Seules deux réelles occasions françaises dans cette période, une pour Carlo Di Benedetto et une autre pour Rémi Herman.

Le discours du coach avait dû avoir son effet à la mi-temps car les intentions au retour étaient totalement différentes.

Les occasions étaient maintenant tricolores. Sur une attaque placée, Anthony Weber armait un shoot mais faisait finalement une passe à Florent David qui reprenait, 1-1 à la 27ème minute. Égalisation ! La rencontre était tendue. Le point de rupture était proche pour chacune des équipes. C'est à 3 minutes du terme que la rencontre basculait. Suite à une balle repoussée par l'excellent gardien angolais "Xico" Veludo, Anthony Weber était à l'affût et plaçait la balle au fond des filets, 2-1.(37'). La France exultait, la communion entre Weber et le public était très belle à voir. Suite à un bleu tricolore, Tanguy veillait au grain et la France tentait alors de tenir à 3 contre 4. Di Benedetto parvenait malgré tout à obtenir une faute lors d'une contre-attaque et carton bleu pour l'Angola. Carlo se présentait pour tirer le coup-franc, dribblait le gardien, poussait la balle mais le gardien repoussait ... dans la crosse de l'attaquant français qui se faisait un plaisir de libérer son équipe, 3-1 ! Il restait alors à peine plus d'une minute. Les Français tenaient alors leur qualification pour les quarts de finale face à l'Argentine ! Score finale 3-1. Le public fêtait cette belle victoire avec son équipe !

Phases finales

Jeudi 25 juin 21h15 : Quart de finale Argentine 5-0 France

Quart de finale France ArgentineArbitres: MM. Sandoval et Da Prato

Bon début de match des Français qui s'offraient rapidement des occasions que le gardien Argentin repoussait. Sur une attaque placée sud-américaine, l'ouverture du score n'était pas loin, mais le gardien des Bleus s'interposait. Matias Platero trouvait tout de même le chemin des filets, 1-0 (5'). A la 7ème minute, sur une contre-attaque argentine, Tanguy était une nouvelle fois bien présent et gagnait son duel ! Il permettait à la France de rester dans le match mais l'Argentine doublait la marque grâce à une frappe bien placée de Carlos Nicolia, 2-0 après 10 minutes de jeu. Plus tard, un tir de pénalité français n'était pas réussi et, à la 12ème minute, Nicolia contournait intelligemment la défense tricolore et plaçait un tir croisé à ras de terre qui trompait Tanguy, 0-3.

La seconde période reprenait sur un rythme similaire à la première. Les Français devaient alors prendre des risques et provoquer la réussite mais les Argentins parvenaient à cadenasser le match en ne laissant que très peu d'air et cette période se déroulait sur un faux rythme qui profitait à l'équipe Sud-Américaine. À 7 minutes de la fin, sur une faute française, Lucas Ordoñez corsait la note et, d'un soulevé de balle ultra rapide et précis, marquait le 0-4. Les Tricolores mettaient alors en place un pressing tout terrain. La partie changeait de rythme et les espaces devenaient plus nombreux. C'est à 2'30 de la fin que l'Argentine enterrait les derniers espoirs français sur une contre-attaque acrobatique du même Ordoñez qui finissait sa course au fond des filets. 5-0.

Vendredi 26 juin 21h15 : France 3-1 Chili sur but en or (0-2, 2-2)

Arbitres: MM. Ullrich et Galoppi

En début de partie, plusieurs tirs dangereux d'Anthony Weber et Carlo Di Benedetto ne faisaient pas mouche. À la 11ème minute, un bleu français n'était pas saisi pour l'ouverture du score. En situation de 3 contre 4, Weber recevait un tir violent dans la poitrine et devait sortir se faire soigner et c'est en surnombre que le Chilien Nicolas Carmona ouvrait la marque 0-1. Plus tard, suite à un autre bleu tricolore, le même Carmona doublait à 0-2 (18'), score à la mi-temps.

La 2ème mi-temps débutait de façon beaucoup plus heureuse pour les Tricolores puisque Di Benedetto ouvrait la marque pour la France, 1-2. Malgré ce coup de fouet et les attaques qui se faisaient pressantes, le score n'évoluait pas. La 10ème faute chilienne vers la 30ème minute ne permettait pas non plus l'égalisation mais cela chauffait devant la cage chilienne, cela sentait le but. Il fallait attendre la toute dernière minute et un bleu chilien pour que Weber arrive à égaliser sur le coup franc et pousse les deux équipes aux prolongations respectivement au but en or, au grand soulagement de l'équipe et du public.

Dans les prolongations, la 10ème faute française après 3 minutes n'avait pas de conséquences fatales. À peine plus tard, l'arbitre décidait qu'une faute chilienne commise dans ou hors la zone critique était hors. Il fallait faire avec ! Un penalty était accordé peu après à la France qui ne saisissait pas encore cette occasion pour marquer le but en or mais, en dernière minute, Rémi Herman donnait la victoire à ses couleurs, évitant d'en découdre avec la série des penalties.

Samedi 27 juin 17h40 : Finale 5 et 6ème rang France 3-6 Italie (1-3)

Arbitres: MM. Sandoval et Eggimann

L'Italie avait littéralement étouffé la France et assommé le public en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire puisque, à la première attaque, c'était 0-1 après 8 secondes par Massimo Tataranni, Domenico Illuzzi se chargeant du 0-2 après 2 minutes, et Federico Ambrosio du 0-3 à la 8ème minute. Une addition hyper salée totalement imprévisible et inattendue que le jeune Rémi Herman s'était chargé de rectifier à la 15ème minute, 1-3 redonnant espoir avec raison à tout le Vendéspace. À remarquer à nouveau que le Kop français n'avait pas cessé un seul instant d'encourager follement son équipe, comme lors des parties précédentes.

À la 26ème minute, la 10ème faute italienne n'avait malheureusement pas permis à la France de réduire la marque à une seule unité et c'était au contraire Illuzzi qui, sur la contre-attaque faisant suite au tir, recreusait à 1-4 suivi, au bonheur de tous les supporters, du 2-4 quelques secondes plus tard par Florent David. La 10ème faute française n'était pas non plus saisie par l'Italie à la 30ème minute, à un moment où, vraiment, la France se donnait à fond pour revenir, disputant une excellente 2ème mi-temps. Un nouveau penalty lui était accordé vers la 35ème minute, les joueurs italiens n'étant pas spécialement aimables, mais celui-ci était malheureusement raté, même tiré à deux reprises. Plus tard Tataranni écopait d'un bleu sans coup franc direct mais au cours duquel les Italiens réussissaient à marquer leur 5ème but (2-5) par Ambrosio. Tataranni, de retour, s'empressait de prendre sa revanche et d'inscrire le 2-6 concluant son mondial à 15 buts, top-scorer. En dernière minute, le penalty pour la France ne donnait rien non plus, même retiré par un autre joueur. David finissait par permettre aux Bleus de quitter la piste sur le score de 3-6 sous les acclamations du Kop remercié par l'équipe mais aussi de toute l'assistance. Compte tenu des pénalités ratées, la France avait pratiquement fait jeu égal avec l'Italie après son début hallucinant.

Composition de l'équipe de France

Logo du championnat du monde de rink hockey 2015

  • Xavier Tanguy (Saint-Brieuc)
  • Thomas Buanec (Ploufragan la saison passée, St-Omer cette saison)
  • Baptiste Bonneau (Nantes)
  • Florent David (Saint-Omer)
  • Carlo Di Benedetto (La Vendéenne)
  • Sébastien Furstenberg (Quévert la saison passée, La Vendéenne cette saison) (C)
  • Rémi Herman (Mérignac)
  • Mathieu Le Roux (Saint-Omer)
  • Alberto Morales (Coutras)
  • Wilfried Roux (Saint-Brieuc)
  • Anthony Weber (Noisy-le-Grand)

Entraîneur: Fabien Savreux

Liens utiles

Voir notre page consacrée au mondial de rink hockey 2015

Texte : Jean Lassueur
Photos : organisation