À l'issue du Mondial de rink hockey à la Roche-sur-Yon fin juin 2015, nous nous étions penché sur le parcours de l'Argentine, titrée Championne du Monde après un parcours sans surprise lors du tour de qualification, mais un parcours qui est monté en puissance tout comme son "vétéran" Daniel Paez et s'est terminé d'une façon inouïe face à l'Espagne préalablement parfaite mais bousculée sur le score de 6-1. ...


Tour de qualification

Argentine Espagne Championnat monde rink hockey 2015Pour mémoire, ce Mondial s'était joué dans un Vendéspace magnifique, d'une capacité de 3700 spectateurs, dont plusieurs soirs à guichets fermés. Selon les spécialistes ayant vécu d'autres Mondiaux, il n'y avait jamais eu autant de spectateurs lors du tour de qualification.

L'Argentine était tête de série du groupe B composé du Mozambique, de la Suisse et de l'Angleterre.

Samedi 20 juin à 14h30 : Argentine 7-1 Suisse

Arbitres MM. Esoli et Bleuzen

C'était le match d'ouverture du MONDIAL 2015 qui précédait la très belle cérémonie de quelques heures.
Bien entendu l'Argentine, tout de même encore en rodage face à un adversaire parfait pour cela, la Suisse, n'avait pas eu trop de difficultés à s'imposer, Matias Platero ouvrant à la fois le score pour l'Argentine et pour le Mondial après 4 minutes de jeu. Le score était de 3-0 à la mi-temps avant qu'il ne finisse à 7-1, les Argentins s'étant partagé les buts à 5 joueurs dont un hat-trick de José Garcia les 2 dernières minutes, coup-franc direct compris suite à un bleu helvétique.

Dimanche 21 juin, 13h30 : Argentine 8-1 Angleterre

Arbitres: MM. Costa et Jacquart

L'Argentine avait débuté contre l'Angleterre de façon plus laborieuse que contre la Suisse puisqu'elle avait d'abord reçu un bleu puis raté un coup-franc direct et un penalty avant d'inscrire le premier but à la 10ème minute par Carlos Nicolia, 1-0. La 2ème partie de cette 1ère mi-temps avait par contre fait souffrir les Anglais puisque le score à la pause était de 6-1 avant deux buts seulement en seconde partie de jeu. Lucas Ordoñez avait triplé, le vétéran de 39 ans mais toujours d'attaque David Paez commençant à signaler sa présence sur le tableau des buteurs avec 2 réalisations, tout comme Carlos Nicolia dont le compteur était déjà à une unité sur le match précédent.

Mardi 23 juin 13h30 : Argentine 5-4 Mozambique

Arbitres MM. Sanz et Cardona

Avec le recul, le Mozambique a pu s'enorgueillir d'être la nation à avoir le mieux résisté aux futurs Champions du Monde. Ce sont même les joueurs du Continent africain qui avaient inscrit les deux premiers buts par Bruno Pinto et "Marinho" Rodrigues aux 3 et 4èmes minutes. Carlos Nicolia s'était comme fâché, redressant la situation brutalement par un hat-trick en deux minutes, entre les 7 et 9èmes, 3-2 et Lucas Ordoñez ayant encore fait le break peu après, 4-2, afin de montrer au Mozambique que la plaisanterie avait assez duré, ce que ces dernier n'avaient pas admis, "Fred" Sareiva revenant à 4-3 juste avant la mi-temps.
À la reprise, c'est encore Nuno Araújo qui avait réussi à égaliser à la 24ème minute mais Ordõnez avait tout de même fini par donner la victoire et la première place du groupe à ses couleurs peu avant le coup de sifflet final, 5-4. Les prolongations n'étaient pas loin avec les risques du but en or !

Phases finales

Jeudi 25 juin 21h15 : Quart de finale Argentine 5-0 France

Argentine Espagne Championnat monde rink hockey 2015Arbitres. MM. Sandoval et Da Prato

L'Argentine, en étant opposée à la France organisatrice, avait eu l'honneur de jouer la partie à l'heure la plus suivie, 21h15, dans un Vendéspace à guichets fermés.
Les joueurs d'Amérique du Sud n'avaient pas laissé beaucoup de temps à la France et à ses supporters pour croire à une éventuelle victoire puisque, après 5 minutes initiales équilibrées, 3 buts étaient inscrits en 7 minutes, entre les 5 et 12èmes par Matias Platero et deux fois Carlos Nicolia.
En 2ème mi-temps, c'est Lucas Ordoñez qui y était allé de son doublé, comme Nicolia en 1ère mi-temps, en l'espace de 3 minutes, 5-0 (entre 24 et 27'). Pour tous les supporters qui étaient arrivés à "y croire" après la qualification de la France contre l'Angola, la désillusion était lisible sur les visages mais personne ne savait que l'Argentine allait finir Championne du Monde ce qui relativisait fondamentalement la défaite.

Vendredi 26 juin 19h30 : demi-finale Argentine 5-2 Portugal

Arbitres: MM. Da Prato et Esoli

Statistiquement, le Portugal a été, après le Mozambique, l'équipe ayant le mieux résisté à l'Argentine avec un écart de 3 buts.
Une première mi-temps avec un but seulement inscrit par Reinaldo Garcia à la 10ème minute et des Portugais à qui toutes les portes étaient par conséquent encore ouvertes.
Hélder Nunes avait même permis les espoirs les plus réjouissants à ses supporters en inscrivant un doublé en moins de 2 minutes, entre les 25 et 26èmes minutes, 1-2. C'était le seul joueur à avoir marqué deux buts aux Argentins, qui plus est en 2 minutes seulement. Carlos Nicolia avait répliqué à la 28ème minute, 2-2 avant que, tournant du match, la 10ème faute argentine ne puisse pas être exploitée, au contraire du bleu de Diego Rafael que Nicolia s'était empressé d'inscrire à la 34ème, redonnant l'avantage aux joueurs d'Amérique du Sud, ce qu'il avait également réussi lors de la 15ème faute portugaise à 20 secondes de la fin de partie, après que Reinaldo Garcia ait inscrit le 4-2 un peu plus tôt. Score final de 5-2 permettant à l'Argentine de disputer contre l'Espagne sa 4ème finale consécutive après Vigo en 2009, San Juan en 2011 et Luanda en 2013.

Samedi 27 juin 21h00 : Finale Argentine 6-1 Espagne

Arbitres: MM. Pinto et Da Prato

C'est Jordi Bargalló qui avait ouvert la marque pour les Espagnols, 1-0 après 5 minutes, logiquement et conformément aux normes en vigueur depuis de nombreuses années. Lucas Ordoñez avait troublé un peu la situation peu après, puisqu'il avait égalisé à la 9ème minute, mais c'est le vétéran David Paez, appelé dans la sélection pour le remplacement de Matías Pascual blessé peu avant le départ, qui avait démontré qu'il n'était pas venu juste pour rester sur le banc, même à l'occasion de cette finale et il avait inscrit un incroyable doublé face à Aitor Egurrola entre les 12 et 15èmes minutes. La situation était alors un peu étonnante, voire déconcertante pour l'équipe espagnole et une bonne partie du public mais pas encore vraiment inquiétante pour le Champion du Monde de ces 5 derniers Mondiaux.
Le début de la seconde mi-temps n'avait pas été moins surprenant puisque les joueurs au maillot sang et or n'avaient pas réussi à prendre le match à leur compte et, pire, à la 28ème minute, la 10ème faute argentine qui aurait encore pu faire basculer le résultat final n'avait pas été saisie ! Une minute plus tard, sur la 10ème faute espagnole, Ordoñez ne ratait pas le coup franc direct, le 4-1 mettant l'équipe ibérique dans une situation impossible, celle de marquer 3 buts en 10 minutes et encore, juste pour des prolongations. C'est au contraire Carlos Nicolia qui, à son tour, battait Egurrola à la 16ème minute, 5-1 avant qu'Ordo?ez ne conclue sur un incroyable 6-1 une minute plus tard.

Inouïe Argentine, folle d'une joie indescriptible bien compréhensible !

Championne du Monde 16 ans après son dernier titre face à une Espagne invaincue 71 matches. Quelle apothéose !

Composition de l'équipe d'Argentine

Valentin Grimalt (Liceo), Ariel Svriz, Federico Sánchez - José Garcia, Reinaldo Garcia, David Paez, Matias Platero (Reus), Lucas Ordónez (Valdagno la saison passée, Barcelone cette saison), Gonçalo Romero, Carlos Lopez (Benfica), Carlos Nicolia (Benfica).
Entraîneur: Dario Giuliani 

Argentine Espagne Championnat monde rink hockey 2015

Liens utiles

Voir notre page consacrée au mondial de rink hockey 2015

Photos : Thomas Gilbert