Les meilleurs descendeurs roller mondiaux se sont donnés rendez-vous dans la cité olympique de Sotchi (Russie) pour participer à une double compétition : la coupe du Monde de roller de descente IIDA et une manche du Beton On Fire 2016 dans la piste de bobsleigh. Retour sur l'événement...


Bilan

Sotchi – Ville Olympique aux installations flambant neuves

Luges à roulettesLa ville de Sotchi, située dans le Caucase Russe et proche de la frontière avec la Géorgie, est connue pour avoir accueillie les Jeux Olympiques d'hiver en 2014. Profitant de ses infrastructures, la ville a accueilli un évènement regroupant pour la première fois une étape de la Coupe du Monde de roller de descente sur route (à travers une manche de la Coupe du monde IIDA) conjointement avec une étape de descente en piste de Bobsleigh (via le circuit Beton On Fire). 

Les investissements réalisés par la Russie à travers l'organisation des Jeux Olympiques d'Hiver 2014 ont permis à la ville de développer des infrastructures importantes tant au niveau routier (tunnels, voies d'accès) qu'hôtelier ou sportif.
Situé à une soixantaine de kilomètres de Sotchi, à Rzhanaya Polyana, l'évènement se déroule au sein du "Sanki Sliding Center" et bénéficie d'une météo estivale en ce mois d'août.

La piste de bobsleigh

A contrario d'autres installations olympiques ayant dépéri après les Jeux, la piste de bobsleigh de Sanki est largement utilisée aujourd'hui notamment par les équipes nationales russes de luges et de bobsleigh.

L'évènement du Beton On Fire a donc pu s'intégrer dans le planning très chargé de la piste et bénéficier de ces infrastructures de très haut niveau.

La piste dispose d'une tour de contrôle avec pas moins de 60 caméras permettant de suivre intégralement les compétiteurs sur le tracé de la piste et de remonter de multiples temps intermédiaires et vitesses instantanées.

La piste est tout simplement la plus longue au monde avec une longueur totale de 1814 mètres ! Mettant le physique des participants à rude épreuve de par sa longueur, elle est toute aussi singulière de par la présence de deux virages descendant pour ensuite remonter entrainant ainsi une pression accrue dans les virages.

La tour de contrôle de la piste de bobsleigh

Vue aérienne de la piste de Sotchi
Première partie : La Descente sur route de Sotchi

Le tracé de la descente sur route à Sotchi

Un tracé extrême

Adossée à la piste de bobsleigh, l'organisation a retenu une route d'un kilomètre ayant la même altitude de départ et d'arrivée que la piste de bobsleigh...mais pour une longueur 2 fois moindre.

Cette descente bénéficie donc d'une pente moyenne de 13,5% avec des pointes à près de 25% ; tout simplement une des descentes les plus pentues jamais pratiquée en compétition !

Les forces en présence

Au niveau des participants, la France, l'Allemagne, l'Ukraine ainsi que la Russie était présent avec les français en favoris.

Reconnaissance

Les premiers entrainements ont plongé les compétiteurs directement dans le bain et les freinages en dérapages s'allongèrent pour atteindre une bonne dizaine de mètre pour les meilleurs dès le premier virage.

Premiers runs chronométrés

A l'issue des 2 temps chronométrés, on retrouve un podium 100% Français avec Sebastien Rastegar qui remporte l'étape avec un temps de 1,03,79 devant Cédric Buxin en 01,05,81 et Nicolas Varin en 01,06,75. A noter, la 4ème place prometteuse du russe Kirill Ryazantsev (aka Rekill), bien connu de la scène Freestyle.

Du côté des femmes, l'allemande Anna Rebout signe le meilleur chrono en 01,21,90 devant la russe Tatiana Spiridonova en 01,23,14.

Inline cross

L'épreuve d'Inline Cross a rassemblé elle aussi un quatuor français à travers Sébastien Rastegar, Cedéric Buxin, Nicolas Varin et Flavien Du Peloux.
Dès le premier virage, Sébastien Rastegar prend la tête et ne pourra être rattrapé. Il réalise ainsi le doublé. Derrière, Nicolas Varin prend la 2ème place devant Cédric Buxin et Flavien Du Peloux.

Podium femmes et hommes

Seconde partie : Beton On Fire Sotchi

Les riders

Par rapport à l'évènement de descente sur route, de nouveaux compétiteurs se sont alignés sur ce Beton On Fire notamment le spécialiste de la discipline Falko Quinger (Allemagne), le russe Ilya Sukhenko ou encore les français Kevin Quintin et Patrice Moller.

Reconnaissance du tracé

Les reconnaissances de la piste ont débuté dès le vendredi après-midi par une reconnaissance à pied. La longueur de la piste, couplée à sa technicité atypique, nécessite d'appréhender la piste étape par étape.

Reconnaissance de la piste de bobsleigh à pied

Les compétiteurs ont ensuite pu chausser leur patin ainsi que leur combinaison en cuir et attaquer la piste de façon progressive de la partie basse en remontant jusqu'en haut.

Les derniers entrainements se sont achevés sur les coups de 20h00 et ont permis aux descendeurs d'aborder la piste sous un éclairage complet ; un côté féerique s'ajoute à ces dernières reconnaissances pour le plus grand bonheur des participants.

La piste de bobsleigh de nuit

Seconde journée sur la piste de bobsleigh

Le samedi fait place aux derniers échauffements et au début des phases de qualifications.

Le russe Ilya Sukhenko impressionne dès les premiers échauffements en étant très à l'aise sur la piste. Les plus aguerris de la discipline prennent pour leur part leurs marques au fur et à mesure et montent en puissance au fil des descentes.
A l'issue des premières qualifications, c'est donc le russe Ilya Sukhenko qui réalise le meilleur chrono en 01,24,23 devant les français Sebastien Rastegar (01,25,80) et Cédric Buxin (01,28,20).

Le meilleur chrono de qualification du russe en vidéo

 

Sebastien Rastegar3ème journée : les finales

Le dimanche fait place aux phases finales qui se jouent sur le meilleur des 2 temps de final. L'ordre de départ est décroissant par rapport aux temps de qualification de la veille et les yeux sont donc rivés sur le russe Ilya Sukhenko qui s'est économisé lors des dernières reconnaissances en vue de ces finales.

Il chute malheureusement (sans gravité) lors de son premier temps de qualification et c'est Nicolas Varin qui créé la surprise en signant le meilleur temps en 01,24,01 devant Sébastien Rastegar 01,24,637 et Cédric Buxin en 01,25,093.

Au second chrono, la quasi-totalité des participants améliorent encore leur temps et c'est l'allemand Falko Quinger qui signe le meilleur temps de la piste en 01,23,235 et remportant ainsi l'étape ! Derrière, Nicolas Varin prend la 2ème place en 01,23,401 devant son compatriote Cédric Buxin en 01,23,937.
Le français Sébastien Rastegar arrive au pied du podium en 01,24,711 et le russe Ilya Sukhenko prend la 5ème place en 01,25,885.

Chez les femmes, l'allemande Anna Rebout remporte l'étape (avec un départ pour les femmes du virage 6 raccourcissant la piste) en 01,01, 837 devant la russe Tatyana Spiridonova.

Podiums hommes et femmes du Beton on Fire Sotchi

Un classement général de l'étape de Sotchi (entre la descente sur route et sur piste de Bobsleigh) a été réalisé et a vu donc récompensé Sébastien Rastegar devant Nicolas Varin et FalkoQuinger.

L'étape de Sotchi étant la dernière du Beton On Fire, le classement général des 2 étapes de Sigulda et Sotchi ont vu donc l'allemand Falko Quinger remporté le classement général devant Nicolas Varin et Sébastien Rastegar.

Podium général sur les deux courses de Sotchi

Bilan de l'étape

L'organisation de Sotchi a répondu brillamment au défi d'organiser un derby descente & piste de bobsleigh et a démontré la volonté de la Russie de pérenniser cet évènement.
Il est donc fort probable qu'une nouvelle étape soit organisée l'année prochaine, dans une plus grande envergure, dans la ville olympique russe.

Photo de groupe à Sotchi

Liens utiles

Coupe du monde de descente IIDA et Coupe de Bobtrack 2016 à Sotchi (Russie)

Résultats de l'étape du Beton On Fire 2016 à Sotchi (Russie)

Article sur l'événement

Photos : ????????????? / Alexandre Lebrun