Au programme, plusieurs derbies qui "devraient se gagner plutôt que de se jouer" selon la formule (mais avec fair-play) à Nantes, Mérignac et St-Brieuc, deux rencontres en principe équilibrées à Paris et Lyon et un déplacement délicat pour le benjamin de N1, Aix-les-Bains

SCRA ST-OMER - HR AIX-LES-BAINS

Un voyage dans le Nord pour les Savoyards d'Aix-les-Bains qui va s'avérer très difficile. En effet, les 2 équipes sont restées sur une défaite inattendue quant à son ampleur pour St-Omer et son évolution du score et résultat final pour Aix. Les Audomarois de Fabien Savreux et de Luis Minuzzi vont vouloir prouver à leur public qu'il ne s'agissait que d'un incident de parcours et le risque, c'est que ce soit l'équipe du capitaine Christophe Bonaventure et de l'ex-Lyonnais Loïc Le Menn qui en subisse les conséquences.

RHC LYON - SPRS PLOUFRAGAN

Lyon a enregistré son premier point avec l'arrivée d'Alberto Bodelon et ce point extérieur avait valeur de victoire pour l'équipe. Elle va repartir avec un moral d'enfer, accueillant en passant Rui Cova qui était encore son fer de lance il y a une année. L'équipe bretonne ne précède en fait Lyon que d'un seul rang et de deux points au général. Pourtant elle est composée d'une majorité de routiniers, gardien Olivier Gélébart compris. Son duel avec Lilian Debrouver va être épique, mais les jeunes Lyonnais de Grégory Avondo partent très légèrement favoris.

NANTES ARH - LA VENDÉENNE

Un derby qui devrait être très serré. Les deux équipes ont gagné la semaine passée à l'occasion de matches qui présentaient de grands risques, l'une contre Aix-les-Bains, l'autre contre Noisy-Le-Grand. Sur le plan statistique il n'y a qu'un point d'écart en faveur de La Vendéenne et un but de plus marqué, un but de moins encaissé, toujours par la Vendéenne. La logique voudrait que les Nantais et ses battants Marc Baldis et Yves-Marie Piro et les Yonnais coachés par Laurent Huvelin et emmenés par Carlo Di Benedetto terminent sur un match nul puisque joué à Nantes.

CS NOISY-LE-GRAND - AL PLONÉOUR-LANVERN

Encore un match qui pourrait se terminer par un nul si la logique et la tradition sont respectées. Certes, les deux équipes ont été déçues du résultat de leur dernière rencontre, mais Noisy est tout de même légèrement favori puisque les Oranges et Noirs jouent chez eux avec une équipe un peu plus étoffée que les Diables Rouges, les deux Anthony, Weber et Da Costa en tête, mais les Bretons l'ont annoncé, ils se déplacent pour les trois points avec Marc Furstenberger à la bande et Marcos Pinto à la pointe de l'attaque.

Mercredi 11 novembre

En raison du 2ème tour d'Euroligue de ce samedi, les 2 matches ci-dessous sont reportés à mi-semaine prochaine.

SA MÉRIGNAC - US COUTRAS

Si Mérignac sort un bon résultat contre ses adversaires portugais de Benfica, dans une ambiance qui va être hyper chaude avec une public probablement autant portugais que français, le derby girondin peut s'avérer difficile pour Coutras au Roller Stadium, mais avec l'acquisition du Chilien Nicolas Fernandez, largement premier au classement des buteurs, les Coutrillons ont fait une affaire en or. À Mérignac de mettre en évidence que la fatigue de l'Euroligue est évacuée et que ses jeunes U20 bronzés Rémi Hermann et Antoine Le Berre sont au sommet de leur forme.

RAC ST-BRIEUC - HC QUÉVERT

C'est l'affiche décalée de cette 5ème journée entre St-Brieuc, sans un seul match perdu, 1er avec 10 points contre Quévert 3ème avec 9. Si les défenses sont sensiblement de la même valeur, les attaques penchent pour le moment nettement en faveur de St-Brieuc qui a marqué 21 fois contre 15 pour Quévert. Les attaquants briochins qui se distinguent, Valentin Hervé, Erik Gual Prats, l'International Wilfried Roux et le Chilien Felipe Castro sont plus nombreux que ceux de Quévert, Cirilo Garcia et Corentin Turluer, mais s'agissant d'un derby, tout reste très ouvert.

Voir notre page de la 5ème journée du championnat de France N1 Elite de rink hockey 2015-2016