Test de la platine roller artistique Jackson Ultima Mirage

Jackson Ultima skates est une marque Canadienne créée par le champion du monde de patinage artistique de 1962, Don Jackson. Les patins Jackson équipent régulièrement les compétiteurs internationaux tels que Nathan Chen ou Alexandra Trusova et ce depuis 1966. La platine Jackson Mirage dont nous allons parler, vient de sortir et devrait combler les pratiquants en manque de glace….

Test de la platine Jackson Ultima Mirage

La première platine Jackson Ultima

Notre avis en bref

La platine Jackson Ultima 2021, premier modèle inline de la marque. Jackson comprend l’importance de poursuivre le patinage en dehors des patinoires car de plus en plus de champions complètent leurs heures de glace par le roller. De plus, l’essor de l’inline artistique à niveau mondial promet de plus en plus de pratiquants.

Test de la platine Jackson Ultima Mirage

Les points forts et à les points à améliorer

les plus

Les plus

  • + La puissance du frein et le pas de vis universel réglable
  • + Le rockering déjà présent
  • + Sa simplicité
  • + Sa légèreté
  • + la qualité des roues et roulements Bionic
les moins

Les moins

  • Freins très simple, ne possèdent par l’effet ventouse de chez Roll Line ou Golden Horse.
  • Le diamètre d’axe des roues et l’entretoise qui ne peuvent pas être utilisés avec une presse et extracteur de roulement

 

Fiche technique

Marque : Jackson Ultima Skates
Modèle : Mirage
Origine : Canada
Année de lancement : Juin 2021
Matériau : -aluminium de qualité aéronautique
Réglage : –
Longueurs disponibles : taille 10 à 19.
Montage : possible sur toutes les bottines de 197 à 286 mm
Axes : –
Diamètres de roues acceptés : de 60 à 72 mm
Fourni :  roues mirage 84A en noire ou blanche

Usage recommandé : pratique régulière à intensive du roller artistique.Test de la platine Jackson Ultima Mirage

La platine Jackson Mirage en détail

Test de la platine Jackson Ultima Mirage

Modalités de test

Nous avons testé la platine Mirage montée sur une bottine Jackson Elite Pro 5320 (modèle Coach et Show). Les roues sont aussi le modèle Mirage de la marque en 84A et 68mm. Elles sont équipées de roulements Bionic Luigino ABEC 7.

Masse : Légère

A première vue, la platine semble très similaire au modèle Snow White. Dépourvue de roues et du frein, montée sur la bottine, l’ensemble est très léger.

Fabrication

La platine Mirage possède une forme très aérée et des ponts de renfort entre les roues. Ces nombreuses ouvertures apportent en légèreté. Elle n’a pas besoin de bague de vitesse à insérer dans les roues comme d’autres marques, la forme de la platine permet d’insérer les roues très facilement.

Solidité

Les ponts de renfort permettent une bonne solidité et évitent la torsion de la platine. La conception du frein est en revanche du même genre que chez le concurrent Italien, avec une base en métal.

Description de la platine

La platine Jackson est un modèle d’artistique inline à 3 roues comme la plupart des modèles inline compétitifs. Elle possède un système de rockering classique, avec une courbe naturelle dans sa fabrication. C’est une platine simple et bien conçue.

Une fois les trois roues retirées, nous constatons plusieurs choses :

Les axes nécessitent deux clefs Allen pour retirer l’axe, puis la roue. Comme nous l’avons dit précédemment, les bagues de vitesses sont intégrées à la forme de la platine plutôt que sous forme de pièce séparée comme pour d’autres marques.

Le montage est assez simple. Il y a un peu moins de pièces que chez d’autres marques et les espaceurs semblent « collés » aux roulements ce qui fait qu’ils ne bougent pas lors de l’insertion des axes.

  • Et en dernier, le frein qui s’adapte directement sur la platine, comme chez Snow White. C’est un frein Bionic (de chez Jackson), de type quad universel, très facile à régler.
  • La platine est très courte, c’est également le cas pour le placement des roues, mais ne gêne en rien le patinage.
  • Elle n’est pas modulable, ni dans le positionnement des roues, ni la hauteur du rockering.
  • Les trous de montage sont les mêmes que sur une lame de glace. (Ce qui permet de permuter la platine avec une lame sans créer de nouveaux trous.)

Test de la platine Jackson Ultima MirageLe rockering sur la Mirage

Le système de rockering sur la Mirage est similaire aux autres platines du même type et déjà existant. Il est très léger, mais suffisant pour la pratique des figures de patinage artistique.

En pratique : test sur le terrain

Matériel : Jackson Elite pro 5320, roues mirage 84A, 68mm, roulements ABEC 7 Bionic Luigino.
Lieu de test : extérieur (goudron)

Patinage de base

Sur du patinage de base (avant, arrière, freinage), pas de différences avec les autres platines. Le rockering est léger et très similaire à la Snow white.

Le frein est assez imposant comme chez Roll Line, ce qui est appréciable et permet de puissantes poussées. La gomme est molle, le grip glisse parfois, il s’usera rapidement en extérieur. Le patinage arrière est confortable malgré sa courte taille. Les patineurs habitués aux quads adoreront tout comme les habitués des lames assez courtes de danse sur glace, ou encore des débutants de par sa stabilité.

Sauts

L’adaptation se fait sans problème et on retrouve les mêmes caractéristiques que chez d’autres marques réputées. Nous apprécions la taille du frein sur les sauts piqués (flip, lutz, boucle piquée) qui est très large et permet une très grande stabilité ainsi qu’une grande puissance.

Retournements

A nouveau, les retournements sont un peu moins facilités que sur la Linea, la Pic Skates ou la Golden Horse de par son rockering moins prononcé. Mais sa petite taille permet au patineur de conserver une très bonne agilité. Un patineur habitué aux lames très courbées aura besoin d’un temps d’adaptation ou pourra compenser par une roue d’un diamètre supérieur pour accentuer le rockering.

Pirouettes

Comme la plupart des fabricants actuels, le rockering importe peu dans l’exécution des pirouettes. Le frein conserve l’avantage des autres platines et permet de bons appuis pour maintenir la pirouette en place. Malgré des roues très molles pour l’extérieur, les pirouettes restent stables et de qualité.

Rapport qualité/prix

La platine devrait couter moins de 200 euros (et encore moins chère sans frein ni roues). C’est extrêmement intéressant si on considère que les parents ne peuvent pas offrir à leurs enfants des platines trop chères. C’est une platine de très bonne qualité et abordable pour le patinage artistique en ligne !

Les liens utiles

https://jacksonultima.com

https://atomskates.com

 

 

 

Auteur

Priscillia ARGUIMBAU-BOATTO

''Prissy''

Priscillia Arguimbau-Boatto : patineuse artistique en ligne et sur glace depuis 1995. Tente de conquérir le monde, en roller en ligne artistique.

SOUTENIR ROLLERENLIGNE.COM

Vous aimez les contenus de REL, Mediaskates.com et Spotland.fr ?

Aidez à pérenniser l'association !

A lire également

  • Aucun article associé.
  • Publicité Ligne Droite Roller

    Publicité Ligne Droite Roller 2021

    Publicité Cadomotus

    Cadomotus : from rookie to pro

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *