Les résultats de la seconde journée de la Coupe Latine de rink hockey 2016 ont d'ores et déjà permis de couronner le Portugal. En battant largement l'Espagne, les lusitaniens s'offrent la Coupe Latine 2016 alors que l'Italie bat la France. Ce soir, l'Italie et l'Espagne joueront le match de la médaille d'argent.


Portugal 5 - 1 Espagne (2-0)

Le joueur espagnol Pau Bargallo s'est blessé à l'épaule et n'a pu être aligné à son retour de soins. Un lourd handicap pour l'équipe puisque, le jour précédent, Bargallo avait été le joueur-clé de son équipe.

Après 6 minutes, un bleu espagnol ne permettait pas à Helder Nunes d'ouvrir la marque, mais c'était son co-équipier Alvaro Moraïs qui marquait le premier but portugais après 13 minutes. Peu avant la mi-temps, un 2ème bleu espagnol permettait cette fois à Helder Nunes de doubler la marque, score de 2-0 à la pause.

C'est en l'espace de 11 secondes seulement que, entre les 26 et 27èmes minutes le Portugal "tuait" définitivement le match en inscrivant 2 buts supplémentaires par les mêmes buteurs que précédemment, Nunes et Moraïs. 4-0. A la 30ème minute, une faute espagnole donnait l'occasion à Nunes d'inscrire son 3ème but de la soirée, 5-0. Les 2 dernières minutes étaient hachées avec un penalty tiré en deux fois et finalement marqué par David Torres, 4-1 qui recevait un ou deux bleus pour provocation du gardien plus un carton rouge adressé à un dirigeant espagnol.

Le Portugal est sur la bonne voie pour défendre son titre et remporter cette édition 2016. À priori il ne pourrait déjà plus être délogé de la marche la plus haute du podium

Portugal

Diogo Alves, Diogo Rodrigues - Helder Nunes (C) (3), Xavier Cardoso, Pedro Cerqueira, Diogo Neves, Alvaro Morais (2), Joao Almeida, Guilherm Silva, Alexandre Marques

Entraîneur: Luis Senica

Espagne

Marc Grau, Adria Catala - Roger Acsensi, Jordi Burgaya, Ferran Font, Marti Casas, Ignacio Alabart, Pau Bargallo, César Carballeira, David Torres (1)

Entraîneur: Joaquin Pauls

Arbitres: Arnaud Esoli (Fra) et Filippo Fronte (Ita)

France 1 - 4 Italie (0-1)

La France débutait avec le même cinq de base que la veille soit Lilian Debrouver dans les buts, les 3 frères Carlo, Roberto et Bruno Di Benedetto et Anthony Da Costa.

Le duel partait sur les chapeaux de roue côté rythme et engagement et c'est Anthony Da Costa qui lancait la première escarmouche sur un tir longue distance. La partie était équilibrée avec des actions de part et d'autre, notamment de Roberto et Carlo Di Benedetto ainsi que des arrêts de Lilian Debrouver.

Entre les 6 et 8èmes minutes, le chance n'était pas française puisque non seulement Roberto et Bruno tiraient sur les poteaux, mais que, de derrière la cage, Giulio Cocco réussissait à ouvrir la marque, 0-1.

Les Bleus se démenaient pour égaliser et, à 33 secondes de la fin de cette première mi-temps, Cocco recevait un bleu que Carlo n'avait pas la possibilité d'inscrire. La mi-temps se concluait sur des bleus à Antoine Leberre et Alessandro Verona qui "s'étaient expliqués"

À la reprise, la France jouait avec Carlo et Roberto Di Benedetto, Rémi Herman et Quentin Podevin dont c'était la première entrée.

Malgré le fait de jouer à 4 contre 3, l'occasion d'égaliser n'était pas saisie.

Quelques minutes plus tard, heureusement, un penalty accordé à l'Italie n'était pas non plus transformé.

Après 30 minutes, suite à une faute sur Carlo Di Benedetto, c'est Rémi Herman qui tirait le coup-franc, mais dans les patins de gardien italien Mattia Verona en train de faire une grande partie.

Moins d'une minute plus tard, nouvelle chance d'égaliser par Bruno De Benedetto avec un coup-franc supplémentaire, mais cette fois sur le gant du gardien et, pratiquement sur la contre-attaque, c'est Alessandro Verona qui doublait le score, 0-2.

Ces deux minutes ont joué un rôle clé sur le score final qui, avec un peu plus de réussite aurait pu être de 2-1 au lieu de 0-2, d'autant que, 10 secondes plus tard, Carlo recevait un bleu que Francesco Compagno ne se faisait pas faute de marquer, 0-3 (32').

Anthony Da Costa, rentré à cette occasion, se voyait même adresser un rouge sévère quelques secondes plus tard pour, à priori, coup de crosse suite à une provocation italienne.

Quelques secondes plus tard, Lilian Debrouver retenait le coup-franc tiré par Cocco et, lors de la 10ème faute italienne, Antoine Leberre réduisait la marque à 1-3.

Il restait alors 7 minutes pour tenter revenir. Un bleu italien d'Alessandro Verona permettait à Antoine de tirer un 2ème coup-franc, mais le gardien italien s'interposait une nouvelle fois et c'est la 10ème faute française qui permettait à Francesco Compagno de conclure à 1-4 à 3 minutes de la fin du match.

Une défaite au goût amer d'occasions non saisies aux 6 mètres.

France 1 - 4 Italie (0-1)

France

Keven Correia, Lilian Debrouver - Anthony Da Costa, Clément Chedmail, Bruno Di Benedetto, Carlo Di Benedetto (C), Roberto Di Benedetto, Rémi Herman, Antoine Le Berre (1), Quentin Podevin

Entraîneur: Fabien Savreux

Italie

Mattia Verona, Michael Saitta - Nicolas Barbieri, Stefano Paghi, Davide Banini, Gulio Cocco (2), Francesco Compagno (1), Davide Gavioli, Andrea Scuccato, Alessandro Verona (C) (1)

Entraîneur: Massimo Mariotti

Arbitres: Raul Burgos (Esp) et Joaquim Pinto (Por)

Liens utiles

Voir notre page de la Coupe Latine 2016