Dans 10 jours, samedi 16 janvier 2016, le rink-hockey français va vivre une soirée fabuleuse puisque toutes les rencontres européennes se joueront à domicile, dont la majorité avec la perspective d'un bon résultat, voire d'un excellent résultat et même d'une qualification pour un tour de plus.

En effet, à Coutras, l'équipe masculine rencontrera les Portugais de Barcelos alors que l'équipe féminine sera opposée aux Espagnoles de Gijon. A Mérignac, c'est l'équipe masculine italienne de Bassano qui sera accueillie de même que les Ibères de Manlleu côté féminin. En Bretagne, Quévert recevra les Portugais de Valongo et, dans le Nord, St-Omer sera opposé aux Italiens de Crémona.

Coupe d'Europe masculine

Quévert - Valongo

Lors du match-aller à Valongo le 24 octobre, Quévert s'était incliné sur le score de 5-1 et par la suite, toujours chez eux, les Portugais avaient tenu en échec le leader du groupe C Forte dei Marmi, 5-5. Valongo est par conséquent à 4 points avec un goal-average de -1 alors que Quévert est encore à 0 point avec -11, mais en championnat portugais, Valongo est 6ème cette saison, déjà à 16 points du leader Benfica. L'équipe a un joueur particulièrement dangereux, Nuno Araujo, 2ème buteur du championnat avec 19 réalisations, mais, et surtout, Quévert est actuellement supérieur à sa valeur en début de saison un peu difficile après plusieurs départs et les Bretons sont maintenant en pleine confiance et se battent pour le titre de Champion de France. C'est la meilleure occasion d'inscrire un ou trois points pour l'équipe du capitaine Corentin Le Podolec et l'entraîneur-joueur Sergio Burgoa.

Mérignac - Bassano

Pour Mérignac, c'est un peu la même situation que pour Quévert. Lors du match-aller, le SAM ne s'est incliné que sur le score étroit de 7-5 avec Guilhem Lesca qui ne jouait pas mais était du déplacement. À l'extérieur, Bassano s'est incliné assez lourdement, 8-0 à Vic, nettement plus étroitement à Benfica, 9-6 et le routinier portugais Sergio Silva vient de partir à Viareggio, alors que, au Rollerstadium, Mérignac n'a cédé que 2-5 contre le même Benfica et 1-3 contre Vic. Bassano a donc les 3 points acquis contre Mérignac, un écart de but de -15 rigoureusement identique à celui des Aquitains qui en sont encore à 0 point. Il s'agit donc d'une excellente occasion de faire match nul et de marquer un point ou même mieux de gagner et de passer devant Bassano à l'occasion du retour du gardien Loïc Chibois parmi ses coéquipiers.

Coupe d'Europe féminine, quarts de finale

Coutras - Gijon

En avant-match de la rencontre de Coupe CERS entre Coutras et Barcelos, les filles de Céline Ducourtioux vont en découdre avec l'équipe prestigieuse de Gijon. En phase qualificative, Coutras s'est défait des Suissesses de Vordemwald un peu laborieusement à domicile 5-1 et brillamment en Suisse, 11-3, alors que Gijon battait les Allemandes d'Iserlohn 8-3 à l'extérieur puis 5-3 en Espagne. En championnat d'Espagne, Gijon est actuellement 5ème à 6 points des co-leaders, Voltrega et Manlleu. L'absence de Vanessa Daribo joue certainement un rôle dans ce classement, mais Gijon possède la meilleure marqueuse du championnat, Maria Diez Busqué qui a incrit la bagatelle de 19 buts sur les 37 de son équipe ! Les joueuses de Coutras, aguerries par leurs multiples rencontres de N3 masculine puisque, en championnat féminin elles n'ont disputé que 2 matches, doivent réussir à franchir l'obstacle, la capitaine Sandra Drouet et Julie Lafourcade étant de la même trempe que leur rivale espagnole question buts inscrits.

Mérignac - Manlleu

Mérignac a eu l'excellente idée de proposer d'inverser ses rencontres avec Manlleu pour réitérer une soirée avec le match féminin à 18h00 et le masculin à 20h30 et les Espagnoles ont accepté, un geste élégant. Par contre, pour l'équipe aux rayures roses et blanches de la capitaine Emilie Laboyrie, après les rencontres contre les Autrichiennes de Villach, c'est penduler à l'autre extrémité, s'agissant d'une rencontre extrêmement difficile, Manlleu étant actuellement co-leader avec Voltrega, mais en fait 2ème en raison d'un goal-average légèrement moins favorable. (+20 au lieu de +26). La figure dominante de l'équipe est Anna Casaramona Vivas, la capitaine au nom difficile à prononcer et aux longs cheveux noirs bouclés. Ce qui est certain à 100%, c'est que la gardienne de Mérignac, Manon Abiven ne va pas s'ennuyer et aura du travail plein les bras.

Coupe CERS

Coutras - Barcelos

L'équipe de Sebastian Cano a réalisé un véritable exploit au Portugal le 12 décembre en tenant tête à Barcelos, 7-7 dans une ambiance de feu. "Bebo" Morales y avait réalisé un match exceptionnel en inscrivant 4 des 7 buts dont le dernier à l'ultime minute. Il est évident que Barcelos va venir en France le mors aux dents, soutenu par de nombreux Portugais, toujours enclins à se déplacer en masse pour soutenir leurs compatriotes, mais Coutras a les moyens de passer l'épaule en réalisant un match parfait et d'entrevoir l'étape suivante en s'en référant à ses résultats en championnat de France. En effet, actuellement l'international Chilien "Nico" Fernandez a déjà marqué 19 buts suivi d'assez près de "Pablito" Gonzales, sans oublier le capitaine Loïc Ducourtioux, les gardiens Alan Audelin et Lionel Ferret, Jérôme Lafourcade, les frères Lafargue et Bebo Morales déjà cité concernant les joueurs de base.

St-Omer - Cremona

À nouveau une situation un peu identique à la précédente, avec l'équipe de Fabien Savreux et son adjoint Luis Minuzzi qui a réussi un excellent match nul en Italie contre Cremona, 2-2 sur une piste reconnue comme étant très glissante, donc favorable à l'équipe locale qui en a l'habitude. Depuis la rencontre contre St-Omer, Cremona s'est imposé contre Monza 5-3 mais a perdu à Sarzana 3-5 et se retrouve 12ème sur 14 équipes, mais, surtout, à l'extérieur, Cremona a disputé 6 parties, toutes perdues et c'est la seule équipe italienne dans ce cas alors que St-Omer a tout gagné à domicile. Il semble dès lors impossible, même si ce n'est pas français, que les gardiens Martin Barros et Thomas Buanec, le capitaine Florent David, le buteur Toni Sero, Mathieu Le Roux, Quentin Podevin, les frères Guilbert, Marçal Cuenca et Léo Dehaynin ratent le passage au tour suivant.

Voir notre page de la Coupe CERS de rink-hockey, notre page de la Ligue Européenne de rink-hockey