La seconde journée du mondial de vitesse à Nankin (Chine) a offert un programme chargé et des émotions en montagne russe. Le fait le plus marquant restera sans doute l'arrêt de la course à points et à éliminations des seniors hommes et l'étrange décision de la faire recourir depuis le début...


Les sprints

500 m seniors dames : doublé colombien

Gwendal Le PivertErin Jackson (USA) prend la tête de la course dès le coup de pistolet. Les Colombiennes ne se laissent pas impressionner et repassent devant à la mi-course avec Jercy Puello et Paola Segura). Elles prennent une avance confortable et réalisent le doublé devant l'américaine. Erika Zanetti (ITA) termine au pied du podium.

500 m seniors hommes : premier titre mondial pour Gwendal Le Pivert et doublé français

Après 7 années de travail, le patineur français Gwendal Le Pivert a enfin atteint son objectif ! Le français a mis le temps pour construire sa victoire. Comme à son habitude et comme en demi-finale, il part en 4ème position alors qu'Elton de Souza (FRA), Suchul Jang (KOR) et Andres Jimenez (COL) luttent aux avants-postes. Gwendal construit sa vitesse et remontent les patineurs un par un. Dans la dernière ligne droite, il se faufile à la corde après un croisé à droite et un croisé à gauche, il lance le pied devant le Coréen Suchul Jang et gagne. Elton de Souza, l'autre Français en lice, complète le podium en arrachant la 3ème place en fente avant à Andres Jimenez (COL).

1000 m juniors dames : la Colombie sanctionnée

Les Colombiennes mettent en place leur technique habituelle. Les deux patineuses se portent en tête : Kerstinck Sarmiento part pendant que Valeria Gonzalez temporise pour donner l'avantage à sa coéquipière. La course semble jouée : Sarmiento passe la ligne d'arrivée avec une avance confortable pendant que Gonzalez empêche l'italienne Giulia Bonechi de passer. L'Italienne doit se contenter de la 3ème place... sauf que la Colombie vient de commettre une faute d'équipe. Les juges décident de disqualifier Valeria Gonzalez pour son obstruction et de rétrograder Kerstinck Sarmiento à la seconde place. L'italienne devient championne du monde et la Japonaise Mayu Goto complète le podium.

1000 m juniors hommes : la Chine y était presque

La Chine débute la course en tête et la conserve jusqu'à la ligne d'arrivée. Le patineur Coréen a tenu la seconde place pendant les 1000 m et vient prendre la victoire sur la ligne en fente avant. La Chine Taipei complète le podium.

Arrivée de course serrée entre la Chine et la Colombie

Les courses de fond

15 km à éliminations juniors dames : la Chine effleure l'or

La Colombie, la Corée, la Chine Taipei ou encore le Venezuela restent dans le groupe de tête durant l'essentiel de la course pour éviter les éliminations. Dans les derniers tours, les Colombiennes se mettent devant afin de préparer le sprint. A la cloche, la Chinoise Huiyan Fang attaque de l'arrière et passe devant les autres concurrentes. Malgré un beau lancer de patin de la Chinoise, Daniela Mendoza (COL) s'impose. Huiyan Fang (CHN) est seconde et Chang Yu Hsin (TPE) complète le podium.

Départ de la course à éliminations juniors dames

15 km à éliminations juniors hommes : l'Italie trouble la fête Colombienne

La Belgique, la Colombie, l'Equateur, l'Italie et la France font leur possible pour rester dans les premières place du peloton. Dans les derniers tours, les Colombiens se portent en tête et attaquent. Carlos Franco (COL) remporte le titre mais l'Italien Giuseppe Bramante passe Saul Herreno (COL) et s'empare de l'argent. Martin Ferrié (FRA) reste au pied du podium. 

Giuseppe Bramante se faufile en seconde position

10 km à points et à éliminations seniors dames : l'Argentine enfin récompensée

Cela fait plusieurs courses que Mayra Yaquel Arias (ARG) tournait autour de la médaille d'or sans pour autant réussir à aller la chercher. C'est désormais chose faite. L'Argentine s'est imposée à l'issue d'une course très disputée face à la Colombie.
La première partie de course voit les Colombiennes récolter des points : Fabriana Arias (COL) est bien secondée par Luz Karime Garzon (COL). La Coréenne Garam Yu est également très entreprenante. Mareike Thum semble également bien partie pour monter sur le podium. En revanche, des patineuses comme Francesca Lollobrigida ou Sandrine Tas sont un peu en retrait alors qu'on les aurait davantage attendues en tête.
Au fil de la course, Mayra Yaquel Arias (ARG) s'affirme et vient se battre pour récolter des points. Elle part même seule devant pendant quelques tours. Elle engrange 14 points qui lui permettent de ne plus être rejointe et s'impose devant Fabriana Arias (COL, 12 points) et Garam Yu (KOR, 10 points). Mareike Thum (GER) termine 4ème.

Arrivée de course serrée entre la Chine et la Colombie

10 km à points et à éliminations seniors hommes : une désillusion cruelle pour la France

Difficile d'imaginer ce qu'a pu ressentir Ewen Fernandez quand le juge arbitre a pris la décision de faire recourir la finale du 10 km à points et à éliminations seniors hommes. Le champion du monde français venait de réaliser un début de course idéal. Protégé par son coéquipier Timothy Loubineaud qui temporisait en tête du peloton, Ewen avait pu se faire la belle et prendre un demi-tour d'avance sur ses poursuivants. Il récoltait ses points en tête quand un patineur est tombé dans le peloton, sans gravité. Les juges neutralisent la course. Le temps que l'ensemble des protagonistes réagisse, le patineur s'est déjà relevé et a quitté la piste. Le micro répète à plusieurs reprises les consignes pour ralentir alors qu'il n'y a déjà plus personne au sol. Ewen Fernandez en tête roule à une vitesse suffisante pour conserver son avantage. Il faut croire que cela a énervé le juge arbitre qui stoppe complètement la course, un scénario hallucinant que l'on voit plutôt quand il faut évacuer d'urgence un patineur gravement blessé sur civière ou cas similaire. Or, la vidéo nous montre bien qu'il n'y a absolument plus aucun danger pour les participants. Pire, le juge arbitre décide de faire courir à nouveau l'intégralité de la course alors que les patineurs ont déjà réalisé près de 20 tours !

Autant dire que quand le départ est donné à nouveau, le coeur n'y est plus dans le camp français. La Colombie semble bien partie pour remporter un maximum de points avec Alex Cujavante qui fait un gros travail pour son leader Manuel Saavedra. Peter Michael (NZL) semble aussi être en bonne voie pour aller chercher une médaille. Mais c'est finalement l'Argentin Kevin Kumada qui va créer la surprise en partant seul en échappée. Il termine la course avec 15 points devant Manuel Saavedra (11 points, COL) et Son Geun Seong (9 points, KOR), à égalité avec Peter Michael (9 points, NZL).

Ewen Fernandez seul en tête de la course à points et à éliminations

Liens utiles

Championnat du monde roller course 2016 à Nankin (Chine)