En 2005, des marques de roller comme Intzcore avaient lancé des roues de roller course de 100 mm avec une jante en aluminium. Le prix prohibitif à l'époque avait rebuté les clients, tout comme l'inconfort d'un noyau si rigide.

Cette technologie fait son retour en 2016 : Bont, en collaboration avec MPC, lance la Red Magic Hardcore en 125 mm. L'argumentaire de la marque australienne s'appuie sur le constat qu'une roue de plus grand diamètre a plus de flexibilité qu'une roue plus petite, montrant ainsi l'intérêt d'un noyau en aluminium. Le patineur de Bont Gary Hekman a d'ailleurs remporté la première course de la saison avec le semi-marathon Vattenfall de Berlin. Sur un tracé rectiligne comme Berlin et avec un gabarit imposant comme celui de Gary Hekman, l'aluminium a effectivement un intérêt... pas sûr qu'il le conserve sur un tracé sinueux ou sur piste.

Alors que plusieurs concurrents optent pour une largeur de noyau de 20-22 mm, la roue Bont / MPC propose une largeur de 24 mm. Elle dispose d'un noyau à double densité.