Le relais à l’américaine en roller course

Cette forme de course est méconnue du grand public. L’américaine constitue pourtant la forme de relais originale du roller de vitesse. Voici les règles officielles qui la régissent…

L’américaine : une course de relais

Relais à l'américaine aux championnats du Monde

Nombre de patineurs

 Les américaines, ou course à relais peuvent se dérouler sur une piste ou sur un circuit fermé. Ce sont des courses d’équipes de 3 coureurs qui se déroulent selon une structure classique :

  1. Séries
  2. Demi-finales
  3. Finales

Tout est fonction du nombre d’équipes engagées. Chaque coureur doit parcourir une distance déterminée et passer le relais à un partenaire dans une zone prévue à cet effet.

Le relais à proprement parler

Au moment du relais, le coureur qui arrive doit toucher son coéquipier dans la zone, sous peine de disqualifier son équipe. Les relais sont libres et il n’y a pas obligation de passer le relais à chaque tour…

Actuellement, la technique la plus employée consiste à pousser son partenaire en arrivant afin de lui procurer le maximum d’accélération. Cette pratique est très spectaculaire.

Technique de poussée du partenaire

 

Relais à l'américaine de l'équipe de France et de l'Italie

Le patineur pousseur :

  • arrive à pleine vitesse sur son tour final,
  • tend les bras pour rentrer en contact avec le poussé au niveau des hanches,
  • absorbe l’impact de l’arrivée sur le poussé avec les bras qui se fléchissent,
  • vérifie que le poussé est en position de base et a cessé de patiner (sinon danger !),
  • propulse le poussé pour lui donner sa vitesse, les jambes forment alors un écart pour une poussée efficace,
  • le pousseur sort de la piste et attend le prochain relais.

Le patineur poussé :

  • suit le pousseur du regard et va se placer sur la piste en roulant au moment opportun,
  • roule dans la zone de relais,
  • se laisse rouler en voyant arriver le pousseur,
  • se place en position de base (genoux fléchis, mains sur les genoux, bras tendus) pour préparer l’impact avec le pousseur,
  • se gaine le temps de la poussée pour bénéficier au maximum de la force donnée par le pousseur.

Cette technique prend un peu de temps à acquérir. Les prises d’élan et le timing sont capitaux. Ils varient en fonction des personnes et des partenaires.
Attention de ne pas pousser trop fort les premières fois ! 

La vidéo d’explication avec Raphaël Planelles et Thomas Boucher

Liens utiles

Course de relais sur piste aux championnats du Monde 2007 à Cali
Relais aux championnats panaméricains en 2011

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor

Auteur

Alexandre Chartier

''alfathor''

Fondateur et webmaster de rollerenligne.com depuis 2003. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Aspirine ou café recommandée si vous abordez un de ces sujets !

SOUTENIR ROLLERENLIGNE.COM

Vous aimez les contenus de REL, Mediaskates.com et Spotland.fr ?

Aidez à pérenniser l'association !

A lire également

  • Aucun article associé.
  • Publicité Ligne Droite Roller

    Publicité Ligne Droite Roller 2021

    Publicité Cadomotus

    Cadomotus : from rookie to pro

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *