Les années passent et la concurrence se fait de plus en plus rude sur le circuit Bugatti, dans toutes les catégories. Le duo ne fait pas exception à la règle. Quand Pascal Briand et Matthieu Barrault s'attaquent à cette catégorie, ils ne viennent pas faire de la figuration...


24 Heures du Mans Roller 2013 en duo : le récit de Pascal Briand

Pascal Briand et Matthieu Barrault

L'année dernière j'avais testé la formule à 5 au Mans, je l'avais trouvé sympa. Du coup je m'étais dis que ca serait pas mal d'essayer en duo. Matthieu Barrault semblait l'homme motivé pour cette mission. Nous nous sommes décidés en novembre environ. L'hiver n'a pas été magique et je n'ai pas trop roulé, par manque de motivation et d'envie essentiellement.

Une reprise tardive

Il y a un mois, j'ai commencé à rouler un peu. J'ai fait une sortie de 1h30 avec Matthieu, puis 2 sorties de 1 heures, 2 sorties avec des côtes sur 30 et 40 min et enfin 3 sorties de 30 min. Les sensations techniques sont un peu revenues mais le physique n'était pas suffisant à 15 jours du Mans. Dans la quinzaine qui précédait, il a beaucoup plu et je n'ai pas eu le courage de rouler, j'ai juste patiné 20 km le vendredi soir avant le France de Lamballe.

Direction le Mans

Jeudi soir avant Le Mans, Matthieu et moi avons eu la présence d'esprit de prévoir un staff : papa maman Briand, papa Barrault et Sandrine. Au moins nous aurons à manger entre les relais et une bonne ambiance. Le samedi en arrivant, nous nous installons tranquillement dans la bonne humeur en attendant de partir au charbon. Nous avons à l'idée de faire des relais d'une heure car notre corps a cette durée en mémoire avec notre passé de marathon. Pour les qualifications, je me retrouve avec Nicolas Pelloquin et Raphael Planelles... 5ème temps : mission accompli.

Pascal Briand dans la foulée de Matthias Knoll

Les premières heures des 24 Heures du Mans 2013 en duo : l'affrontement avec Powerslide

Matthieu s'occupe du départ. Je le relaie après 2 tours, car il y a le risque qu'il ait mal serré ses patins à cause du départ déchaussé. Nous enchaînons ensuite des relais d'une heure qui font un large contraste avec les relais du duo powerslide qui tournent tous les 2 tours. Le rythme est très important, nous roulons souvent avec des équipes de 10 ou de 5 sans relayer.
La tactique PS paie à court terme : en 8 heures environ, ils nous collent 2 tours. Nous sommes cuits, rincés, nous pensons bien sûr à arrêter. L'avantage est que nous n'avons pas le temps de nous dire que nous sommes morts... et comme nous avons des caractères de cochon, nous "fermons notre gueule" et nous patinons. Nous nous demandons comment il ont fait pour nous coller 2 tours car nous sommes bien touchés. A ce niveau nous ne savons que même que si nous sommes mal, les autres le sont aussi (rires).

Changement de stratégie des deux côtés...

Nous changeons notre tactique vers 10h00 pour passer sur des séries de 3 tours pour ne pas prendre un tour de retard supplémentaire. Etrangement, les PS changent aussi de tactique et Matthias prend un relais de 2h30. Après 12 heures de course, je retrouve Scott Arlidge qui me dit qu'il est malade et que c'est pour ca que nous ne l'avons pas vu. Il s'est déshydraté : avec des relais courts, il est plutôt difficile de bien manger et de bien boire. De notre côté, avec des relais d'une heure, nous avons le temps de bien manger les bons repas cuisinés par Maman.

Subitement Matthieu passe sans Scott, il fait même un tour et toujours pas de Scott. Nous nous relayons alors et nous décidons de partir pour 2x2 tours à fond chacun au cas où... Après ses quelques tours de folie, nous voyons que nous sommes en avance. Après un relai, je croise Matthias qui a mal au dos comme moi dans les stands. Il me dit que Scott est trop malade : ils abandonnent. Nous avons donc la route libre et 5 tours d'avance sur les autres. Nous sommes détruits, les autres duos aussi apparemment. Nous nous trainons en 10 min ou 11min au tour.

Pascal Briand de nuit, suivi par Scott Arlidge

La nuit

Pascal Briand dans la foulée de Matthias Knoll

La nuit est longue et très fraiche. Nous nous organisons et nous la fermons en attendant que le temps passe. Nous parlons juste avec nos coachs de parents qui ne transmettent pas les messages de détresse à l'autre moitié du binôme (sourire). Entre nous sur les relais, nous nous disons juste le nombre de tours pour lequel on part. Dans la nuit, je supporte mieux le froid, alors je prenais un relais plus long d'une heure pour que Matthieu se repose et vice versa.

A  ce moment là, ce n'est franchement pas le pied pour moi. Je ne suis pas habitué à me faire doubler par autant de patineur et je n'ai pas trop pris plaisir à voir les autres me doubler sans cesse. Alors je me focalise juste pour ne pas me faire doubler par un duo ou un solo (rires). Je garde quand même le mauvais souvenir d'une patineuse avec des antennes roses qui m'a doublé trop facilement dans la côte... Bref... au petit matin je suis ceux que je peux suivre, ma technique était bien une bonne technique de fitness car mon dos est explosé.

H - 4 et souffrance

Après 20 heures de course, je commence à avoir mal aux pieds. Les chaussons moulées ne sont pas faite pour que l'on patine en étant redressé ! Mon tendon de la cheville gauche est un peu gonflé et il me gênera jusqu'à la fin. Matthieu est costaud à ce moment. Nous avons eu de la chance que je sois bien quand il n'était pas au top et inversement. Mon dos est bloqué, mon mollet droit pas loin de la crampe mais ça passe toujours.

Epilogue

Au total j'ai fait 12 repas. J'ai misé sur l'énergie des repas car je n'avais pas assez d'entraînement pour ce petit travail en duo.
Au final, nous gagnons avec un peu de réussite et beaucoup de souffrance. L'avantage de cette épreuve en duo est l'expérience humaine, la solidarité nécessaire dans le binôme et la force de volonté que chacun y met pour faire un tour de plus ...puis un autre tour. C'est plus une aventure humaine qu'une épreuve sportive comme j'ai l'habitude d'en voir. Ca reste un bon challenge !

Maintenant, Matthieu et moi avons gagné en équipe de 10, un titre en équipe de 5 et un titre en duo...

Est-ce que l'un de nous aura le courage de se lancer en solo pour la réunification des titres ?

Le témoignage de Matthieu Barrault

« C'était la course la plus dure de ma vie, et de très loin. Nous avons vécu des moments très difficiles durant la nuit, très durs... Evidemment nous avons pensé abandonner, mais regardez les autres équipes, elles sont bien allées au bout aussi ! Alors on s'est accroché ! 

C'est simple : Pascal a un mental inattaquable. C'est lui qui, lorsque nous étions en perdition en face des Powerslide, a su gérer la situation et a eu la lucidité de modifier notre tactique. D'ailleurs, toute la tactique des 24H, c'était lui ! Il me faisait passer les messages par l'intermédiaire du staff, moi j'étais dans le brouillard complet. J'avais déjà pu l'observer l'année dernière, lorsque nous avions remporté l'épreuve en catégorie ENDURANCE : il ne se plaint jamais, optimise tout, sa récupération, son alimentation, son énergie, l'intensité de ses relais, etc. Réussir une épreuve sur 24 heures n'a rien de comparable avec un 300m chrono aux championnats du monde, mais je sais que, autant l'un que l'autre exigent une grande force de caractère. Et Pascal est un exemple en la matière ! » 

Classement du masculin

Résultats de la catégorie Duo

Pos. Scratch. Nom Tours Ecart Distance km/h
1 34 ACTIVE DUO ROLLX 151 52 Tr. 631.9 26.2
2 48 TEMPISH FOSSA.CZ 146 57 Tr. 611.0 25.4
3 49 SWISSMIX 146 57 Tr. 611.0 25.4
4 74 ARCGESTION.FR ARNEO 138 65 Tr. 577.5 24.0
5 94 AIR GIF ONE 133 70 Tr. 556.6 23.2
6 113 LONDON INCORRIGIBLES 131 72 Tr. 548.2 22.6
7 124 BI-MANS DOUX 129 74 Tr. 539.9 22.4
8 133 PUC RHIN-RHONE 128 75 Tr. 535.7 22.2
9 148 PLG EN DUO 126 77 Tr. 527.3 21.8
10 166 D MIXTE 73 125 78 Tr. 523.1 21.6
11 171 MIA SAN ZWOA 124 79 Tr. 518.9 21.6
12 175 SPEEDFUCHS.DE DUO 124 79 Tr. 518.9 21.4
13 212 D ROLL 73 117 86 Tr. 489.6 20.4
14 215 ALDORICODUO RAMBOUILLET 117 86 Tr. 489.6 20.3
15 219 SOS PREMA CHARTRES 117 86 Tr. 489.6 20.2
16 237 SPP TWO FOUS 114 89 Tr. 477.1 19.8
17 245 RICCO 113 90 Tr. 472.9 19.7
18 317 ROULEMAPOOL 102 101 Tr. 426.9 17.7
19 330 ASM 1 GARS 1 FILLE 97 106 Tr. 405.9 16.9
20 336 VINTAGE ROLLER 94 109 Tr. 393.4 16.4

Liens utiles

Classement des 24 Heures du Mans Roller 2013

Notre rubrique dédiée aux 24 Heures du Mans Roller 2013

Texte : Pascal Briand
Photos : Christine Dumouchel et Nathalie Planelles
Relecture : Iggnorance