Fidèle à ses origines, la marque française FR Skates a lancé sur un marché un roller de slalom vitesse haut de gamme. Le SL Carbon 310 est équipé d'une coque, d'un cuff et d'une platine carbone. Une machine de guerre pour le speed-slalom que nous avons eu l'opportunité de tester. Retours...

Le FR SL Carbone 310 au banc d'essai

Notre avis en bref

Le FR Skates SL Carbone 310 s'est avéré confortable dès les premiers utilisations. Il s'adapte parfaitement au pied et assez rapidement. La combinaison d'une coque, d'un cuff et d'une platine carbone en fait un modèle exigeant qui s'adresse plutôt à des patineurs expérimentés. Il offre une grande précision de patinage et la réactivité que l'on est en mesure d'attendre d'un produit aussi haut de gamme. Il saura répondre aux attentes des passionnés de slalom vitesse. Par ailleurs, de plus en plus de patineurs freestyle utilisent la coque des SL en l'équipant d'une platine carbone 4x80 mm.

Les points forts et les points à améliorer

  • La rigidité et le maintien de la coque
  • La réactivité de la platine carbone
  • Les excellente roues de série
  • La légèreté
  • La précision
  • Le prix élevé pour un modèle freestyle
  • Quelques grincements de platine
  • L'usure de la boucle micrométrique

Fiche technique

  • Marque : FR Skates
  • Modèle : SL Carbone 310 Freestyle
  • Année : 2019
  • Référence fabricant : FRSK-SLC310 / FRSK-SLCFS
  • Couleur : noire
  • Coque : 100% carbone
  • Cuff : carbone
  • Chausson : intégré
  • Semelles : Premium
  • Serrage : lacet, sangle à scratch et deux boucles micrométriques
  • Renforts : latéraux et frontaux
  • Platines : FR Carbon 244mm 3x110 mm
  • Roues : MPC Junk Road Reaper 110 mm X-Firm (made in USA)
  • Roulements : FR Twincam ILQ9 Slalom Pro
  • Prix public : 1099 €
  • Usage recommandé : Pratique du slalom vitesse
Logo FR Skates

Le test du FR Skates SLC 310 en détail

La marque FR Skates a été créé par Sébastien Laffargue et Grégoire Pinto. Les deux patineurs avaient initialement créé la marque Seba. Avec le SLC 310, ils offrent l'opportunité aux patineurs spécialistes du slalom vitesse de trouver un modèle entièrement dédié à leur pratique.

Modalité de test

Le test du patin a été réalisé par Théo Gillet, patineur français spécialisé dans le speed-slalom. Le SLC 310 a été mis à l'épreuve durant plusieurs mois, en salle et sur les quais de Bordeaux où les riders locaux se réunissent.

Le FR Skates SLC 310

Design

La première chose qui saute aux yeux quand on regarde le SL est le maillage de la fibre de carbone. Les reflets brillants sur la platine, la coque, le cuff et le matériau de la tige sont résolument moderne. Le dessin de la tige rappelle celui du carbone ou une peau de serpent. Le noir est un choix sobre mais il se décline en nombreuses nuances. La platine est parfaitement assortie à la coque. Le rouge du noyau des roues et le blanc du sur-noyau constrastent avec le reste du patin. Dernière petite note : le logo SL, stylé ! Un look réussi selon nous.

Coque : une rigidité exemplaire

A mi-chemin entre Trix et Igor, la semelle est entièrement carbone, comme pour un patin de course ou de vitness. Elle est assez enveloppante. C'est un gage de légèreté et de rigidité. Le cuff carbone est un parfait complément pour accroître encore la réactivité du patin. Il complète bien la tenue du pied. Il permet de gagner en rigidité par rapport à un cuff classique sans ajouter de poids supplémentaire.

Les inserts en aluminium pour fixer la platine sont fondus dans la coque, comme sur une chaussure de roller course. Avec 5 points de fixation à l'avant et à l'arrière, cela laisse de nombreuses possibilités de réglages pour ajuster la platine latéralement et longitudinalement.

La semelle carbone du FR Skates SLC 310

Confort de la coque

Nous avons pu porter les FR Skates SL pendant des heures sans aucune blessure. Les patins ont traversé les grosses sessions dès les premiers jours sans aucune douleur. La mousse épaisse offre un excellent confort. Elle ne s'est pas tassée au fil des semaines. Elle a pris la forme du pied progressivement. On est à l'aise comme dans des chaussons. Le SL s'avère très précis, près du pied, très réactif.

Le système de serrage

Le système de serrage se compose : d'un lacet sur l'ensemble du pied, d'une sangle à scratch sur le bout du pied, d'une première boucle micrométrique sur le cou-de-pied et d'une second à la base du tibia. Cela procure de nombreuses possibilités d'ajustements, même si c'est un peu long à serrer.

La boucle micrométrique cale le talon dans le patin. Les boucles micrométriques remplissent bien leur office. Leur serrage est efficace pendant les sessions, elles ne bougent pas. A force de serrer fort, elles finissent par s'abimer et s'user, comme beaucoup de boucles micrométriques du marché. On peut rester des heures sans avoir à resserrer. Les lacets nécessitent que l'on prenne le temps de serrer pour être efficaces.

Le système de serrage du FR Skates SL Carbon 310

Les renforts de protections du SL Carbon 310

Les renforts latéraux et frontaux sont les bienvenus. On pose souvent le pied par terre en slalom et il peut arriver de frotter. Seul bémol : les protections ne sont pas remplaçables. C'est assez normal, ce n'est pas un patin de freeride mais un roller de slalom.

Les renforts de protection du FR Skates SL Carbon 310

La platine carbone

FR Skates fait partie des rares marques du marché à proposer des platines en carbone. C'est l'un des seuls modèles du marché à proposer un châssis en carbone de série ! Les renflements visibles sur les pourtours de la platine participent à sa rigidité. Elle ne dispose pas de renforts entre les parois. Les 3 roues de 110 mm se répartissent ainsi : deux sur l'arrière, une sur l'avant. La longueur total est donnée à 244 mm, un millimètre de plus que les platines 4x80 mm du marché. Elle est donc plutôt compacte. Son entraxe de 165 mm permet de l'utiliser sur la plupart des coques freestyle du marché, d'autant plus qu'elle possède deux oblongs à l'avant et deux à l'arrière.

Surprenante à rouler dans un premier temps. Il faut un temps d'adaptation, le temps de changer les repères. Elle est ultra rigide dans les départs. Elle demande à relancer davantage entre les plots qu'une platine alu qui se déforme un peu plus.

La platine carbone du FR Skates SL Carbon 310

Les roues MPC Junk Road Reaper de série !

FR SKates a équipe le SLC de série avec des roues MPC Junk Road Reaper 110 mm X-firm (environ 85A). Il s'agit d'une roue à 9 rayons droits, larges à la base du noyau et plus évasés aux extrémités. Cette roue a fait ses preuves puisqu'elle a équipé Ioseba Fernandez (ESP), détenteur du record du monde du 100 m aux Championnats du monde de roller course 2018. C'est un modèle plutôt haut de gamme pour un modèle de série mais vu le prix du patin, cela a du sens. La double densité leur apporte un bon compromis de rigidité et d'accroche. Leur roulage est excellent et leur durée de vie assez bonne également. On ressent lors des départs qu'elles tiennent bien au sol et qu'elles ne décrochent pas.

Les roues et la platine du FR Skates SL Carbon 310

Roulements de série Twincam ILQ Slalom 9 Pro

Rien à signaler. Ils ne font pas de bruit, ils tiennent bien dans la durée. Nous leur avons épargné les sessions sous la pluie qui sont rares en slalom. Les roulements et la platines ont un peu tendance à grincer sur certaines sessions.

Le ressenti de Théo Gillet, spécialiste du slalom vitesse

" Les SL Carbon 310 sont des patins très confortables dès le début. Il s'adapte parfaitement au pied et assez rapidement. Je n'ai jamais eu de douleur au pied même après de longues sessions. Par contre, c'est un patin qui demande un petit temps d'adaptation. La rigidité de la platine rend le patin plus exigeant dans les relances. Pour ma part, j'ai mis environ 5 heures à me faire à cette rigidité mais je suis encore loin d'avoir exploité toutes les capacités du patin. Je trouve le chausson assez joli avec sa finition noire brillante qui se marie très bien avec les différentes pièces de carbone. Pour ce qui est du serrage, je serre plus mes patins avec les boucles micrométriques plutôt qu'avec les lacets mais dans l'ensemble c'est un patin qui a un serrage plutôt précis. Par contre, il faudra prendre le coup de main pour les desserrer."
Théo Gillet, rollerenligne.com
Portrait de Théo Gillet

Galerie photo

Liens utiles