Ces nations qui dominent le monde du roller : la descente

Le monde du roller de descente ou roller downhill regroupe un noyau dur de pays qui possèdent une véritable culture de cette pratique roller extrême. Alexandre Lebrun lève le voile…

reb challenge dampierre normandie 2013 01

Le monde du roller de descente par Alexandre Lebrun

Dans la discipline de la descente, on peut recenser 3 pays principaux dominant la discipline à ce jour : la France, l’Italie, l’Allemagne

La France en haut du podium

La France est historiquement une nation forte du roller downhill. Une particularité des descendeurs français est leur technique de freinage systématiquement en slide.
On citera notamment Séverine Christ Thomas, multiple championne du monde (notamment en 2016), Sylvain Behr (20 ans, vice-champion du monde 2016), Etienne Herreros (Top 5 des deux derniers championnats du monde) ou encore Sébastien Rastegar (vainqueur de l’étape de Sotchi et régulièrement sur les podiums des épreuves de Beton On Fire).
Benoit Gamba et Harry Perna ont aussi respectivement remporté plusieurs titres de la Coupe du Monde ou de Champion du Monde mais ne ils pratiquent plus activement en compétition à ce jour.

Championnat du monde de roller de descente 2016

L’Italie en embuscade

L’autre nation forte est aujourd’hui l’Italie. Les descendeurs transalpins ont un vrai engagement dans la discipline à travers à la fois une équipe d’Italie de descente, un investissement dans la jeunesse ainsi que l’organisation de plusieurs étapes internationales chaque année. Il possèdent une approche différente de la discipline : les Italiens misent sur un freinage au tampon de frein et les patineurs ont plutôt une culture « course » de relance et de grip maximum dans les virages.
Leur chef de fil est Angelo Vecchi qui a déjà remporté à plusieurs reprises le classement général de la coupe du monde et fut sacré champion du monde en 2016.
Chez les femmes, Martina Paciolla est vice-championne du monde de la discipline et succède à Valentina Liguori qui trusta de nombreux podiums ces dernières années.

Sébastien Rastegar

Les pays germanophones toujours présents

Enfin, on peut citer l’Allemagne avec Moritz Nörl qui fut champion du monde en 2014 chez les hommes. Chez les femmes, Annalenna Rettenberger truste aussi les podiums féminins. Ces derniers ont une culture plus proche de l’Alpine Slalom et donc de la prise d’appui en courbe et des relances marquées.

Quelques clubs de ces trois pays ont su investir dans l’avenir de la discipline en formant de jeunes patineurs d’une vingtaine d’année . Ceci n’est pas le cas d’une nation que nous n’avons volontairement pas cité : l’Autriche représentée par le légendaire Daniel Ladurner que l’on ne présente plus ; celle-ci se résumant à son seul champion et sans relève malheureusement après lui.

Liens utiles

La rubrique descente de rollerenligne.com

Photos : Laurent Fremiot
Fotoserg.livejournal.com
Patrizio Cabrini, Maurizio Busato
& Alexandre Lebrun

Auteur

Alexandre LEBRUN

''Rollo''

Dirigeant de Lyon Roller, Président de l'International Inline Downhill Association (IIDA), Vice-président du Roller Alpine and Downhill (RAD) FIRS Committee, organisateur de divers événements sur Lyon en freestyle. Je travaille à promouvoir le rolelr à Lyon ainsi que le roller freestyle et descente.

SOUTENIR ROLLERENLIGNE.COM

Vous aimez les contenus de REL, Mediaskates.com et Spotland.fr ?

Aidez à pérenniser l'association !

A lire également

  • Aucun article associé.
  • Publicité Ligne Droite Roller

    Publicité Ligne Droite Roller 2021

    Publicité Cadomotus

    Cadomotus : from rookie to pro

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *