AM Sports se projette vers le Marathon roller des Grands Crus 2021

Alors que l’étreinte du second confinement se desserre à peine, l’équipe de REL est partie à la rencontre de quelques organisateurs de grands événements sportifs appréhender la façon dont ils pouvaient se projeter dans l’avenir. Débutons avec le témoignage de Thomas Dauvergne, organisateur du marathon des Grands Crus…

Marathon roller des Grands Crus 2019

AM Sports vous donne rendez-vous le octobre 2021

Bonjour Thomas, comment avancez-vous dans l’organisation de la prochaine édition du Marathon roller des Grands Crus avec  toutes ces incertitudes ?

Nous partons du principe que l’événement aura lieu. J’avoue que nous ne sommes pas mécontents d’être en octobre. Car même si la situation semble s’améliorer avec l’arrivée d’un vaccin, il semble que les courses programmées pour le début de saison vont encore être compliquées. Et le problème c’est que les gens ne seront pas forcément très entrainés. Après, l’important, c’est de reprendre, car on a tous besoin de se remettre en route. De notre côté, on relance l’organisation en cette fin d’année 2020. Nous validons les partenaires majeurs, nous renouvelons les conventions et les contrats pour 2021. Nous mettons aussi en place et en route notre plan de communication. Donc l’activité ne manque pas.

Les partenaires semblent rester au rendez-vous, comment se positionnent-ils dans cette période difficile ? Comment boucler un budget ?

A ce jour l’ensemble de nos partenaires nous ont renouvelé leur confiance pour cette nouvelle édition. Il est vrai que nos partenaires sont pour la plupart, fidèles à l’événement depuis de nombreuses années et nous connaissent bien. Donc globalement cela se passe plutôt bien.

Thomas Dauvergne (AM Sports)

La Croix Rouge ou d’autres organismes assurant l’encadrement sanitaire sont-ils toujours au rendez-vous ?

Toutes les conventions ne sont pas encore signées, mais globalement cela se passe normalement.

Quelles sont les éventuelles contraintes demandées par les institutions ?

La principale contrainte que nous rencontrons aujourd’hui c’est l’absence de visibilité. Personne ne sait comment les choses vont évoluer. Donc, nos institutions sont prudentes et gèreront le dossier en temps voulu. Nous ne sommes pas encore la priorité du moment. Donc il faut faire preuve de patience et savoir s’adapter. Les dossiers sont prêts et sont quasiment identiques à ceux de 2020. Notre organisation a toujours su être réactive et s’adapter à la situation. Ce qui est certain, c’est que dès que les protocoles d’organisation des événements seront établis nous ferons en sorte de pouvoir les mettre en place pour notre événement.

Les assurances ont-elles imposées de nouvelles choses dans leurs contrats ?

Marathon roller des Grands Crus 2019Les contrats sont en cours d’étude. Dans tous les cas, les annulations liées à la COVID-19 ne sont pas prises en compte, donc cela ne change pas grand-chose aux contrats habituels.

L’organisation met-elle en place de nouvelles règles de remboursement / d’inscription pour répondre aux incertitudes de participants qui pourraient avoir peur que l’événement n’ait pas lieu ?

Nous invitons les participants à se couvrir à 100% en souscrivant l’option d’assurance individuelle liée à leur inscription. Dans tous les cas, en d’annulation liée à une éventuelle crise sanitaire et une 12e vague… Les inscriptions seront remboursées à 100%. Je pense que nous ne pouvons pas faire autrement. Mais cela est plus facile à anticiper pour nous qu’en 2020 où les frais d’organisation étaient déjà bien engagés.

Comment cela se passe-t-il pour la venue des étrangers ?

Il est encore trop tôt pour le dire. Notre événement est encore loin. Ils seront bien évidemment les bienvenus.

Comment voyez-vous l’avenir des manifestations sportives en 2021 ou 2022 ?

Peut-être que le modèle de manifestation grand public tel que nous le connaissons va évoluer. C’est possible. Mais, quand on est organisateur ou entraineur, il faut de toute façon sans cesse se renouveler et s’adapter, alors ça ne nous effraye pas spécialement. Peut-être que le modèle économique des manifestations va lui aussi évoluer. Nous verrons. Dans tous les cas, les pratiquants auront toujours besoin d’objectifs, de se retrouver, de partager des moments forts ensemble, de se surpasser et de se créer des souvenirs inoubliables. Donc d’une manière ou d’une autre, les regroupements existeront toujours. L’homme est un être social. Et nous avons besoin des autres pour exister.

Quels sont les impacts financiers de la crise sanitaire ?

La perte sèche sur l’annulation de l’événement a été importante. Le manque à gagner sur le fonctionnement également. Il a fallu annuler tous les contrats de nos partenaires et de nos prestataires. Nous avons aussi décidé, comme beaucoup d’organisation, de rembourser les inscriptions. Mais la solidarité a bien fonctionné. Les partenaires institutionnels ont maintenu les subventions qui étaient votées. Certains participants ont fait don de leur inscription quand d’autres l’ont reporté sur 2021. Ce qui nous a permis de passer le cap.

L’événement repose aussi sur notre club AM Sports. Et notre budget 2020 a été divisé par deux. Toutes nos organisations ont été annulées. Les cours, les animations ou nos prestations suspendus en grande partie. Bref, l’activité a tourné au ralenti. Mais comme tout le monde. Et parallèlement à cela, nos dépenses ont été diminuées du fait notamment de l’annulation de tous nos déplacements en compétitions pour nos athlètes. Nos adhérents ont été compréhensifs et solidaires. Et les aides du gouvernement ont été précieuses. Tout cela nous a permis de maintenir le club à flot et de pérenniser pour le moment, le poste créé en septembre 2019. Nous avons aussi réussi à aider un peu nos intervenants en proposants des activités alternatives. Donc globalement je dirais que la situation est plutôt maitrisée et nous sommes bien accompagnés. Maintenant il ne faudra pas que la situation dure encore trop longtemps.

Comment assurer la pérennité d’un événement dans une telle incertitude ?

Avec du courage, de l’huile de coude et beaucoup d’envie. Sinon, on arrête tout de suite et on fait autre chose. Heureusement, l’équipe d’entraineurs et d’administrateurs du club est formidable. Tout le monde est super motivé pour 2021. Mais c’est aussi grâce à la volonté de tous : les partenaires, les coureurs, les collectivités. Et on sent bien que chacun à son niveau, tout le monde veut tourner la page de 2020 et souhaite que l’activité et la vie reprennent. Aussi un peu à travers des événements comme le Marathon des Grands Crus.

Les bénévoles sont-ils toujours au rendez-vous ?

Nous verrons bien. Je pense que si les coureurs sont aux rendez-vous c’est que les regroupements peuvent avoir lieu. Alors il n’y a pas de raison que les bénévoles ne suivent pas et ne soient pas de la partie. En tout cas, on a vraiment plein d’idée en 2021 pour valoriser encore plus leur travail et leur investissement si précieux. Car sans eux, l’événement n’existeraient pas.

bilan marathon roller grands crus 2019 03

Liens utiles

Auteur

Alexandre Chartier

''alfathor''

Fondateur et webmaster de rollerenligne.com depuis 2003. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Aspirine ou café recommandée si vous abordez un de ces sujets !

SOUTENIR ROLLERENLIGNE.COM

Vous aimez les contenus de REL, Mediaskates.com et Spotland.fr ?

Aidez à pérenniser l'association !

A lire également

  • Aucun article associé.
  • Publicité Ligne Droite Roller

    Publicité Ligne Droite Roller 2021

    Publicité Cadomotus

    Cadomotus : from rookie to pro

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *