L'édition 2021 des 24 Heures rollers est programmée pour les 1er et 2 mai sur le fameux circuit Bugatti du Mans (72). L'organisation met tout en oeuvre pour que l'épreuve se déroule dans les meilleures conditions et pour que les patineurs soient au rendez-vous. Interview...


Interview de Christophe Audoire, président de la Tribu Rollers

Bonjour Christophe, comment avez-vous choisi la date de l'événement pour 2021 ?

Nous n'avons pas vraiment eu le choix, la seule date possible était le weekend des 1er et 2 mai 2021. A prendre ou à laisser. Les inscriptions ouvrent habituellement dès la rentrée de septembre mais en raison de la situation seules les équipes ayant choisie de maintenir leurs inscriptions (2020) sont actuellement inscrites pour la prochaine édition. « Nous prévoyons l’ouverture des inscriptions en janvier avec des conditions d’organisation et de maintien de l’événement garantis. »

Avez-vous planifié des aménagements spécifiques à cette période de crise sanitaire ?

Nous faisons partie des événements de début d'année. Nous sommes dans l'optique de préparer l'édition 2021 dans les mêmes conditions qu'une édition qui aurait lieu en eu juillet/août avec un COVID bas et une autorisation d'organiser. Nous pouvons mettre en place un protocole sanitaire acceptable et cohérent. Nous suivons le protocole fédéral. C'est un protocole officiel. Nous y ajoutons des choses spécifiques aux courses en relais. Christophe Audoire à l'arrivée des 24 Heures du Mans Roller 2018 Par exemple, sur les 24 Heures, nous avons prévu 3 fois plus de portes pour se rendre dans la zone de relais. L'idée est de mieux répartir les flux de circulation autour de la piste. Chaque équipe sera dans son box, sous un principe de "bulle équipe", reconnu dans d'autres sports. Les patineurs limiteront ainsi leurs relations avec les autres équipes. Les gestes barrières que nous connaissons tous seront bien évidemment de rigueur : port du masque hors de la piste, lavage des mains régulièrement, distribution de gel dans les paddocks, nettoyage des sanitaires plus important que d'habitude avec désinfection. Dans le camping, les fêtes regroupant un grand nombre de participants ne sont évidemment pas recommandées... L'organisation veut garder l'esprit convivial de l'événement mais il faut composer avec les impératifs sanitaires. "C'est important que l'on puisse dire que malgré tout cela, on va faire un bel événement, se faire plaisir sur les rollers. A partir du moment où l'on rentre sur le circuit, ce sont les 24 heures du Mans roller telles qu'on les connaît, l'expérience sur le circuit doit être la même." Dans les box et tout ce qui tourne autour comme le village, il faudra s'adapter. Pas distribution de programme en papier. Il sera numérisé et mis sur le site Internet.

D'autres évolutions sont à prévoir ?

Oui, cela ne nous empêche pas d'innover. En 2021, nous aurons des formules 6 heures, 12 heures et 24 heures. Nous allons également proposer un 2x6 heures dont le départ et l'arrivée correspondront à ceux des 24 Heures. Cela permetttra à des patineurs qui ne se sentent pas d'attaque pour un 24H de faire 2 x 6 heures en équipe, avec  des catégories jeunes, hommes femmes. Sur les 24 heures, il y a beaucoup plus de catégories, comme les années précedentes. Pour les 6 heures, ce n'est pas encore tranché. Il y aura sans doute les catégories jeunes, hommes, femmes. Aurélien Gachet en solo aux 24 Heures du Mans Roller 2018

Comment réagissent les participants ?

De nouveaux patineurs nous sollicitent et c'est encourageant. Il faut que l'on donne la possibilité à des patineurs qui ont manqué de patinage de pouvoir venir, grâce à ces nouveaux formats. Idem pour ceux qui auraient perdu des équipiers. Nous avons mis en place place une bourse aux équipiers "Meet & Roll" sur le site pour aider chacun à trouver une équipe. Les équipes partenaires comme Rollerblade peuvent aussi permettre de s'inscrire en tant qu'individuel dans une équipe (plus d’info via ce lien). Les équipes se complètent au fur et à mesure. Pas besoin de chercher une équipe. "Quelle que soit la difficulté qu'on rencontre, on cherche des solutions." J'ai toujours eu cette philosophie en tant qu'entraîneur : trouver des solutions. Les situations rencontrées nous poussent à imaginer d'autres solutions à imaginer d'autres solutions. Les patineurs peuvent compter sur nous pour faire un bel événement. nous comptons sur les patineurs pour répondre présents. Nous avons fait un sondage auprès des capitaines des années précédentes, ceux qui ont répondus nous disent à plus de 70% qu’ils seront là avec leur équipe. . C'est encourageant, cela nous met du baume au coeur. Nous avons beaucoup de témoignages de gens à qui l'événement et le roller ont manqué. Un concurrent sur le circuit Bugatti

Les bénévoles répondent-ils présents ?

Derrière la Tribu Rollers, il y a tous les bénévoles pour lesquels c'est un véritable plaisir de faire partie de l'événement. Ils passent un super weekend et sont contents d'être là. Cela leur manque de participer à l'organisation. Sébastien Robin est l'un de nos passionnés. Vous le connaissez sous le pseudo Binus1er. Il a été participant, il a rejoint l'organisation. On a la chance d'avoir ce capital sympathie. Les bénévoles viennent depuis des années. C'est un événement fait par des patineurs pour des patineurs. Je le ressens comme ça.

Vous arrivez à garder le moral malgré l'incertitude ?

C'est un véritable yo-yo émotionnel ! Des fois nous nous disons " C'est foutu ! " C'est ce que l'on s'est dit à l'annonce du dernier confinement. Puis, l'étau se desserre et l'espoir revient. Nous avons fait des réunions avec la préfecture, le circuit, les prestataires logistiques. Il faut équilibrer les budgets. Le fonctionnement sur le circuit du Mans est très onéreux pour un organisateur. Nous ne pouvons pas nous lancer à légère.

Les partenaires vous suivent-ils pour cette édition 2021 ?

Les partenaires institutionnels nous gardent leur confiance : département, région, fédération. Du côté des partenaires privés, nous conservons le soutien des marques comme Powerslide ou Rollerblade. Pour les partenaires plus génériques, c'est plus compliqué, la crise est passée par là. Tout sera fait pour accueillir les participants, ce sont les seuls qui comptent. C'est leur mobilisation qui sera déterminante. Si quelqu'un a une fortune personnelle pour aider, un richissime passionné de roller, il est le bienvenu ! (rires) Le stand Powerslide aux 24 Heures du Mans roller 2018

La logistique des secours sera-t-elle la même avec la COVID-19 ?

La Croix Rouge ou la Protection Civile ne sont pas mobilisés sur le quotidien de la pandémie. Ce sont des services de secours d'urgence. Elles sont plutôt mobilisées sur de l'événementiel.  Elles craignaient particulièrement la période septembre/octobre où tout le monde voulait mettre ses événements aux mêmes dates.

Et au niveau des assurances ?

Nous sommes en train de mettre en place une nouvelle formule d'assurance spécifique pour pouvoir rembourser les participants en cas d'annulation. Nous travaillons avec le nouvel assureur de la fédération (la MAIF). Normalement, pas de risque de canicule au mois de mai ! On devrait échapper à ça :-). Ce n'était pas couvert auparavant. Les événements exceptionnels vont désormais couvrir les gros événements climatiques exceptionnels.

Comment va-t-il se passer pour l'accueil des étrangers ?

Il faut savoir que ce sont surtout les pays européens qui participent, à 90%. Nous nous ajusterons aux autorisations. Le problème se pose en deux temps : si nous sommes confinés comme actuellement et que les frontières sont fermées, il n'y aura pas d'événement. Si nous bénéficions d'une période plus calme, hors confinement, les frontières pourraient s'ouvrir comme pendant l'été et les étrangers Européens pourraient venir. Certaines nations hors Europe, sorties du Coronavirus, pourraient participer, en fonction des autorisations de l'ouverture des frontières. Cela restera toutefois marginal.

Entre l'annulation pour cause de canicule et la COVID-19, ce n'est pas évident de parler de pérénnité...

A l'échelle de plusieurs années, il faut repartir sur une feuille blanche, chaque année. Il faut repartir avec une situation nouvelle. Les situations changent d'une année à l'autre. On peut espérer un retour à la normale en 2022... quasiment normal. Un peloton sur le circuit des 24 Heures du Mans Roller

Souhaites-tu ajouter un mot pour conclure ?

Il faut trouver des solutions ! Il n'y a pas de problèmes, mais des difficultés avec des solutions à trouver. Je reste un éternel optimiste ! Je ne suis pas aveuglé par la passion, mais il faut aller de l'avant et continuer. Nous avons vu tellement de choses changer dans le monde du roller depuis 40 ans. J'ai connu la fédération avec 5000 licenciés, on pensait que 20.000 seraient impossibles. Nous sommes à plus de 60.000 aujourd'hui. Tout peut arriver. Les choses changent, bougent. J'aime donner espoir. J'ai été un petit garçon issu d'un petit village de 1500 habitants et ce sport m'a emmené sur les 5 continents à travers des centaines de voyages, des milliers de rencontres. Il y a plein de bons moments à vivre. La vie continue ! Soyons heureux de ce que l'on a et de ce que l'on peut faire.

L'encart de Binus1er, bénévole sur les 24H Rollers

Comment vis-tu l'événement en tant que bénévole ?

Alors, je le vis à fond. J'essaye d'avoir peu de temps mort. Je met un point d'honneur à être présent à 15h le vendredi soir, et ne partir que le dimanche soir, après la remise des coupes. L'avant-course, je suis principalement à la remise des dossards et avec les solos, comme c'est eux que je connais le plus. Et c'est plus simple pour eux d'avoir une tête connue. Je suis un peu la nounou de la catégorie ! Pendant la course, il m'est arrivé de faire de l'assistance pour, à l'époque, les équipes GROL de Damien Soncarrieu. Maintenant je m'oriente plus pour combler une équipe découverte, pour rouler la nuit par exemple.

Comment vois-tu l'édition 2021 ?

Pour l'instant je ne la vois pas. A moins de fournir une attestation comme quoi chaque participant a été vacciné. J'espère juste que la Tribu Rollers a les reins solides pour relancer la machine. Ils pourront compter sur moi pour me démultiplier.

Liens utiles

Site officiel des 24 Heures du Mans Rollers