Comment avez-vous commencé le roller ?

Apprentissage roller, Tricks, skatepark, street, rampe... à vous de voir !

Modérateurs : DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor, BOBOR

Avatar de l’utilisateur
Dude
Messages : 134
Inscription : 24 févr. 2009 14:21
Localisation : 94

Message par Dude » 26 juil. 2012 10:04

Et le skateboard était pratiquée par une génération plus âgée que les pratiquants de roller (je parle uniquement d'agressif là), des mecs qui ont muri avec leur sport.
Les pros du skate avaient la maturité pour s'investir dans une marque contrairement au roller où les boites étaient crées par des mecs qui n'avaient même pas 20 ans...

Faut aussi prendre en compte que le skate a ses idoles, ses "Michael Jordan" de la discipline comme Tony Hawk par exemple.
Y'a pas eu ça dans le roller, même si Arlo, est considéré comme le pape de la discipline et qu'il a contribué à la reconnaissance du roller par le biais de Senate.
Pas besoin de faire du skate pour connaitre Tony Hawk, tout le monde sait qui il est, dans le rollerblading y'a pas ça.

Après, le skate et le BMX ont eu aussi leur période de crise entre le milieu des années 80 et le milieu des années 90.
Quand j'étais gosse (j'ai 32 piges, je suis né en 80), tout le monde avait un "bicross" et un skateboard puis pouf ! disparu ! et gros come back de ses disciplines aux alentours de 1995.

Peut-être que le roller est en ce moment dans ce creux de la vague et qu'il reviendra plus tard, mieux structuré et plus mature.


Edit : Ah merde, j'avais pas vu ton post Salix... du coup, je n'ai fait que te paraphraser :D
J'suis old-school.

Avatar de l’utilisateur
Régis
Membre bienfaiteur
Messages : 3232
Inscription : 11 mars 2007 10:46
Contact :

Message par Régis » 26 juil. 2012 10:40

L'esprit su skate et du roller n'est pas le même. En plus, le skate est vraiment customisable par des dessins incroyables et également personnalisable, ce qui montre aussi ce qu'est la personne.

salix
Messages : 198
Inscription : 10 janv. 2011 2:33

Message par salix » 26 juil. 2012 12:17

Dude a écrit : Edit : Ah merde, j'avais pas vu ton post Salix... du coup, je n'ai fait que te paraphraser :D
Tu as pris le temps de détailler :) ce que j'ai eu la flemme de faire .

Mais oui c'est exactement ça , toutes les industries en connu ça , le debut est tjr un gros boom c'est nouveau donc ça attire tout le monde , après vient la période de creux , puis la remonté progressive mais sur .

Je pense que le roller a connu une vrai vague de vide vers 2008 - 2009 et maintenant ça remonte de plus en plus .

salix
Messages : 198
Inscription : 10 janv. 2011 2:33

Message par salix » 26 juil. 2012 12:21

Régis a écrit :L'esprit su skate et du roller n'est pas le même. En plus, le skate est vraiment customisable par des dessins incroyables et également personnalisable, ce qui montre aussi ce qu'est la personne.
Pour les jeunes en dessous de 20 ans , je suis d'accord la mentalité n'est pas le même du à l'esprit de compétition entre ces deux disciplines , mais en prenant de l'age et en murissant cet esprit de compétition entre les deux disciplines s'estompent et en fini par tous avoir le même esprit en fin de compte .

Avatar de l’utilisateur
Régis
Membre bienfaiteur
Messages : 3232
Inscription : 11 mars 2007 10:46
Contact :

Message par Régis » 26 juil. 2012 12:44

Euuuuh, pas forcément, il y en a qui ont réussi et qui ont la grosse tête en oubliant les anciens avec qui ils ont roulé.

Avatar de l’utilisateur
Dude
Messages : 134
Inscription : 24 févr. 2009 14:21
Localisation : 94

Message par Dude » 27 juil. 2012 9:16

En tout cas, le topic m'a inspiré l'envie d'écrire et j'ai pondu ça, la base c'est mon post d'il y a quelques jours.
J'espère que vous apprécierez.


À la suite de la lecture d’un topic sur un forum spécialisé dans la pratique du roller où un jeune demandait aux autres membres comment ils sont arrivés dans le roller agressif, j’ai eu envie de mettre des mots sur la façon dont j’ai découvert le roller, ce qu’il m’a apporté et ce qui me reste aujourd’hui de ces années passées sur les patins.

J'ai découvert le roller agressif en assistant au premier Tatoo roller show à Bercy, premier gros contest à se dérouler en France, en 1996.
J'avais 15 ans à l’époque, je n'avais jamais entendu parler de roller agressif et je ne savais même pas ce que j’allais découvrir quand mon père m’annonça que nous allions à «une compétition de roller», lui non plus ne le savais pas.
Ce soir-là, au Palais Omnisport de Bercy, j’ai découvert une nouvelle discipline qui m'a totalement fasciné et découvert Randy "Roadhouse" Spizer. Il avait le même âge que moi, sortait ses figures complètement dingues et tenait tête à des mecs plus vieux, d’autres pros et pionniers de la discipline, comme Arlo Eisenberg ou Chris Edwards.
À peine sorti de Bercy, j'ai demandé à ma mère une paire de rollers, c’est ÇA que je voulais faire…
Ce que j’avais vu était tellement différent des sports pratiqués par « Monsieur tout-le-monde ». Le football, le judo, le tennis ou toute autre activité qu'un ado pratique à cet âge me paraissaient désormais banales.
Quelques jours plus tard, j'ai acheté mon premier numéro de Crazy Roller pour m'informer sur le milieu, le matériel et le nom des figures. J’ai montré ma découverte à un pote qui a immédiatement accroché et eu envie de s’y mettre aussi.
Juste après mon brevet des collèges, mes parents m'ont offert mes premiers patins, des Poppys de la marque française OUT... Bleus, moches, lourds, c'était ce qu'il y avait de moins cher en patins de street. Quant à mon pote, il avait eu une paire de Roces Majestic 12, la Rolls Royce des rollers à cette époque, nettement mieux pensés que ceux de la concurrence.
N'ayant jamais fait de quad, j'ai du apprendre à rouler, à sauter un trottoir puis sur un petit bloc et, ensuite, nos premières tentatives de slides sur des bancs sont arrivés.
Nous savions qu'il y avait un spot près de chez nous où ridaient des skateboarders que nous connaissions, nous y sommes allés et nous y avons rencontré d'autres rollerbladers avec qui nous avons sympathisé.
Petit à petit, nous sommes devenus un crew.... D'abord, le UFO's Crew puis le 125 Crew, du nom du bus qui nous emmenait à Hawaï Surf.
Nous avons roulé ensemble pendant quelques années sur la quasi-totalité de notre temps libre, nous nous réunissions pour visionner la dernière VHS parue, aller dans les shops spécialisés…
Nous parlions roller, nous nous habillions roller, nous pensions roller, nous vivions roller.
Hormis, le côté extrême de cette activité, j'étais également très attiré par son aspect marginal et par le sentiment de liberté et de dominer l'environnement urbain dans lequel nous vivions qu'il procurait.
Pas d'entraineurs, pas de créneaux horaires figés, pas de compétitions et juste rouler quand l'envie se faisait sentir, sans personne dernière pour nous dire quand et comment faire.
Personne ne comprenait alors ce que nous faisions, les gens nous confondaient avec les skateboarders car le style vestimentaire était très proche et nous passions un peu pour des voyous qui ne faisaient que dégrader le mobilier urbain, aux yeux des riverains des spots où nous roulions.
Nous avions (j’avais) le sentiment d’être différents.
A l'époque, rien ne m'intéressait autant que le roller... Les vidéos, l'attente entre deux numéros de Crazy Roller, la diffusion des X-games, rencontrer des pros, passer mes samedi à skater les blocs de Bercy ...
C'est simple, ma vie se résumait à aller au lycée, puis rentrer des cours, jeter mon sac et chausser les patins.
Je n’ai jamais eu un niveau technique énorme mais j’ai toujours pris un plaisir monstrueux à progresser, tenter de nouvelles choses, prendre quelques risques, chuter, me faire mal puis me relever pour recommencer.

Aujourd'hui, j'approche les 32 ans et j'ai repris le roller l'année dernière. Après dix années d'arrêt, je voulais retrouver et revivre ce frisson des débuts mais la sauce n'a pas pris.
J'ai de nouveau arrêté, par manque de temps, et freiné par des priorités bien plus terre à terre.
Mon corps n'est plus aussi apte à prendre des coups et à endurer ce qu'il pouvait subir à l'époque, bien que je sois assez athlétique. De plus, je n'aime pas vraiment la direction qu'ont pris le roller, ses pratiquants et son industrie mais je pense qu’une certaine nostalgie biaise ma vision des choses.
Néanmoins, je garde un œil sur la scène actuelle et je suis très heureux d'assister au retour de certaines de mes idoles de jeunesse qui rechaussent les patins, par plaisir et passion, et qui montrent qu'à 30 ans passés, on peut encore s'amuser.
De plus, j'ai toujours une paire de rollos prêts à être enfilés dès que l'occasion se présentera.
Grâce à Facebook, j'ai même reçu un « shout out » de Louie Zamora pour avoir posté, sur sa fan page, un scan d’une photo d'un magazine (Daily Bread photo edition) dont il faisait la couverture.

J'ai eu des tas de centres d'intérêt jusqu'à aujourd'hui mais le rollerblading EST ce qui a eu le plus d'influence sur ma personne et sur ce que je suis aujourd'hui. La musique que j'écoute, la photographie et ma passion pour "l'image" au sens large du terme sont directement héritées de cette pratique. La créativité qui existait autour de ce sport m'a ouvert l'esprit. Grâce au roller je me suis fait des potes, j'ai appris à ne jamais baisser les bras, recommencer jusqu'à réussir ce que j'imaginais, tout en acceptant parfois l'échec quand le temps n'était pas encore venu et surtout, je suis sorti de mon introversion...
Tout cela, c'est au rollerblading que je le dois.
Pour moi, c'était bien plus qu'un sport ou une occupation d’ado, c'était un lifestyle et je n'oublierai jamais tout ce qu'il m'a m'apporté.


Jey, OG blader for life.
J'suis old-school.

Avatar de l’utilisateur
976
Messages : 54
Inscription : 13 sept. 2011 16:29
Localisation : Paris

Message par 976 » 27 juil. 2012 14:59

Dude, j'étais aussi dans ce fameux car Salomon ! Si mes souvenirs sont bons, il partait de Rollerstation (Bastille?) pour ensuite rejoindre le park de Vitry. Je crois que ça a été un des plus beaux weekends de ma vie.
Je trouve que ton parcours roller est vraiment similaire au mien, je me retrouve vraiment dans tes écrits.
"l'attente entre deux numéros de Crazy Roller", je me rendais tous les jours à la presse en espérant de tout coeur voir le nouveau numéro ;)
$enate Brand® ne sera jamais mort...

Avatar de l’utilisateur
Dude
Messages : 134
Inscription : 24 févr. 2009 14:21
Localisation : 94

Message par Dude » 27 juil. 2012 16:58

J'ai pas connu le bus salomon et j'ai foutu une seule fois les pieds à Vitry alors que j'habite pas loin...

Nan moi c’était à l'occasion du wanadoo roller show, quelques modules avaient été disposés sur le POPB et on a pu y skater le lendemain du contest.
J'suis old-school.

drumnarco
Messages : 46
Inscription : 28 mai 2008 20:06
Localisation : Sarreguemines ( Moselle )
Contact :

Message par drumnarco » 28 juil. 2012 6:23


Nous parlions roller, nous nous habillions roller, nous pensions roller, nous vivions roller.
Hormis, le côté extrême de cette activité, j'étais également très attiré par son aspect marginal et par le sentiment de liberté et de dominer l'environnement urbain dans lequel nous vivions qu'il procurait.
Pas d'entraineurs, pas de créneaux horaires figés, pas de compétitions et juste rouler quand l'envie se faisait sentir, sans personne dernière pour nous dire quand et comment faire.
Personne ne comprenait alors ce que nous faisions, les gens nous confondaient avec les skateboarders car le style vestimentaire était très proche et nous passions un peu pour des voyous qui ne faisaient que dégrader le mobilier urbain, aux yeux des riverains des spots où nous roulions.
Nous avions (j’avais) le sentiment d’être différents.
@dude

J'ai eu la petite larme à l'œil!!!

Je pense qu'une bonne partie de trentenaire ou assimilé, on vécu cela plus ou moins comme cela! Haha La nostalgie de cette époque!
Vends platine kizer type-M, deschi carbon...

The Old School Machine

manulocusbordeaux
Messages : 1553
Inscription : 15 juil. 2010 10:44

Message par manulocusbordeaux » 28 juil. 2012 10:59

Dude a écrit :J'ai pas connu le bus salomon et j'ai foutu une seule fois les pieds à Vitry alors que j'habite pas loin...

Nan moi c’était à l'occasion du wanadoo roller show, quelques modules avaient été disposés sur le POPB et on a pu y skater le lendemain du contest.
Oui a l epoque y avait la tournee tatoo rollerblade qui faisait etape dans plein de ville francaises. Pret de patin et demo des star de l epoque : Tahiti, Manu Locus et fafa roger (et bien d autres!)

potlet
Messages : 116
Inscription : 14 févr. 2012 20:03
Localisation : Thionville, Moselle

Message par potlet » 29 juil. 2012 0:04

Pour ma part 1 an de parc je devais avoir genre 14ans puis je me suis mis au skate j'ai suivi mes potes.

Après 10 ans d'arrêt avec un niveau déjà moyen car à l'époque pas de vidéos a regarder pour donner des idées et pas de sous sous pour acheter les cassettes je prenais les rampes et basta.

J'ai repris y a mois mais il pleut les seuls jours ou je taf pas donc chaud la reprise. Les rotations sont moyennes, on réfléchi avant de descendre les rampes (eh oui on a pu 14ans), le soul et mizu rentrent petit à petit mais le plsu agréables c'est de se balader en ville tranquillement et sauter des marches etc a l'ancienne moi c'est ca qui m'attire la sensation de liberté qu'on a.
Vivement le beau temps parce que la je suis chaud patate à me remetre dedans :).

Astral
Messages : 96
Inscription : 26 juin 2011 16:32
Localisation : Rennes

Message par Astral » 01 août 2012 11:24

Moi c'est mon petit frère qui à commencé le roller et du coup je me suis dit que c'était cool d'en faire avec lui. J'en avais jamais eu l'idée avant donc j'ai commencé le roller il y a un ans et j'adore :D

Avatar de l’utilisateur
Hap-D
Messages : 354
Inscription : 17 avr. 2012 17:55
Localisation : Angers !
Contact :

Message par Hap-D » 01 août 2012 17:00

J'entre le soul et le Makio mais je grab pas mais par contre le front ou UFO je pige pas je tombe toujours ou je fais un grand écart avez-vous des conseils ?

Astral
Messages : 96
Inscription : 26 juin 2011 16:32
Localisation : Rennes

Message par Astral » 01 août 2012 20:09

Hap-D a écrit :J'entre le soul et le Makio mais je grab pas mais par contre le front ou UFO je pige pas je tombe toujours ou je fais un grand écart avez-vous des conseils ?
Omg, tu as vu le topic ou tu es là ? Créer toi un topic pour ton sujet si tu veux mais ici tu floods pas avec tes questions hors sujet.

See u !

Avatar de l’utilisateur
valentin 59-33
Messages : 102
Inscription : 05 août 2012 22:45
Localisation : près de bordeaux

Message par valentin 59-33 » 08 août 2012 11:47

pour ma part j'ai commencer a 6/7 ans avec des roller décathlon v100car mon frère faisait du roller et ma donné envie , il faisait du park et street avec des rollerblade trs alpha 3 et donc j'ai eut envie de faire pareil ^^ vers mes 10 ans j'ai acheter une paire de roller rino ( ou dans le même genre ) d'occaz vraiment pourrit je suis tombé une fois j ai cassé une boots en 2 fissuré tout le long... et depuis j ai un pote qui avais des roces m12 ils s en ai servis 2 fois pour se balader mais pas très douer il est tomber et c'est fait assez mal donc ne voulais plus de ses roller et me les a revendu ( 6€ ) neuf a ce prix j ai sauté sur l'occaz ( je crois que j'ai fait une super affaire la ) et me voila je commence a bien me lancer il y a 3 mini rampe a ma ville alors je débute dessus les slides 360 etc .... voila pour moi ;)

Addeffff
Messages : 80
Inscription : 21 juil. 2013 21:10

Re: Comment avez-vous commencé le roller ?

Message par Addeffff » 06 août 2013 21:37

MOI PERSO j'ai commence le roller a 8 ans ^^
mais je rouler avec les roller fitness et je rouler 1 fois tous les moi
puis a lage de 10 ans je me suis mis au roller agressif puisque j'avais vue taig khris qui fessait des truck de malades genre le saut de la tour eiffel et je voulais faire pareil donc je suis aller dans mon skatepark et j'ai commencer a descendre des plans incliné et a monté des toutes petites courbe mais je ne droper pas encore ^^
Puis venue le moment ou j'ai commencer a droper et la j'ai commencé a faire le fou .
J'ai voulue droper en sautant dans la courbe alors que j'arriver a peine a droper et j'ai voulue descendre la plus grande rampe de mon park (3m) en sautant dans la courbe et la gros crash je me suis defoncer le genoux je suis tomber 3 fois deçus le meme jour je suis aussi tomber sur la tete et le landemain j'était un homme bleu (plein de bleu)
J'ai donc defoncer mes roller tous pourrie et j'ai voulue en racheter et puisque le moi juste après c'etait mon aniv j'ai demander des razor genesys 7.3 avec un casque et des protection genoux et je les ait eu et la j'ai moins fait le fou je suis aller doucement j'ai réussi a droper tous les rampe sans aucun mal au bout de 2 mois mais je n'arrivai pas a sauter dans la courbe car avec se qui mettait arriver ^^
après cela j'ai arreter le roller :(
je me suis mis au handball au bout de 6 mois j'ai arreter et je me suis remis au roll avec mes genesys et la j'etait très fort j'arriver a slider sur le coping a me caller en soul ect ... a faire des figures en l'air et un jour je me suis pris un putin d'echarde dans la main et après j'ai arreter pendant 2 ans et je viens de mis remettre y il a 3 semaine et je fait vachement le fou parceque j'ai mes protection et je suis plus courageux ^^ mais j'arrive pas a faire grand chose mais je rentre 2 , 3 grind sur petit murer et slides sur le coping je me cale et fait des airs 360 et passe le spine je drop la big rampe bref en 3 semaine c'est beaucoup
Ce qui est domage c'est que dans mon park il n'y a pas de big et alors pour la droper je suis aller a strasbourg et je les fait ^^
juste pour mon plaisir perso , c'était un reve que j'ai acomplie mais il m'en reste un autre c'est de faire des airs comme les pro
voila la je vais retourner a strasbourg et je pense faire des airs je vais prendre des vidéo et je vais faire un montage vidéo avec des effets et otus car je mis connais et je vous montrerai cela et je voulais juste préciser j'ai dit que je rentrait 2 , 3 slides mais en possant un pied après l'autre et de tant en temps les deux en meme temps
Maintenant je vais me lancer dans les grind et slide sur la mini et les airs sur des table :=


Je suis assez contant de moi
Ride pour te soigner de ta souffrance :)

kamiinu
Messages : 1
Inscription : 03 avr. 2014 23:02

Re: Comment avez-vous commencé le roller ?

Message par kamiinu » 03 avr. 2014 23:12

j'ai commencé vers mes 4 ans en fitness, c'est mon grand père qui m'a appris sur des quads. Je me suis pris de passion pour ce sport et j'ai commencé par du fitness avec des roller du decathlon dont je ne me souviens pas le nom. j'ai commencé le skate park vers mes 10 ans avec des Oxelo mais j'ai arrété 4 ans plus tard après m'étre félé le coccyx . Aujourd'hui j'ai 17 ans et j'ai décidé de m'y remettre sur des Roces m12 ufs noir/turquoise :D

Avatar de l’utilisateur
Hap-D
Messages : 354
Inscription : 17 avr. 2012 17:55
Localisation : Angers !
Contact :

Re: Comment avez-vous commencé le roller ?

Message par Hap-D » 04 avr. 2014 20:08

Bienvenue a toi :D
Ces bons vieux M12 :roll:

Avatar de l’utilisateur
SamHain
Messages : 4
Inscription : 26 mars 2014 20:09
Localisation : Chez Roger Cavaillès !
Contact :

Re: Comment avez-vous commencé le roller ?

Message par SamHain » 05 avr. 2014 13:24

Salut !

Perso c'est une serie qui m' a amenée au Roller ( juste au debut evidemment ) c'etait en 96 ou 97 je crois ! De les voir faire ( même si avec le recul c'etait sympa mais pas d'un niveau de ouf par rapport à ce qu'on voyait ou qu'on voit encore ) m'a donnée envie d'en faire direct ! Alors j'achete des fitness de sous marque à Decathlon , j'apprend à en faire , je vire le frein et j'me dit aller on va tenter des tricks ... ba non c'est des fitness ! Et puis c'est bizarre esthétiquement c'est moins bô et surtout y'a pas d'espace entre les roues du milieu mais par contre y'en a un môche entre la platine et la boots ( ??? ) ! Quoi ? Aaaaaaaah tout les in-line ne sont pas pareils ?! D'accord ! :lol: Ah c'est de l'agressif ( ou du Stunt comme on disait ) ?! D'aaaccord ! Merci d'ailleurs à Rollermag de me l'avoir appris et evidement ce cher " It's All Good " !!! De là roller pas chers cher auchan et ce jour benie ou je me suis payé mes Fatty pro de 98 ! Jusqu'au jour ou j'ai laissé un peu de côté ( sauf à deux trois occasion ) et je viens de m'y remettre avec des USD Seven clan black ( pas le choix les Fatty on rendue l'ame à leur première sortie ) !

Des gamelles j'en ai eu un max ! En plus etant fin comme une anguille le moindre choc me fait douiller mais bon c'est le metier qui rentrait et qui rentre toujours !

Je me debrouille plus en Soul comme à l'epoque mais j'aime bien tout ce qui est à base de Shifty aussi et les rotations avec grab ( Mute et compagnie ) etc...

Voilou !

@+ Les Riders

Avatar de l’utilisateur
k-mi-kz
Messages : 313
Inscription : 03 avr. 2012 5:27
Localisation : Entre Genève et Annecy

Re: Comment avez-vous commencé le roller ?

Message par k-mi-kz » 05 avr. 2014 17:55

SamHain a écrit :Salut !

Perso c'est une serie qui m' a amenée au Roller ( juste au debut evidemment ) c'etait en 96 ou 97 je crois ! De les voir faire ( même si avec le recul c'etait sympa mais pas d'un niveau de ouf par rapport à ce qu'on voyait ou qu'on voit encore ) m'a donnée envie d'en faire direct ! Alors j'achete des fitness de sous marque à Decathlon , j'apprend à en faire , je vire le frein et j'me dit aller on va tenter des tricks ... ba non c'est des fitness ! Et puis c'est bizarre esthétiquement c'est moins bô et surtout y'a pas d'espace entre les roues du milieu mais par contre y'en a un môche entre la platine et la boots ( ??? ) ! Quoi ? Aaaaaaaah tout les in-line ne sont pas pareils ?! D'accord ! :lol: Ah c'est de l'agressif ( ou du Stunt comme on disait ) ?! D'aaaccord ! Merci d'ailleurs à Rollermag de me l'avoir appris et evidement ce cher " It's All Good " !!! De là roller pas chers cher auchan et ce jour benie ou je me suis payé mes Fatty pro de 98 ! Jusqu'au jour ou j'ai laissé un peu de côté ( sauf à deux trois occasion ) et je viens de m'y remettre avec des USD Seven clan black ( pas le choix les Fatty on rendue l'ame à leur première sortie ) !

Des gamelles j'en ai eu un max ! En plus etant fin comme une anguille le moindre choc me fait douiller mais bon c'est le metier qui rentrait et qui rentre toujours !

Je me debrouille plus en Soul comme à l'epoque mais j'aime bien tout ce qui est à base de Shifty aussi et les rotations avec grab ( Mute et compagnie ) etc...

Voilou !

@+ Les Riders
Héhé les rollers Auchan c'étaient lesquels? (Tours? Ça te parle?)
Carbon 4-Fluid 4-UC
Adapt Vegan-Fluid 4-UC

Répondre