Page 2 sur 4

Publié : 30 juin 2012 11:53
par 976
k-mi-kz : Toi tu as le style !! Ca me fait rêver ce genre de petites fabrications maisons. Je m'étais fabriqué des grind-plates en bois aussi à une époque, elles devaient faire 3 cm de large ahah (du même style que les CDS Detroit wood en beaucoup plus crade). j'ai beaucoup squatté les Bricorama étant jeune.
Y'a aussi eu l'époque de la shoo-gu & celle où l'on collait des baskets sur nos rollo à la Duff Llosa, ça c'était classe!

manulocus : tu as quand même réussi à garder quelques paires à titre posthume ? Eric Schrijn skatait les Chocolate, je les trouvais vraiment canons à ses pieds, je les avais donc acheté, j'étais super déçu en fait... Je passais du Majestic au Chocolate, ça faisait un sacré pas en arrière niveau qualité.
Là bientôt je vais avoir accès à des cartons où il y a une partie de ma vie rollo. Des brochures Senate, Medium, 976, un peu tous les mag sortis (FR, UK, US...) les premiers UpSiDown bleu et j'en passe...

Publié : 30 juin 2012 12:01
par 976
Image

Publié : 30 juin 2012 20:45
par k-mi-kz
976 a écrit :Image
Hahahahahahaha
Moi sur une paire de RB, les "G" j'avais mis la languette d'une paire de basquettes "Fila" je Kiffais trop!

Publié : 30 juin 2012 21:25
par manulocusbordeaux
Je n ai malheureusement pas pu garder grand chose niveau paire de roller, mais si je liste les paires que j ai eu je pense depasser allegrement les 50 en fait.. Je pourrai avoir un veritable musee a cet heure ci :(
Les usd bleu ce sont les throne, les colt 45 ou les damocles ? (je,dirai damocles !)

Publié : 30 juin 2012 22:01
par 976
Les languettes, ça déboitait vraiment ! La première fois que j'ai vu un skater roulait avec des languettes, c'était Randy Spizer, dans TBTV 2 sur le son mythique de "Kriss kross - Jump Jump" quand il roulait avec des Dirk à l'ASA. Ca faisait un peu skates-basket, c'était très hip-hop. J'avais aussi custom mes skates avec des languettes Fila avec la petite boucle rouge au dessus.

50 paires de rollo? Ah ouais en effet, ça chiffre. Tu es le Père Lachaise du Inline. Ne me dis pas que tu as même eu des OUT Dasy quand même ou des Bauer ? ahah. En tous cas, dommage que tu ne les aies pas gardé, tu aurais pu ouvrir le musée Grévin du Rollerblading, ça aurait été classe! J'ai gardé le maximum, un peu tous les premiers modèles de Thrones par exemple (Champ, Latimer, ...), ce que je regrette le plus d'avoir "dealer", c'est mon kway Senate...
C'étaient des Thrones que j'avais, les premiers.
Je roulais un modèle prototype avec pleins de défauts, la coque s'était fissurée dans tous les sens, surtout l'avant, je skatais en roller-claquette à la fin, ça faisait très rock!

Ceux là :
Image

Avec la couleur de ces Damocles et ces mêmes lacets :
Image

Publié : 30 juin 2012 22:59
par manulocusbordeaux
Faudra que tu fasse peter des photos de ta collec de throne d epoque !

Publié : 01 juil. 2012 0:04
par Hap-D
Vous avez qu'a créer un topic genre musée et vous postez vos photos sa peut etre classe ;-)

Publié : 16 juil. 2012 14:26
par Dude
ça existe déjà.

Publié : 16 juil. 2012 22:32
par Hap-D
Maintenant que j'ai mes rollers, je peux me permettre de repondre a la question de mon topic :roll:

Sa fait 3 jours que j'en fait, j'en fait de 2 a 3/4 heure par jours, j'ai des Roces M12 mais toujours pas de wax et je me suis entrainé sur un muret assez costaud resultat ma soulplate et ma platine en ont pris un coup, mais j'ai vite arreté de m'entrainer dessus pour passer un muret en bois et c'est lui qui prend chere maintenant, je ne grind pas encore je m'entraine juste a me caler sans vitesse. Je rentre presque le soul que d'un coté (mon pied droit en soul et le gauche en top) de l'autre coté j'y arrive pas et je m'y entraine tres peu, je rentre toujours sans vitesse le front et UFO (quoi que l'UFO, va falloir que je redouble mon entrainement) j'avance correctement et tourne en croisé sans mal. A l'inverse je n'arrive pas a rouler en fakie et je commence a comprendre le citron avant bien que j'avance tres peu. Je saute sans trop de difficulté 50 cm (environ 3 marches) mais en rentrant de ma viré ce soir j'ai realiser avec stupeur que j'ai une ampoule sur mon gros orteil droit (a cause de mes chaussettes trop grande, elles ont du froté)
Je me suis rendu au park ou je sejourne actuellement (Cerizay 79), il s'y trouve un lanceur et 2 pentes inclinés, j'y suis allé une fois et j'arrive a descendre le lanceur debout (h-block bloqué, sans elan) et les lanceurs debout aussi mais j'arrive pas a les remontés (manque de vitesse je pense car espace tres petit), avant il y avait une rampe mais elle a été enlevé pour je ne sais quelle raison.
Biensur j'ai essuyé des chuttes sans trop me faire mal, (petites pizza sur les paumes des mains et un petit bleu sur la main gauche. Cela au park seulement, dût au lanceur)
J'arrive aussi a me retourné mais je loupe de tomber a chaque fois car j'arrive pas a rouler en fakie comme dit plus haut.
Voila je pense avoir fait le tour, merci de m'avoir lu et si vous avez des conseils a me donner, n'hesitez pas ;-)

Publié : 23 juil. 2012 15:29
par Dude
Hello,

J'ai commencé le roller après avoir vu le 1er contest de Bercy et si ma mémoire ne me trompe pas, je crois que c'était en 1996.
J'avais 15 ans, je n'avais jamais vu de roller agressif et je ne savais même pas ce que j'allais voir ce soir là.
Je ne connaissais que le skate qui m'attirait à l'époque mais je n'en faisais pas.
Voir Randy Spizer qui avait le même âge que moi, tenir tête à des mecs plus âgés m'a donné envie et à peine sorti de Berçy, j'ai demandé à ma mère une paire de rollers ! Et pourtant, je n'avais même jamais fait de quad.
Quelques jours après, j'ai acheté mon 1er CrazyRoller pour m'informer, montrer ça à un pote qui a accroché tout de suite et après le brevet des collèges, mes parents m'ont offert mes 1ers patins, des Poppys... C'était ce qu'il y avait de moins cher en patin de street, mon pote avait eu des Majestic 12.
J'ai du apprendre à rouler, sauter un trottoir puis sur un petit bloc et ensuite les 1er souls sur des bancs sont arrivés.
Nous savions qu'il y avait un spot près de chez nous où ridaient des skateboarders que nous connaissions, nous y sommes allés et nous avons rencontré d'autres rollerbladers.
Petit à petit, nous sommes devenus un crew.... D'abord, le Ufo's Crew puis le 125 Crew, du nom du bus qui nous emmenait à Hawaï Surf.

Hormis, le côté extrême de cette activité, j'étais également très attiré par le côté marginal de la discipline.
Personne ne comprenait ce que nous faisions, on nous confondait avec les skateboarders vu que le style vestimentaire était le même et nous passions un peu pour des voyous aux yeux des riverains des spots où nous roulions.
A l'époque, rien ne m'intéressait autant que le roller... Les vidéos, l'attente entre deux numéros de Crazy Roller, les samedi à skater Bercy...
C'est simple, ma vie se résumait à aller au lycée, rentrer des cours, jeter mon sac et chausser les patins.

Aujourd'hui, j'arrive doucement sur mes 32 ans et j'ai repris le roller l'année dernière, après 10 ans d'arrêt, afin de revivre à nouveau le frisson des débuts mais la sauce n'a pas pris.
J'ai de nouveau arrêté depuis un an par manque de temps et le manque de motivation du fait de devoir rouler seul.
Mon corps n'est plus aussi apte à prendre des coups et à subir ce qu'il pouvait subir à l'époque bien que je sois sportif et athlétique.
De plus, je n'aime pas trop la direction qu'ont pris le roller, ses pratiquants et son industrie mais ça doit être la nostalgie qui biaise ma vision des choses.

J'ai eu des tas de centres d'intérêt jusqu'à aujourd'hui mais le rollerblading est ce qui a eu le plus d'influence sur moi et ce que je suis aujourd'hui, la musique que j'écoute, la créativité existant autour de la discipline qui m'a ouvert l'esprit sur d'autres disciplines artistiques comme la photographie, mon attrait pour "l'image" au sens large du terme, les potes que je me suis fait, le fait qu'il m'a aidé à sortir de mon introversion...
C'est au rollerblading que je le dois.

Pour moi, c'était bien plus qu'un sport, c'était un lifestyle et je n'oublierai jamais tout ce qu'il m'a m'apporté

Publié : 23 juil. 2012 15:44
par k-ny
C'est marrant @Dude, j'ai un parcours similaire niveau date/age. J'ai aussi commencé en Poppys et mon pote en M12. J'ai fait une pause de 10 ans et la reprise en street n'a pas été celle que j’espérais.

Mais du coup j'ai tenté le slalom/freeskate qui semblait être moins violent tout en offrant un peu de sensations. Je ridais seul il y a 2 ans et maintenant on est une quinzaine a s'y être mis, et la plupart sont des trentenaires. Finalement je revis une 2ème fois ma passion mais sous une forme différente. Mon conseil donc pour les anciens qui ne se sentent plus de faire du street: tentez d'autres voies ! Le roller offre une multitude de possibilités, alors ne pas hésiter à les essayer :)

Publié : 23 juil. 2012 16:11
par Dude
Je crois que les gens comme toi et moi ont connu l'âge d'or de l'agressif et qu'ils en gardent une image très idéalisé.

Perso, je n'envisage pas autre chose que le street car à la base, le roller ne m'attirait pas du tout. Seul le street m'a donné l'envie.
Mais en effet, on discute avec un pote de faire un peu de freeskate.

J'ai oublié de dire un truc dans mon post précédent. J'ai quand même eu la chance de rouler avec le team Salomon de l'époque dont faisait parti Aaron Feinberg (le lendemain de sa victoire à Bercy), Will Rossignol et un japonais dont le nom m'échappe aujourd'hui.

Edit : je viens de lire le poste de 976 dans ce topic et j'ai l'impression de me lire mais je ne voulais pas parler des 1ères clopes et bières, ni du fait que je volais mes roues dans un magasin près de chez moi, faute d'argent. :D

Publié : 23 juil. 2012 20:29
par manulocusbordeaux
Chiaki Ito le japonais de chez salomon

Publié : 24 juil. 2012 9:24
par Dude
C'est ça !

Après avoir grindé le haut du wall en Back Full Torque et lui être rentré dedans sur le quarter d'en face, il m'a regardé et m'a dit un truc du genre "nice trick !"

J'avais pas vraiment fait exprès... :D

Y'avait Matt Andrews aussi.

Publié : 24 juil. 2012 21:34
par Hap-D
C'est pas facile au debut quand meme
Et faut dire que les "jeunes" de nos jours, ne sont plus trop attiré par le roller et ne comprennent pas non plus notre etat d'esprit,
Je viens de rentrer d'une petite session ce soir et j'ai croisé 4 meufs en scoot qui des qu'elles m'ont vu passé (a petite foulé, car je rentrais tranquillement) se sont mise a klaxonner et chanté "Oui-Oui", sa me demoralise un peu de voir la mentalité de certain jeune maintenant. De plus je rajouterais que quand on (je pense que c'est pareil pour nous tous, mais je peux me tromper) nous voit la réaction des jeunes de 15/25 ans c'est plutot "ho l'ringard, il fait du roller" mais bon tant pis, je mets ca sur le dos de la mondialisation ;-)

Biensur je parle des reactions que j'ai pu voir en presque 2 semaines a la campagne, j'espere rencontrer des ridders avec qui j'avancerais

Publié : 25 juil. 2012 10:35
par Dude
Aujourd'hui, le sport urbain qui monte est la trottinette... Ils vivent ce que nous avons connu en 1995-96, je leur souhaite de mieux pérenniser leur activité que l'industrie du roller.

J'ai vu un edit avec Louie Zamora et Randy Spizer. a un moment, un flic leur dit "je savais même pas qu'il y avait encore des gens qui font du rollerblading"

C'est dire le fossé qu'il y a entre les débuts et l'essor connu à cette époque et aujourd'hui.

Publié : 25 juil. 2012 15:55
par salix
Certains jeunes qui sont né debut 90 - 95 et donc trop jeune pour avoir connu l'age d'or et qui ne pratiquent pas de sport extremes ne savent même pas qu'on peut slider avec des rollers comme en skate ou en bmx
(petard ca me vieilli d'imaginer qu'ils sont deja majeurs en étant né à cette periode alors que je né dix ans avant eux ...)

Mais moi j'aime plutot bien cette situation , il y a assez de pratiquants pour que notre sport sois toujours present , mais pas trop comme ça il ne reste que les vrais passionnés .

mais je suis persuadé que si notre sport aurait les moyens du skateboard et son nombre de marques , on aurait des pros de la trentaine , la plus part arrete le carrière avant pas forcement d'un point de vue physique mais par le manque d'argent (enfin bref je m'égard la ).

Publié : 25 juil. 2012 19:51
par Hap-D
Je suis né en 1995
Je confirme y a quelque mois je savais pas qu'il etait possible de slider/grinder avec des rollers, pour moi c'etait encore un truk de beauf pour les enfants de 8 ans ...
Donc d'un coté, je comprends l'etat d'esprit des jeunes de nos jours mais d'un autre coté je les comprends pas :roll:

Publié : 25 juil. 2012 22:58
par manulocusbordeaux
salix a écrit :mais je suis persuadé que si notre sport aurait les moyens du skateboard et son nombre de marques , on aurait des pros de la trentaine , la plus part arrete le carrière avant pas forcement d'un point de vue physique mais par le manque d'argent (enfin bref je m'égard la ).
Incomparable : le skateboard est ne autour de 1950. Le 1 er roller aggressif 93/94.
L industrie du skate est forcement bien plus puissante avec une quarantaine d annees d avance.

Publié : 26 juil. 2012 9:46
par salix
Oui bien entendu , leur industrie est 3 fois plus vieille que la notre et à elle aussi subit son époque de vide comme la notre.

Je pense que notre industrie cherche encore , parce que comme toute activité elle a sa grosse explosion au debut puis la periode plus molle ou elle se cherche , et je pense on est en plein dedans .

J'ai hate de voir comment ce sera dans 10 -15 ans où en sera notre industrie mais bon je n'aurai plus forcement la même condition physique que maintenant ainsi que le temps :(