[rider] ratus (j'métot nin présinté!)

Ce forum permet à tous les patineurs et à tous les clubs de se présenter auprès de l'ensemble de la communauté roller.

Modérateurs : BOBOR, DELVAR, Appache-Zwoofff, sg1_diablo, Rollo, Gadget, emile64, clochette, wawa, 8wd, alfathor

Répondre
Avatar de l’utilisateur
ratus
Membre bienfaiteur
Messages : 384
Inscription : 03 févr. 2005 14:23
Localisation : entre 2 plaques d'égouts et des couleurs....
Contact :

[rider] ratus (j'métot nin présinté!)

Message par ratus » 07 mai 2006 8:30

Je viens de me rendre compte en complétant le blog du marcel solitaire que je ne m'étais pas présenté sauf de visue lors des 2 derniers 24h.
Donc pour faire court, je prend ma tartine et je la beurre avec du sucre roux.

My name is Bond, l'agent spécial du délire de la bonne chaire de la musique... Non, plus sérieusement (c'est dur!!!!!!) Thierry Coisne 48 dents, je vais bientôt rejoindre speedy 50, 3 mecs qui ne jurent que par le basket et une nana qui me supporte!

Je reviens de loin grâce au roller, et peut-être la raison pour laquelle je suis tortue dans les randos de Lille. Je suis en effet prof des écoles, mais en retrait de la structure résistante des têtes blondes à qui la norme apprend à lire. Mais une inspectrice en or m'a maintenu la tête hors de l'eau (Je vous vois venir: ce n'est pas régime picon - bière). J'espère reprendre contact très prochainement avec les bouts de choux. Mais je ne m'occupe actuellement que des adultes à ROL.

J'habite sur le trottoir en face de Lille, là aussi il ya des lignes de démarcation bien pratique pour les automobilistes qui se garent n'importe comment en y oubliant les piétons.

Ma plus grande découverte, à part le roller, c'est Marcel et son orchestre et les blaireaux (merci Baboune) que du bonheur.

Fan de ma ville, j'y ai de très grandes attaches, et c'est pas du pipeau, mais plutôt du violon. Va falloir que je me décide à mettre en pege mes ressources.

sous les pavés la plage, ma révolution culturelle avance: Il faut savoir dire NON et ne pas tendre l'autre joue.
Mais cela n'empêche pas que le sourire apporte autant de joie à celui qui le reçoit qu'à celui qui le donne.
La notion de partage sera toujours une constante qu'il faut dévellopper: vive le monde du libre!
Il en est de l'esprit comme de la musique: plus on l'entend, plus on exige de subtiles nuances (GC Lichtenberg)
Il vaut mieux se tromper avec tout le monde, que d'être intelligent tout seul (Marcel Achard)

Répondre