-
Le 07 December 2009 à 20:53 | mise à jour le 07 December 2009 à 20:00

Toulouse arrête Saint-Médard en 32ème



Samedi soir, Roller Bug (Saint-Médard-en-Jalles) affrontait les Hocklines de Toulouse pour les 1/32èmes de finales de la Coupe de France. C'est au terme d'un match serré que les saint médardais s'inclinent sur le score de 3 à 5.
C'est avec beaucoup de décontraction que Saint Médard aborde ce match, car la Coupe de France n'est pas un objectif majeur. De plus, avec seulement 8 joueurs et l'absence de 3 joueurs cadres, les jaunes et noirs ne se faisaient pas trop d'illusions sur l'issue de cette rencontre.

Une première mi-temps pleine de surprise
Contre toute attente, ce sont les locaux qui ouvrent la marque par l'intermédiaire de Alexandre LABARTHE. En ce début de match, les deux équipes font jeu égal et se créent chacune de nombreuses opportunités de marquer et c'est Saint Médard qui prend la tête. Les jeux proposés par les équipes sont totalement différents, les toulousains essaient de conserver le palet et restent patient tandis que Roller Bug attend l'erreur de son adversaire pour jouer le contre. Peu à peu, les visiteurs dominent leur sujet et égalisent peu de temps avant la mi-temps à la 21' par l'intermédiaire de Kevin BONNEGARDE.

Toulouse prend le large
Dès la reprise, Saint Médard tombe dans ses travers… les joueurs ont du mal à se remettre dans la partie et c'est à nouveau Kevin BONNEGARDE qui marque et donne l'avantage à son équipe à 25'30. La deuxième mi-temps est à l'image de la fin de la première, Toulouse domine, Saint Médard attend et n'arrive pas à contrer les hocklines, plus rapides. Logiquement, les Toulousains marquent à deux reprises à 28'00 (Jonathan OSTRE) puis à 37'11 (Patrick MONNIER).

Un sursaut d'orgueil
Alors que tout le monde pense que le match est plié, Saint Médard va marquer un deuxième but à 42'43 (Claude JEAn ELIE), ce qui va redonner un petit coup de fouet à toute l'équipe qui se met à jouer le tout pour le tout. A 43'55, alors que Toulouse est en infériorité, Stéphane URBANIACK dévie un tir d'Alexandre LABARTHE, le score est de 3 à 4, tout est encore possible. Malheureusement, une grossière erreur de changement (surnombre) permet à Toulouse de jouer à 4 contre 3 et ne se prive pas de concrétiser cet avantage numérique par Pierre Henri DUMAS. Le score n'évoluera plus jusqu'à la fin de la partie et Toulouse se qualifie pour le tour suivant.

Du côté de Saint Médard, la défaite n'est pas aussi amère que la semaine précédente en championnat. L'équipe semble retrouver un peu de son âme, un peu de sa motivation, un peu de ses valeurs, ce qui est de bonne augure avant le prochain match, une rencontre capitale dans la course au maintient face aux Aloses de Bordeaux.



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB