-
Le 31 May 2009 à 08:44 | mise à jour le 01 June 2009 à 08:45

MRHC : Bilan de la saison des équipes


MRHC : Bilan de la saison des équipes


L'intersaison est déjà là et les dirigeants du club s'affairent à préparer dès maintenant le prochain exercice. Pour l'équipe Elite qui a rempli son contrat en obtenant son maintien, la gestion du futur effectif est déjà le quotidien de Raphaël Facchini et de ses collaborateurs. Mais si l'équipe fanion a tenu son rôle cette année, elle n'a pas été la seule à connaître des fortunes diverses. Tour d'horizon...

Les jeunes
Les benjamins (joueurs né en 1997 ou 1998) dirigé par Régis Lebrun et Jean-Marc Thierion, l'ancien capitaine des Mantas, ont réalisé une saison qui laisse un goût amer. Très bien placés dans les phases préliminaires, ils ont pu se qualifier pour les phases finales. Malheureusement, le déplacement de l'équipe prévue en région parisienne n'a pas pu être considéré dans un budget très étriqué et le club a dû annoncer le forfait de ses jeunes pousses. Regrettable, pour le moins.
Les Minimes (1995-1996) étaient particulièrement attendus cette saison. Nouvelle amertume, sportive celle-ci. Qualifiés pour les quarts de finale à Montpellier, les joueurs entraînés par Edouard Pierre regretteront longtemps ce tournoi. Une première défaite 2-0 face à Lyon avant une victoire 5-4 contre Paris aura conduit les jeunes Mantas à une élimination pour un seul petit but au différentiel, Paris ayant dominé Lyon 7-5.
"C'est quelque part un mal pour un bien", expliquait leur entraîneur. "Ils ont été très déçus et je les comprends, mais ça leur appris aussi à ne jamais négliger aucun aspect du jeu. La différence des buts est essentielle et les qualifications se jouent parfois sur ce genre de détails. J'espère qu'ils garderont cette mésaventure en tête."
Les Cadets (1993-1994), également dirigés par Edouard Pierre ont eux-aussi rejoint le cap des quarts de finale. Invités à prendre part au tournoi de Villard-Bonnot (banlieue grenobloise), les Espoirs montpelliérains ont été nettement dominés par leurs adversaires. Une défaite 9-0 face à Villard, puis 8-4 contre Asnières.
"Cette catégorie est à un tournant et l'arrivée de Minimes qui vont monter l'an prochain nous permet d'envisager le futur avec plus d'ambition." Raphaël Facchini toujours soucieux de préparer ces jeunes joueurs à un avenir en équipe première compte beaucoup sur le futur proche de cette équipe.

Les adultes
L'équipe Loisirs a de nouveau fait preuve de sa capacité à regrouper de bons vivants. Ils ont su, toute cette année, maintenir une très bonne ambiance dans un groupe qui aura obtenu quelques bons résultats. On notera que c'est l'équipe de Mende qui a remporté la Coupe régionale. La vraie grande performance du club cette saison est à mettre à l'actif de l'équipe de D3A.
Si l'équipe B a été éliminée d'entrée avec une avant dernière place régionale, la réserve de l'Elite a été une véritable révélation. Qualifiés pour les huitièmes de finale à Aubagne, les coéquipiers du capitaine Stephen Braud, ont tenu leur rang en remportant le tournoi grâce notamment à de brillantes prestations de leur gardien, Vincent Maréchal. Ce tournoi d'Aubagne a su créer une cohésion forte dans un groupe qui devait se rendre à Tarbes pour le tour suivant. Une victoire 6-5 face à
l'entente Pau/Tarbes, succès d'autant plus probant que Montpellier perdait à quelques minutes du terme et a su inscrire trois buts en deux minutes. Et les Mantas ont poussé l'exploit à reproduire une performance tout à fait similaire face à Saint-Médard (banlieue bordelaise). Nouveau retard au compteur, à nouveaux trois buts en fin de rencontre, et nouvelle victoire 6-5. Les héros héraultais se sont successivement appelés Lionel Marquier, Aurélien Goudissard et Jean Valquez.Lors de la dernière rencontre, les Mantas se sont inclinées 3- 2 face à Aix. Mais la qualification pour les demi-finales étaient malgré tout en poche. Direction Orcières-Merlette pour cette nouvelle aventure. Mais malheureusement, les Montpelliérains ont trouvé à qui parler. Trois défaites pour la fin d'une belle aventure tant humaine que sportive. Revers 6-5 face à Epinal, 6-2 face à Gap puis 8-1 contre Cherbourg.
"C'est une qualification historique", estime Facchini. "Cela prouve qu'une équipe qui travaille ensemble depuis maintenant trois ans trouve des automatismes et une cohésion qui finissent par payer. Dans le futur cette équipe saura ouvrir les portes d'une finale. C'est qu'une question de temps et de travail encore plus appliqué."



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB