-
Le 26 February 2009 à 00:01 | mise à jour le 26 February 2009 à 08:55

N2 : Krokos (Nîmes) vs Road Runners (Lyon)



Les Road Runners sont mis en échec de justesse par Nîmes, actuel leader de la poule C. Pour le compte de la 13ème journée du championnat de N2, les lyonnais se déplaçaient chez les nîmois pour le match retour.
Il est à rappeler que les lyonnais ont toujours 2 matchs de retard. Lors de la phase « aller », Lyon avait emporté la victoire sur Nîmes par 5 buts à 1. Les Krokos très fébriles en début de saison avaient donc un enjeu de taille : faire faillir les Road Runners, encore invaincus cette saison sur près de 11 matchs disputés.

Sur un terrain offrant une agréable glisse aux joueurs mais donnant au Puck d'incontrôlables « rebonds fous », les RRL entrent immédiatement dans le vif du sujet par une domination débordant les lignes de défense de leurs adversaires. Les RRL font le siège devant les cages des locaux et trouvent la lucarne par un premier tir ajusté de Thibault Coya, dès la 4' de jeu. Mais cette rencontre au sommet, sur le territoire de la meilleure attaque de la Poule, se devait d'être de très haut niveau. Et 3 minutes plus tard sur un contre, Nicolas Leroy servi par le Capitaine Olivier Oriol ouvre la marque pour les Nîmois. Le match s'intensifiait : des échanges rapides, chaque équipe cherchant les limites et les failles de l'autre pour marquer. Et c'est du côté Nîmois que l'on concrétise malgré le travail de pression des lyonnais. Et, à 15' de jeu, les Road encaissent un 2ème but de Nicolas Leroy sur une action de Benoît Parmentier. Mais les visiteurs n'en resteront pas là. Les Road Runners pénalisés et en infériorité numérique à 3 contre 4 trouveront de la ressource par leur Capitaine Josselyn Marie qui, sur une passe subtil, permet à Maxime André de revenir au score avant la pause. A la mi temps : Nîmes et Lyon sont à égalité 2-2.
La seconde période sera marquée pa des pénalités qui vont pleuvoir des deux côtés pour calmer l'atmosphère électrique du match. Les RRL exerceront un gros pressing sur leur adversaire du soir, le manque de réussite chauffe les esprits de Lyon. C'est durant cette période qu'à plusieurs reprises en infériorité numérique, Josselyn et Yann Coya seuls sur la Piste face à 4 Krokos promèneront leurs adversaires tout en assistant impeccablement la défense des cages lyonnaises. Ce pressing incessant paie et permet à Lyon de prendre l'avantage, à la 34'37, sur une supériorité numérique conclue par l'incontournable Josselyn Marie. Mais les joueurs de Guillaume Oriol continuent de croire en leur chance et reviennent au score à la 35'20 par Benoît Parmentier exploitant une erreur de l'équipe lyonnaise, pourtant en supériorité numérique. Le match est de plus en plus intense et les échanges de plus en plus physiques. Dans la dernière minute du match, le capitaine Olivier Oriol sur un tir en pleine lucarne donne la victoire à son équipe. Mais les lyonnais ne s'avouent pas vaincu. Et à quelques secondes de la fin, Nicolas Verger joue l'égalisation grâce à un lancer mal contrôlé par le gardien nîmois qui atteint le fond du filet !!! Mais cette action, ne sera pas validée par les arbitres. Une faute des Krokos signalée alors que le jeu n'avait pas été interrompu par un coup de sifflet.

Le score n'évoluera plus, le match se termine sur le fil par 4 buts à 3 pour les locaux. Le match dans son ensemble a été plutôt proprement joué, mais l'arbitrage manquait de sévérité, les arbitres ont laissé un trop grand champ à la discussion et à la négociation de leurs décisions. Les juniors lyonnais ont pour leur part bien bossé et servis remarquablement leurs camarades seniors. On retiendra la première défaite de Lyon face à son principal challenger. Mais rien n'est joué car les Road Runners ont de la ressource. Ils leur restent 2 matchs à jouer et un match au score en attente de validation.

Prochaine rencontre : samedi 28 février 2009 – Lyon se déplace à l'extérieur et rencontrera les Anges de Nice (5e au classement avec 15 points).


L'équipe lyonnaise
Elle présentait une équipe de 2.5 lignes. 2 juniors complétaient l'effectif.

Gardiens : Romain Carnevali (86)
Ligne de Défense : Yann Coya (85), Flavien Mercier Della Nave (92), Maxime André (91), Nicolas Mancuso (7) junior.
Ligne d'Attaque : Thibault Coya (61), Laurent Chevrier (78), Quentin Crousle (81), Josselyn Marie (9), Nicolas Verger
(93), Simon Saint-Jacques (56) junior.

Absents : Olivier Pâque, Sébastien Picollet, Rodolphe Rivière, Julien Leconte, Bryan Sordet.
Officiel d'équipe : Coach Quentin Crousle, Responsable d'équipe : Jean François Proux

Présentation de l'équipe de Nîmes
Gardiens : Steve Corbet (36), Loïc Rabat (69)
Lignes : Antoine Beaumont (17), Alexandre Coccallotto (7), Pascal Coccallotto (87), Thomas Sarras (12), Maxime Huguier (8), Anthony Morice (14), Nicolas Leroy (10), Guillaume Oriol (26), Olivier Oriol (21), Benoît Parmentier (20).
Officiel d'équipe : Jean Marie Oriol



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB