-
Le 24 February 2009 à 01:45 | mise à jour le 24 February 2009 à 00:48

Elite : Un réveil trop tardif pour Nice


Elite : Un réveil trop tardif pour Nice


La 13ème journée de championnat n'a pas permis aux Anges d'augmenter leur capital points qui restent au nombre de 3. Dans ce championnat à deux vitesses, les Anges jouent dans le bas de tableau où ils se battent contre Tours, Montpellier et Caen.
« Nous ne perdons pas de vue le maintien, il reste 6 matchs de championnat dont quatre contre des équipes de bas de tableau. Il ne faut pas oublier que nous avons un match de retard contre Tours actuel dernier », nous confiait Eric BELOT président du club. Le maintien se jouera donc durant les derniers matchs de la saison, et l'objectif reste le même : se maintenir.
1ère mi-temps
Contrairement au rythme endiablé du match de la semaine passée contre Amiens, le match commence sur un rythme beaucoup plus lent. Les visiteurs restent timides et prennent leur marque sur ce terrain un peu particulier qu'est celui de magnan. Ceux sont les visiteurs qui se montrent les premiers dangereux sur la cage tenue par Grégory Brun le portier Niçois, ils ouvrent la marque par Carreyn sur un shoot lointain (8ème minute). Puis le match s'équilibre, les azuréens se procurent un grand nombre d'actions dangereuses sans concrétiser la moindre action.
Les pénalités coûtent cher aux Niçois
Durant la première période, les Niçois seront pénalisés à quatre reprises. Il n'en faudra pas plus aux visiteurs pour porter le score à 4-0 grâce à un réalisme foudroyant. Les deux équipes se quittent sur ce score de 4-0 à la mi-temps. Les Anges peuvent être déçus de cette première mi-temps où ils ont fait jeu égal à 4 contre 4 mais ont payé cher le manque de rigueur (pénalité) et leur manque de réalisme.
2ème mi-temps
Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas

La deuxième mi-temps démarre sur un tout autre rythme, les Niçois ont à cœur de recoller rapidement au score mais leur indiscipline leur coûtera encore un but en infériorité. Le score sera même porté à 6-0 à cause d'un but digne des plus grands bêtisiers: but inscrit contre son camp à la suite d'une mésentente de la défense Niçoise alors que le gardien de but était sorti pour apporter une supériorité numérique sur une pénalité différée !
Un réveil tardif
Il reste alors 15 minutes de jeu, et on assiste au réveil des Niçois qui accélèrent le jeu et se montrent de plus en plus dangereux. Retrancher en défense, les franciliens subissent et n'ont que peu d'occasions en contre-attaque. Nice souffre d'un cruel manque de réalisme. Le gardien adverse, les poteaux, rien ne réussissait aux locaux qui se décourage « rien ne rentre ! ». Il faudra un but de Gaétan Champion assisté de Cyril Duchassin pour lancer la machine. Il ne reste que 10 minutes de jeu, les Anges poussés par le public redoublent d'effort pour concrétiser cette domination. C'est Gaétan Champion qui signera un doublé ce soir, assisté de Manu Milano qui viendra mettre le 2ème et dernier but de la partie ce soir.
Interview d'un joueur

"C'est déçu que je sors de cette rencontre, déçu parce qu'on sait très bien qu'à ce niveau l'indiscipline se paye cash. A 4 contre 4 nous avons fait jeu égal tout au long de la partie, nous avons même largement dominé à la fin. La réussite n'était pas de notre côté, le portier parisien Zinger à fait une superbe partie. Maintenant il nous reste 4 matchs très importants pour le maintien : 2 matchs contre Tours, puis on reçoit Caen et on va à Montpelier. Voilà notre objectif, ramener un maximum de points de ces quatre rencontres." (Manu Milano, Capitaine d'un soir)"



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB