-
Le 25 November 2008 à 08:32 | mise à jour le 25 November 2008 à 07:32

Elite : Les Anges croquent les Mantas


Elite : Les Anges croquent les Mantas


La septième journée du championnat de France Elite de RILH a permis aux Anges de remporter leur première victoire de l'année. Face à l'un de leurs concurrents direct pour le maintien, les Mantas de Montpellier, les niçois, ont donc réalisé un match de qualité. Ses premiers points leur permettent de sortir de la zone de relégation et laisser les montpelliérains deux points derrière eux. Mais la « bagarre » pour le maintien est encore loin d'être gagnée.
Le public est venu très nombreux pour soutenir les niçois. Dès l'entame du match, les niçois sont très tendues, conscients de l'enjeu. Ils imposent pourtant leur rythme et se procurent ainsi leurs premières occasions dès la première minute de jeu. L'ouverture du score ne se fait pas attendre, par Damien BLANC, bien servit par Damien FONTAINE, gagne son duel face à l'excellent gardien montpelliérain dès la 4ème minute de jeu. Les niçois relâchent alors un peu leur pression et le jeu fini par s'équilibrer. Les Montpelliérain profitent alors d'une mauvaise relance pour égaliser par OZORAK à la 9ème minute. Les deux équipes se neutralisent et proposent alors un jeu très haché où ce sont les contres attaques fusent. C'est à trois minutes de la mi-temps que Maxime LAVAL, assisté par Manu MILANO et Grégory RAITORE, permet aux Anges de regagner les vestiaires avec un avantage d'un but (2-1).
La deuxième mi-temps est dominée par les Niçois qui haussent et imposent leur rythme. Ils privent leur adversaire de palet durant toute la mi-temps. Les Anges tirent 26 fois sur la cage adverse alors que les Montpelliérains ne tirent que 8 fois sur Grégory Brun. Les Mantas ont du mal à suivre le rythme imposé et se font sanctionner. C'est sur la première pénalité des Montpelliérains (30ème minute) que les Anges creusent l'écart par Manu MILANO d'un lancé lointain servit par Maxime LAVAL. La réponse des Montpelliérains ne se fait pas attendre et ils reviennent rapidement à la marque (3-2) sur une contre attaque. La seconde Pénalité sifflée contre les Mantas permet encore une fois aux Niçois de creuser l'écart grâce une nouvelle fois à Manu MILANO qui trouve la lucarne sur une passe de Cyril DUCHASSIN. La domination niçoise est totale, le score aurait put être bien plus sévère avec un peu plus de réussite. Mais à quatre minutes de la fin, les arbitres diffèrent alors une pénalité contre Montpellier, ce qui permet aux Niçois de faire sortir leur gardien et ainsi de conserver le palet pendant deux minutes à 5 contre 4. Les deux dernières minutes se joueront donc en supériorité pour les Niçois qui se contenteront de gérer leur avance.








Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB