-
Le 17 April 2008 à 12:52 | mise à jour le 16 April 2008 à 13:02

Montpellier et Lille se neutralisent


Montpellier et Lille se neutralisent


Montpellier a rencontré Lille dans le cadre de la demi-finale retour. Les deux équipes se sont neutralisées avec un score de 6-6. Montpellier l'emporte donc grâce à un score de 5-7 à l'aller.
A l'issue d'une rencontre d'une rare intensité, les Mantas de Montpellier ont décroché leur billet pour la finale ainsi que la promotion pour l'Elite la saison prochaine. Il s'agira de défier Caen en finale pour achever une saison déjà réussie.
Quelle fin de match ! Quel match, tout simplement ! Les Mantas de Montpellier ont rempli leur contrat. Pour le club, pour les adhérents, pour les partenaires, pour l'avenir, il fallait gagner cette promotion et atteindre la finale. Pour les joueurs eux-mêmes, il faudra gagner le championnat à Caen le 10 mai.
Rejoints sur le fil après avoir mené 6-3, les Montpelliérains ont livré le match le plus accompli de leur saison. Au premier rang de ceux par qui tout a été possible, Martin Bradette. Le gardien canadien des Mantas avait prévenu
avant la rencontre, « on va en finale grâce au mental ». Il a évolué samedi à un niveau de jeu très clairement digne de l'Elite. Car il ne faut pas le cacher, Lille a rapidement pris le jeu à son compte. Montpellier n'ayant qu'à sauter sur les possibilités de contre-attaque aussi nombreuses que les tentatives lilloises. A ce jeu-là, l'expérience héraultaise a fait la différence. Deux doublés de Jean-Marc Thierion et Frédéric Hostein, un but en supériorité de Florent Aimonetto et face à face gagné par Raphaël Facchini.
Le poids de l'expérience a été, une fois de plus, la clé pour Montpellier. Lille pouvait rivaliser sur ce point grâce à deux de leurs joueurs. Philippe Tanghe et Maxime Boschetti. Ces deux mêmes joueurs qui ont fait des misères à la
défense montpelliéraine à l'aller comme au retour.
En toute fin de rencontre, fort logiquement, les esprits s'échauffaient. Frédéric Hostein et Raphaël Facchini allaient tous deux s'asseoir en prison, laissant Lille entamer un retour qui aurait pu être de toute beauté. Mais il aura manqué deux buts.
On retiendra l'ambiance encore une fois exceptionnelle entre les deux équipes. Un esprit impeccable, un respect mutuel et sincère entre les joueurs et les staffs.
Montpellier n'a plus qu'une marche à franchir pour que la saison soit une parfaite réussite.



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB