-
Le 14 February 2008 à 12:50 | mise à jour le 14 February 2008 à 11:56

Montpellier à l’assaut des Remparts


Montpellier à l’assaut des Remparts


Montpellier, leader de la poule sud, se déplace samedi à Nantes, son dauphin, pour une rencontre qui sent la poudre. Privée de deux joueurs cadres, la formation héraultaise aura toutefois à cœur de conserver sa première place face à un adversaire qui a une revanche à prendre.

Défaits 7-3 lors du match aller, les Nantais étaient repartis de Batteux avec la rage au ventre.
« On leur montrera au match retour chez nous », avait-on pu entendre aux abords du banc breton ce soir-là.
Vexés qu’avaient été les hommes de Denis Hébrard, et on le comprend car lors de cette rencontre, rien ne semblait pouvoir permettre aux Nantais de rivaliser. Mais qu’on se le dise, samedi la donne sera toute autre.
Car Nantes jouera à domicile, car Nantes, contrairement au match aller, alignera un effectif complet. Et point majeur qui nous laisse à penser que Montpellier va devoir batailler ferme samedi, est que justement, les Mantas ne seront pas au complet. Manqueront à l’appel pas moins que deux des joueurs les plus majeurs de l’alignement sudiste. Juraj Ozorak, attaquant slovaque et actuel meilleur compteur de l’équipe ainsi que Jérôme Hostein, l’un de ses défenseurs
les plus expérimentés.
"C’est un coup dur pour nous", admet Jean-Marc Thierion, l’attaquant et capitaine des Mantas.
"Mais les grandes équipes doivent combiner avec ce genre d’évènement. Nous sommes le favori de notre poule, et bien malgré l’absence de ces deux joueurs, il faudra le prouver face à une équipe de Nantes qui selon moi n’a pas
montré son vrai visage lors du match aller. Le championnat est beaucoup plus dense que la saison dernière et le classement de Nantes prouve bien sa valeur. Il nous faudra être fort pour ne pas repartir déçus."

On pourrait calculer en se disant que Montpellier bénéficie d’un calendrier plus favorable que Nantes lors de la dernière journée, le 8 mars. La Rochelle, XXe, se rendra à Batteux alors que les Remparts, toujours à portée de canon de Tarbes, 3e, ira sur place.
Mais… "Il ne faut pas rentrer dans ce genre de considérations", soutient le capitaine montpelliérain. "On doit jouer samedi, le mieux possible pour ne pas avoir à regarder du côté de Tarbes le 8 mars."
Pour l’heure, Montpellier est toujours le leader invaincu de la poule sud, et il faudra justement montrer les vertus d’un leader samedi en Loire-Atlantique pour que cette vérité demeure.



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB