-
Le 01 February 2008 à 20:38 | mise à jour le 01 February 2008 à 17:12

Boucher chez Rollerblade IBU Speedorom



Le Team Rollerblade IBU (International Business University) Speedorom a recruté le français Thomas Boucher qui roulait auparavant pour Matter Inline center. La formation se compose déjà d'un autre français Mathieu Grandgirard, ainsi que du danois Christian Hartz, du slovène Gasper Koprivec et de l'autrichien Nick Eigler.
Les femmes auront également leur équipe qui se composera de la slovène Nastja Gradisar, de la danoise Sara Bak, de l'italienne Martina Taruscia.
On devrait retrouver tout ce petit monde au départ de la SIC/WIC de Bâle le 3 mai prochain en Suisse.

Interview de Mathieu Grandgirard
"Ce team est issu d'un projet de promotion de la vitesse à Vienne. Nous l'avons montée avec ma femme (Elisabeth Schrenk - entraineur national au Danemark).
Le but est d'amener le maximun de "jeunes" nations au plus niveau.
Pour cela, nous avons monté un team international hommes et femmes. La promotion du sport féminin est très importante à nos yeux.
Le team participera a la WIC. Il regroupe quelques uns des meilleurs coureurs autrichiens, slovènes, italiens et danois. Les coureurs sont encadrés par deux anciens : Thomas Boucher et moi.
Je fais aussi office de manager. L´objectif est, dès cette année, pour Thomas et moi, de monter sur les podiums de la WIC.
Nous voulons aussi permettre à nos jeunes d'acquérir de l'expérience, des notions nouvelles pour eux comme le travail ou l´esprit d´équipe. D'autre part, ils vont accumuler des courses au plus haut niveau.
Nous avons également créé une équipe nationale pour les jeunes séniors prometteurs venant de pays de l´est comme la Tchéquie ou la slovaquie...
Enfin, nous avons mis en place un team junior pour les minimes et cadets.
Cette structure est rendue possible par l'apport financier de sponsors comme IBU (compagnie financière), Rollerblade et bien sûr le soutien du centre d'entrainement de Vienne (speedodrom).
Le Projet est tout autant sportif qu'éducatif : Vienne étant au milieu de l´Europe, il nous paru important de nous ouvrir sur l´Est, et ainsi de mélanger les cultures.
Dans cette structure flexible d'entraînement, les patineurs se sentent bien et libres.

Nous ferons toute la saison WIC en accord avec les différents calendriers nationaux.
Nous ne voulons pas entrer en conflit avec les fédérations, alors nous laissons disponible les coureurs pour les championnats nationaux, même si c'est souvent un problème.
Premier rendez-vous : le semi-marathon de Berlin et le "polar training camp" de du 07.avril.

www.rollerblade-austria.info



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB