-
Le 15 September 2007 à 22:30 | mise à jour le 15 September 2007 à 16:36

Montpellier - Les Cousins en visite


Montpellier - Les Cousins en visite


A l’occasion du tournoi "Sport Contest" organisé le week-end dernier par le Montpellier Roller Hockey Club, plusieurs joueurs canadiens avaient fait le déplacement jusqu’en France. Tous sont joueurs de hockey sur glace, et parmi eux, trois ont marqué les esprits, trois vieux amis de Martin Bradette, le portier québécois des Mantas cette saison : Raymond Alcindor, Pierre Gendron et Jean-François Piché.

Les deux premiers ont même connu le très haut niveau nord-américain. Raymond Alcindor et Pierre Gendron, 33 ans tous deux, ont participé à des camps d’entraînement de formations de la prestigieuse Ligue Nationale de Hockey (NHL). Les Mighty Ducks d'Anaheim pour le premier en 1993, les Oilers d’Edmonton pour le second l'année suivante. Jeff Piché lui n'a pas visé si haut, mais a en revanche une ligne française sur son CV.
En 2003, le rude défenseur de la Belle Province entre en contact avec les dirigeants des Ours de Villard-de-Lans (Ligue Magnus, le championnat Elite du hockey français). Il rejoint le Vercors durant la trêve hivernale et participe activement à la victoire des Ours en Coupe de France.
"Je ne suis resté que quelques mois dans ce championnat" explique Jeff, "mais j'y ai passé un très bon moment. J’ai découvert des horizons que je ne connaissais pas et un championnat au niveau intéressant. Le parcours et la victoire en Coupe de France face à Anglet restent un très bon souvenir."
Tous trois ont connu les rudes et exigeantes ligues majeures et mineures nord-américaine. Pierre Gendron et Raymond Alcindor ont même évolué dans le championnat professionnel de roller hockey aujourd'hui disparu.
"Raymond a joué pour Atlanta alors que moi j'ai porté les couleurs des Road Runners de Montréal", glisse Pierre. "Le roller hockey a connu une très forte croissance au Canada et notamment au Québec, mais après la disparition de la Ligue pro, ça s’est essoufflé. Aujourd'hui, le phénomène semble repartir de l'avant. Il est en tout cas certain que le hockey et le roller sont deux sports complémentaires qui s'apportent des petits plus respectivement. Le hockey apporte le rythme, l’expérience et une certaine forme de vice alors que le roller induit le dynamisme et la technique individuelle. C’est intéressant."
Après ce week-end sportif et festif, tous sont repartis ravis de leur séjour. "On a vraiment été très bien accueillis", souligne Raymond Alcindor, "L’expérience est à reproduire et à pérenniser."



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB