-
Le 07 February 2017 à 13:02 | mise à jour le 21 February 2017 à 01:40

Carlos Alberto Nuñez : « Je suis une idole »


Carlos Alberto Nuñez : « Je suis une idole »

Traduction "libre" d'un extrait du livre de Carlos Alberto Nuñez : « Mi infancia sobre ruedas » (1986) et paru sur le site argentin clasicodeportivosanjuan.blogsport.com le 2 février 2017

" J'ai 20 ans, je m'appelle Eugenio Gonzalez.

" Aujourd'hui je suis triste, je rentre de l'entraînement de hockey, plutôt de la routine de tous les jours. J'ai jeté ma crosse et mon sac avec mes affaires de sport et je me suis mis à réfléchir en voyant un groupe d'enfants qui jouent et courent dans tous les sens, entre rires et bousculades, pour attraper une balle, et je ne vois pas de grandes personnes, ce sont tous des enfants et s'amusent follement.
Ils me donnent envie de courir et de me joindre à eux, d'être un des leurs, de m'amuser comme eux, mais je doute un instant et, prêt à courir, je m'arrête puisque ma conscience me dit que c'est trop tard, je suis trop âgé.
Pourquoi je n'ai pas joué comme eux ? Pourquoi mon enfance s'est-elle passée à me fatiguer lors de séances d'entraînement, entre crosse et balles, d'un endroit à l'autre, sans même avoir eu le temps de me rendre compte de ce que je faisais ? Et maintenant, papa, je te demande: as-tu oublié que j'étais un enfant et que j'avais besoin de jouer comme tous les autres, et non pas d'avoir cette charge sur les épaules que je ne comprenais pas, à l'âge des contes et de l'imagination. Mais tu étais fier et tu m'en demandais plus et toujours plus.
Tu vois ce que je suis maintenant. Je sais, cela ne t'a jamais traversé l'esprit, mais je vais te dire: je suis un joueur de rink-hockey extraordinaire et un jeune qui n'a pas eu d'enfance parce que tu me l'as volée et c'est trop tard.
Rends-moi l'enfance que tu ne m'as pas laissé, et moi je te rends le joueur que tu as créé. Ne sais-tu pas que l'enfance est l'étape la plus belle de la vie et, quand elle est passée, qu'elle ne revient plus ?
Dès mon retour à la maison je te le dirai papa ou peut-être que tu ne sauras jamais ce que j'ai ressenti lorsque j'ai vu ces enfants jouer.
Moralité: N'enlevons pas l'enfance à nos enfants, pour la simple ambition de vouloir créer une idole en oubliant que, quand il sera grand, il ne pardonnera pas de lui avoir volé « le pays des merveilles » de l'enfance. Les contes et imaginaires auxquels seuls les enfants ont accès sont, pour eux, l'étape la plus importante de la vie. Laissons les enfants choisir librement et sans pression, les moments de leur existence. "

Illustration : Sébastien Furstenberger

Mis en ligne par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site Web Facebook Twitter

Traduit par :
Christine Gohet, maman de 3 joueurs de rink hockey. Fervente supportrice du Roller Club Sevranais, de la N1 féminine de Noisy et récemment de l'équipe de France féminine, vous me trouverez tous les week-ends sur les bancs des tribunes pour supporter les équipes et prendre des notes et photos des matchs !
Site Web Facebook


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB