-
Le 01 February 2017 à 11:02 | mise à jour le 06 February 2017 à 01:48

Sous le casque : hommage aux gardiens de rink hockey


Sous le casque : hommage aux gardiens de rink hockey

Traduction "libre" d'un écrit catalan remarquable "Sota el casc" de Rosalia Anglada à sa fille Anna Carazo, gardienne, paru le 7 mars 2014 sous le site de Igualada Femini Hoquei Club Patins.

" Dans une équipe de rink hockey, le gardien est celui qui porte le casque
Ce n'est pas toujours le capitaine, ni le meilleur, le plus grand, le plus beau, le plus fou (même si certains le pensent), mais c'est celui qui est sous le casque.
Il est différent de tous, même si tous sont aussi différents et il a une seule chose en commun avec les autres joueurs de terrain, il aime le hockey.
Sous le casque, il a une seule chose en commun avec les autres gardiens, il a les yeux bien ouverts.
J'ai vu des gardiens courir, sauter, faire le tour du but, dribbler un attaquant, tirer un penalty, s'étendre au sol, s'appuyer sur un poteau, énerver le tireur de coup franc direct, garder son calme lors d'un match tendu... Mais fermer les yeux ?
Fermer les yeux et être gardien c'est définitivement incompatible.
C'est que, sous le casque, chaque gardien est différent. Il prend sa crosse de manière différente, touche la balle de manière différente, se place dans les buts de manière différente, vit les matches de hockey de manière différente et vit le hockey de manière différente.
C'est que, sous le casque, chaque gardien a un visage, une bouche, un nez et des yeux différents, ouverts, oui, bien ouverts.
Et si jamais, par quelques hasards de la vie, certains apparaissent dans un film, ne le manquez pas. L'émotion, la joie, le divertissement, la souffrance, le suspense, la magie, la surprise, la nervosité seront au rendez-vous.
Et observez bien, même très bien, parce que, très certainement, il ne sera pas l'acteur principal, mais il ne sera pas non plus celui qui trahira le héros, ni même celui que tout le monde oubliera.
A tous les gardiens et gardiennes qui voient le hockey avec d'autres yeux. "

Dessin : Sébastien Furstenberger

Mis en ligne par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site Web Facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB