-
Le 21 December 2016 à 22:12 | mise à jour le 22 December 2016 à 20:12

Euroligue rink hockey 2016-2017 : Dinan-Quévert proche d'un cadeau de Noël


Euroligue rink hockey 2016-2017 : Dinan-Quévert proche d'un cadeau de Noël

Euroligue de rink hockey 2016-2017 : à l'issue d'un match de haut niveau, les Bretons ont frôlé l'exploit face à une équipe de Reus qui jouait pourtant une partie de sa qualification pour le tour suivant. 

Première période

Dès le début de la rencontre, on retrouve des joueurs quévertois très concernés qui opposent une très solide défense face aux Catalans. Ces derniers vont se heurter à un véritable bloc formé autour de Carles Cantarero. Et même lorsque le dernier rempart local est battu, ce sont les poteaux qui vont mettre en échec les visiteurs. Les joueurs de Sergio Burgoa arrivent même à se procurer de chaudes occasions sur le but catalan. Sauf que... cette cage est gardée par un excellent gardien, aux reflexes impressionnants, en la personne de Pedro Henriques. Mais le temps joue en faveur de joueurs de Sergio Burgoa qui tiennent ce précieux résultat nul et vierge à la mi-temps. Mais l'entrée du capitaine, Raul Marin, va encore intensifier la partie. C'est d'ailleurs lui, bien présent dans la surface locale, qui va réussir à donner l'avantage à son équipe et qui va sans doute soulager Reus qui semblait bien mal embarqué face à la défense bretonne : 0-1.

Quévert aux portes de l'exploit

Bien que la défense quévertoise ait presque été imperméable en première période, les joueurs locaux ont sans doute pioché dans leur réserve mais une vague d'espoir semble régner chez les spectateurs qui viennent de voir vingt-cinq très bonnes minutes de la part de leur équipe fétiche. Cependant, trois minutes après la reprise, Albert Casanovas, va envoyer un shoot imparable dans la lucarne de Carles Cantarero pour permettre à son équipe de se mettre à l'abri : 0-2. Mais les Bretons ne vont pourtant rien lâcher. Un modèle de combativité que les joueurs locaux ont offert à leur public. 

"Face à des équipes professionnelles comme Reus, c'est très difficile. On joue contre les meilleurs joueurs du monde. Souvent la différence se fait en première période car le rythme est beaucoup plus élevé qu'en championnat et nous avons du mal à nous adapter. Et puis il y a aussi une dimension physique qui est importante avec des joueurs qui sont professionnels et qui s'entraînent tous les jours. Donc nous essayons de compenser cette écart avec de l'envie, du cœur" explique Corentin Turluer.

Et autant dire qu'ils en ont mis, du cœur, les Quévertois samedi dernier. Leur abnégation face au mur Pedro Henriques va finir par payer et Omar Nedder, qui avait raté l'occasion de revenir au score sur penalty, va cette fois-ci trouver l'angle parfait pour tromper le gardien catalan : 1-2. Les locaux sont toujours dans le match à cinq minutes du terme ! Et ils vont même faire trembler la défense espagnole à plusieurs reprises. A une minute de la fin, Cirilo Garcia a une superbe occasion de concrétiser les efforts quévertois mais il faut encore un énorme réflexe de Pedro Henriques pour sauver ses couleurs. Et sur la contre-attaque suivant cette occasion, Marc Torra ne va pas trembler pour donner la victoire quasi-définitive à Reus : 1-3. Encore une fois, les joueurs de Sergio Burgoa vont se battre jusqu'au bout pour obtenir la dixième faute d'équipe et Carles Rodriguez se chargera de réduire la marque. De nouveau les co-équipiers de Corentin Turluer ne sont vraiment pas passés loin d'un très bon résultat en Ligue des Champions.

"A la fin de la rencontre, un double sentiment régnait chez nous. D'un côté, nous étions fiers et satisfaits de notre partie car nous avons fait une belle performance. Mais d'un autre côté, on était un peu déçu car on est passé tout proche d'un très beau résultat. On est si loin et si proche à la fois. On essaye de faire illusion aujourd'hui sur ce genre de rencontre mais cela ne suffit pas pour les remporter. Le travail reste conséquent par rapport à ce genre d'équipe. On est sur le bon chemin même quand on voit les autres bons résultats des équipes française mais le travail reste important pour pouvoir rivaliser" termine Corentin Turluer.

Dinan-Quévert - Reus : 2-3 (0-1)

Les buts

  • 19' Marin : 0-1
  • 28' Casanovas : 0-2
  • 43' Nedder : 1-2
  • 49' Torra : 1-3
  • 49' Rodriguez : 2-3

Composition de l'équipe de Dinan-Quévert

Lochu, Cantarero - Nedder, Le Polodec, Turluer, Rodriguez, Burgoa, Garcia, Le Roux, Macia

Composition de l'équipe de Reus

Henriques, Toda - Casanovas, Platero, Marin, Torra, Torne, Salvat, Olle, Rodriguez

Arbitres: Jaime Vieira et Joaquim Pinto (Portugal)

Voir la galerie photo de Fabrice Godard et notre page de la 3ème journée d'Euroligue

Article par :
Etudiant en histoire et passionné de sport, en particulier le cyclisme, le rink hockey et le foot. Fidèle supporter du HC Dinan-Quévert depuis l’âge de 8 ans, mes week-ends sont rythmés par les matches de rink-hockey.

Site Web Facebook Twitter

Photos :
Supporter du Hc Dinan-Quevert depuis une bonne vingtaine d'années et photographe du club depuis la saison 2011/2012. Photographe de différents sports mécaniques motos, animaliers et autres.
Site Web Facebook



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB