-
Le 20 November 2015 à 15:11 | mise à jour le 20 November 2015 à 21:55

Des nouvelles de Vanessa Daribo


Des nouvelles de Vanessa Daribo


Vanessa Daribo est une des joueuses phare de l'équipe de France Dame de rink hockey. A l'occasion d'un entraînement et à quelques jours du championnat d'Europe de rink hockey 2015 à Matera, Vanessa s'était fracturée le plateau tibial. Elle nous donne de ses nouvelles...

Vanessa Daribo

" Cela fait 3 mois depuis mon accident... 3 longs mois à souffrir physiquement et mentalement. À être éloignée des terrains de hockey. La chose la plus difficile pour un sportif de haut niveau est la grosse blessure. Je confirme...

Le premier mois a été le plus difficile pour ma part. Physiquement tout d'abord, car la douleur était là 24h/24. J'étais alitée toute la journée, je dormais peu, mangeais peu. Jambe tendue tout le temps avec une poche de froid et une attelle. J'ai perdu 7 kilos, mes muscles et mon sourire. La douleur rend faible et mentalement c'est très difficile.

On se remet en question chaque jour. Surtout quand tu as le chirurgien qui te dit que oui tu remarcheras un jour normalement mais que pour le sport de haut niveau ce n'est pas sûr. Alors on positive, on se dit qu'il y a pire que nous et chaque jour est une bataille, chaque progrès est un soulagement et tu travailles dur pour ne pas lui donner raison.

Être entouré dans ces moments-là est vital, j'en remercie mon entourage. Après 7 semaines sans appui, je recommence à marcher avec peu de poids sur la jambe, toujours avec les béquilles.

Je pars une semaine en Espagne pour voir mon équipe jouer son premier match de la saison à domicile. J'étais très heureuse au premier abord, de revoir tout le monde, les filles de mon équipe, les gens du club et ensuite j'ai eu un sentiment de frustration de ne pas être sur les patins. Un moment dur qu'il a fallu passer et qui m'a permis de savoir que ce que je voulais vraiment était de remettre les patins un jour et de continuer le sport de haut niveau.

J'ai mis 3 semaines à marcher sans béquilles, au lieu des 5 prévues... J'en suis fière le dicton "quand on veut, on peut" est vrai. Depuis la reprise de la marche tout s'est accéléré. Plus d'exercices chaque jour chez le kiné, plus de courbatures... J'ai le droit au vélo et à la piscine.

Bien sûr à cause de cette reprise, d'autres douleurs sont arrivées... Double entorse à la cheville, contractures à répétition au mollet, douleur de la hanche... Cela freine ma rééducation mais pas ma motivation.

Aujourd'hui à 3 mois de mon accident je peux dire que je me sens plus forte mentalement, j'ai beaucoup appris sur moi-même et sur mon corps. Je pars dans quelques jours dans un centre de rééducation pour sportifs de haut niveau pendant un mois.

Après cela j'aurais peut-être plus d'informations sur la date de mon retour sur les terrains de hockey. Mon objectif est de finir la saison avec mon équipe espagnole. L'espoir fait vivre. "

Propos recueillis par Jean Lassueur
Photo : Vanessa Daribo 



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB