-
Le 15 August 2015 à 16:08 | mise à jour le 15 August 2015 à 16:34

Le chiffre du jour : 0,08%


Le chiffre du jour : 0,08%


On parle souvent du roller comme pratique écologique. Il est vrai qu'une fois fabriqués, les rollers ne consomment pas d'énergie fossile... mais qu'en est'il pour les fabriquer ? Sans plastique, sans polymères, pas de roller.

Le polyuréthane de vos roues et de vos coques par exemple, est fabriqué à partir de pétrole. 96% de la consommation de pétrole dans le monde part en combustion (mazout, essence, diesel). Le polyuréthane ne représenterait que 0,1% à 0,08% de la consommation mondial de pétrole selon les sources. On peut se consoler en se disant que l'essentiel du polyuréthane produit est utilisé pour bien d'autres usages que le roller : mousses isolantes, amortissantes, chaussures en tous genres. Bref, l'impact environnemental du roller à proprement parler est minime.

Le lubrifiant de vos roulements comporte aussi des dérivés de pétrole, sans parler de l'énergie nécessaire pour produire les rollers dans les usines. En poussant le raisonnement plus loin, le revêtement des pistes de roller comporte aussi des polymères... et on ne vous parle même pas de la composition de la majorité des pistes cyclabes !

Hé oui, avant d'être un moyen de transport durable, le roller fait quand même couler quelques barils d'or noir...

Et l'avenir ?

Les chercheurs ont découvert de nouveaux procédés permettant de fabriquer du plastique sans pétrole à partir de CO2. Espérons que ces procédés atteindront rapidement des coûts de production compétitifs pour remplacer durablement le pétrole. C'est déjà le cas pour de nombreux emballages et sacs plastiques. A quand dans le roller ?



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB