-
Le 29 October 2014 à 14:40 | mise à jour le 29 October 2014 à 14:52

N1 Elite : SCRA Saint-Omer 12 - 6 Biarritz OL


N1 Elite : SCRA Saint-Omer 12  -  6 Biarritz OL


Le SCRA remplit son contrat.

Confiant au début de la partie, le SCRA a dû attendre un peu avant de créer un écart sensible. Florent David a mis le match dans le bon sens en marquant dans la première minute (1-1, 1ère). Aitor Fonollosa va égaliser (1-1, 16ème) puis donner l’avantage aux Biarrots (1-2, 18ème). Cirilo Garcia en se retournant va trouver la lucarne de Carlos Nuevo par ailleurs efficace (2-2, 20 ème), mais Aitor Fonollosa  redonnera l’avantage à son club en signant son troisième but personnel. (2-3, 21ème). Le SCRA qui se créait nombre d’occasions va enfin être plus en réussite et Cirilo Garcia, bien servi par Mathieu Le Roux (3-3, 22 ème) puis Florent David (4-3, 22 ème) vont concrétiser la supériorité audomaroise ; d’autant qu’un csc du biarrot Sébastien Lesca portera le score à 5-3 avant le repos.

Au retour des vestiaires, Lucas Savreux remplacera Alan Audelin dans les cages audomaroises. Toni Sero va alors commencer son festival. L’attaquant audomarois va d’abord transformer un pénalty (6-3, 26ème) puis marquer deux autres buts (29ème et 31ème) et créer un  écart qui n’autorise aucun retour (8-3). Matthieu Le Roux va corser l’addition (9-3, 32ème) puis Toni Sero signera son 4ème but personnel en arrivant lancé devant la cage des visiteurs (10-3, 33ème). Le biarrot Oliver Martinez adoucira la note (10-4, 34ème) mais butera sur Lucas Savreux sur la pénalité sanctionnant la 10ème faute du SCRA. Par contre Cirilo Garcia ne manquera pas son geste (15ème faute de Biarritz, 11-4, 43ème) et Kévin Guilbert, de près  inscrira le 12ème et dernier but audomarois (12-4, 44ème). Oliver Martinez ajoutera un but supplémentaire (12-5, 40ème) puis  un carton bleu puis rouge reçu par Chicho Minuzzi  laissera son équipe à la merci d’Olivier Martinez suite à l’infériorité numérique consécutive à la sanction (12-6, 48ème).

 Il est clair que le SCRA peut se réjouir de la qualité de son attaque (37 buts contre 24 pour Quévert et 32 pour Mérignac les 2 leaders) mais doit se préoccuper de resserrer sa défense (26 buts encaissés contre 16 à Quévert).



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB