-
Le 18 January 2014 à 12:01 | mise à jour le 18 January 2014 à 13:04

N1 Elite : HC Quévert 7 – 1 CS Noisy Le Grand



Quévert patine puis fait exploser Noisy

Quévert s'est heurté toute la 1ère mi-temps au talent offensif noiséen, redouté ; et même à leur système défensif.


Sébastien Landrin, dès le début du match, puis Sergio Burgoa, Maxi Oliva et mêmeToni Sero ont vu leurs attaques échouer du côté quévertois. Du côté parisien, Mathias Narce avec un poteau, Anthony Weber, Julien Dupré avec une interception in-extremis de Jérémy Audelin et une transversale frôlée et même Marcio Fonseca sur coup franc direct ont porté le danger dans le camp des hôtes.

A la mi-temps, les 2 équipes sont à égalité 1-1. Anthony Weber (23èmeme) réplique à Corentin Le Podolec (11ème).

La 2ème mi-temps voit Quévert passer la 6ème et Noisy se déliter

D'entrée de jeu, Toni Sero donne l'avantage aux bretons (2-1, 26ème). La lucarne noiséenne est débarrassée de sa toile d'araignée sur un coup-franc direct de Maxi Oliva, suite à un carton bleu du gardien visiteur Dany Battery (3-1, 34èmeme). A partir de ce fait de jeu, Noisy perd le contrôle du match, pourtant pas perdu à ce moment du match, quand on connaît leur puissance offensive.

Un superbe tir de Sébastien Landrin est gagnant (4-1, 35ème), suivi d'un but de Toni Sero (5-1, 36ème) et de Sergio Burgoa 30s plus tard (6-1, 36ème). Noisy est à la rue : sanctionnés de cartons pénalisant l'équipe, les déconcentrant, les irritant au point de se déliter complètement, ils tendent la joue pour se faire flageller. A la 38è, ils se retrouvent 2 joueurs de champ sur la piste : Julien Dupré et Anthony Weber écopant chacun d'un carton bleu, l'entraîneur Hugo Pereira d'un carton rouge ! Même Quévert ne joue plus et attend l'égalité numérique des joueurs. Sergio Burgoa aggrave le score à 4 joueurs partout, d'une balle levée (7-1, 41ème).

La fin de match est sans intérêt, le match étant plié depuis longtemps, si ce n'est qu'à la fin du match, Anthony Weber écope d'un carton rouge. Si ce n'est pas Gazinet-Cestas, c'est Saint-Omer, maintenant c'est Noisy Le Grand. Des paris pour le prochain ?

Quévert reste leader, Noisy reste dans le ventre mou. Le déplacement de Quévert à Diessbach (Sui), en Euroligue, s'avère de bon augure. 



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB