-
Le 18 December 2013 à 13:12 | mise à jour le 18 December 2013 à 16:23

Coupe CERS : 8ème de finale aller Bassano / Mérignac


Coupe CERS : 8ème de finale aller Bassano / Mérignac


Bassano (Ita) : 5 – SA Mérignac : 3

Battu en Italie avec seulement 2 buts d’écart, le SA Mérignac a été auteur d’un superbe match. Les girondins ont préservé toutes leurs chances de qualification pour les quarts de finale lors du match retour qui se jouera à domicile le 18 janvier 2014.

Bassano del Grappa s’envole

Mérignac se présentent dans le magnifique Pala Infoplus, privés des frères Hourcq et de leur entraîneur Stéphane Hérin, retenu avec les seniors féminines françaises, engagées dans le Championnat d’Europe féminin, débutant ce mardi 17 décembre à Mières (Esp). C’est un gardien, Thomas Laboyrie, qui donne les consignes aux mérignacais.

En 1è période, sur une grande piste qu’ils maitrisent parfaitement, les vainqueurs de l’édition 2011-2012 de la Coupe Cers, imposent leur vitesse aux banlieusards bordelais. Mais après 15 minutes de jeu entre Bassano et Mérignac, le tableau d’affichage est toujours bloqué à 0-0 car les défenses veillent. Le jeu est contrôlé par les Giallorossi, qui sont seulement inquiétés par 2 occasions françaises. C’est alors que les italiens marquent 3 buts en 5 minutes : Álvaro Borja Giménez "admirable" trompe Loïc Chibois, pourtant auteur d'une belle parade (1-0, 15è), Stefano Campagnolo dévie une passe d'Emanuel Garcia (2-0, 20è) et Emanuel Garcia se fait justice par un pénalty réussi (3-0 21è). La mi-temps est sifflée avec cette avance de 3 buts pour les italiens.

Mérignac ne lâche pas et revient

En début de 2è période, après 5 minutes, Mérignac revient au score, à la grande surprise de Bassano. Les Giallorossi encaissent un coup-franc direct de Guilhem Lesca (3-1, 31è) puis, 3 minutes plus tard, un autre coup-franc direct conséquence de la 10è faute d’équipe italienne et réussi en 2 temps par Sylvain Lesca (3-2, 34è).

Bassano tente bien de s’échapper avec Emanuel Garcia, qui après 2 tentatives consécutives, réussit à battre le mur Loïc Chibois (4-2, 37è). Trois minutes plus tard, Mérignac, en commettant à leur tour leur 10è faute d’équipe, concède le coup-franc direct règlementaire, qu’Emanuel Garcia transforme (5-2, 40è).

Mérignac, formidable d’envie, par un missile de Gerard Gibert Poch, réduit le score après quelques secondes 5-3 (41è). Malgré les assauts des Italiens, Mérignac résiste, réplique aussi, rate même 1 penalty à 45 secondes de la fin.

Avec ce faible écart de 2 buts, que même Bassano trouve maigre, Mérignac, après une énorme partie, peut déguster deux doigts de Grappa, en pensant alors à l’excitant match retour en Bordelais, l’an prochain.



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB