-
Le 28 November 2013 à 21:11 | mise à jour le 18 December 2013 à 14:59

Compte-rendu de la 2ème journée d'Euroligue



La seconde journée de l'Euroligue de rink-hockey a eu lieu le 23 novembre 2013. Les français sont aux portes de l’exploit : Saint-Omer tient tête à La Corogne et Quévert bouscule Benfica...

SCRA Saint-Omer : 2 – 2 HC Coinasa Liceo

Le SCRA Saint-Omer se réconcilie avec le haut niveau européen.

Après sa déconvenue à Valongo en terre portugaise, le SCRA Saint-Omer rivalise avec un grand d’Espagne.

Formidable match samedi soir à la salle du Brockus ; soutenu par un public tout acquis à sa cause, le SCRA a fait jeu égal avec La Corogne, se créant de multiples occasions et faisant douter les Espagnols. Déjà privés de Tiago Barbosa (3 bleus à Valongo), les Audomarois qui avaient magnifiquement commencé la partie perdaient aussi Chicho Minuzzi après 5 minutes de jeu (blessure à la main). Menée sur un rythme extrêmement vif et qui ne baissera jamais, la partie mettra en valeur les deux gardiens avec une mention particulière pour Alan Audelin qui sera très efficace tout au long de la partie. Les actions offensives locales seront très nombreuses : C. Garcia se présentera seul face au gardien espagnol mais perdra son duel puis trouvera la barre et enfin le poteau ; le SCRA faisait mieux que se défendre. Gérard Teixido, omniprésent va alors intercepter une balle, délivrer une passe au laser pour  Florent David qui va ouvrir le score ; un but magnifique dans une salle admirative.

Liceo actif, Saint-Omer réactif

Peu près le repos, Gérard Teixido trouvait le poteau mais les Espagnols récupéraient la balle et égalisaient (Toni Perez) puis prenaient l’avantage par Eduard Lamas (1-2, 31ème) Alan Audelin va alors arrêter le pénalty de Lucas Ordonez et Gérard Teixido va servir Cirilo Garcia pour l’égalisation bien méritée (2-2, 39ème).Les coups francs directs obtenus par les deux  formations( 10ème faute d’équipe)  ne donneront rien, le coup franc des visiteurs étant tiré à 22 secondes du terme ; c’était la balle de match mais Alan Audelin sortira vainqueur face à Lucas Ordonez.

On regrettera que le carton bleu n’ait pas été sorti sur une action de Kevin Guilbert en fin de partie, c’était très justifié.

Match  de référence des Audomarois qui tactiquement ont été parfaits et qui ont su tenir physiquement face à une équipe de très haut niveau. Du grand spectacle !

HC Quévert : 4 – 5 SL Benfica

Gros match de Quévert, malgré la défaite

Le SL Benfica, officiellement et récent champion du monde des clubs a du s’employer pour gagner ce match européen de haut niveau chez des bretons brillants

D’entrée de jeu, les occasions de Quévert s’accumulent mais c’est Benfica, sur un contre de João Rodrigues qui ouvre le score (0-1, 7’). Deux minutes plus tard, Sergio Burgoa égalise d’un tir en pleine lucarne (1-1, 9’). Vers la fin de la 1è période, Carlos Chimino, sur un retourné, porte la marque à 1-2, score à la pause. 

Benfica pousse

Quévert voit rouge, couleur des maillots de Benfica en encaissant 2 buts coup sur coup : 

Marc Grau (29’), sur un rebond et Diogo Rafaël (31’), sur un beau tir, aggravent la marque (1- 4). Le scénario est dur pour Quévert.

Le quévertois Maxi Oliva a beau réduire le score d'un shoot plein lucarne (2-4, 34'), Marc Grau ne se prive pas d’afficher 2-5 au tableau d’affichage à plus de 10 minutes de la fin.

Remontée quévertoise de folie

Néanmoins, Quévert est offensif par Maxi Oliva, Corentin Turluer,Toni Sero et Sébastien Furstenberger ; c’est ce dernier, au terme d’une belle action collective qui sonne la révolte bretonne, à 5 minutes de la fin (3-5). La salle Nemée se met à croire à l’exploit. Surtout quand Toni Sero, à 2 minutes de la fin, réussit un coup franc direct (4-5, 49') et aussi lorsque Olivier Gelebart, arrête un pénalty. C’est du délire dans la salle lorsque Toni Sero s’apprête à tirer un coup franc direct, dans la dernière minute du match. Le gardien de Benfica … l’arrête !


Face au champion du monde des clubs et au tenant du titre de la Ligue des champions 2013, véritable ogre portugais (*), Quévert, bien que défait, a produit un match énorme, de bon augure pour les matches hexagonaux et peut-être européens.

(*) Pedro Nunes, Entraîneur du SL Benfica déclare, dans la presse portugaise, en VO : «Vitórias estão no ADN do Benfica»



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB