-
Le 21 July 2006 à 07:30 | mise à jour le 21 July 2006 à 07:30

Mondial R.I.L.H. : France 1 - 5 Suisse


Mondial R.I.L.H. : France 1 - 5 Suisse


L'Equipe de France masculine a connu la défaite contre la Suisse, dans un match comptant pour les quarts de finale du championnat du Monde de Roller Inline Hockey. Les bleus se sont inclinés 5 buts à 1.
Résumé du match
Lourde défaite de la France en quart de finale des championnats du monde face à la Suisse, 5 à 1. Le début de match est très difficile pour les Français qui encaissent un but sur la première action suisse, à la dix-neuvième seconde de jeu. Moins d’une minute plus tard, Hugo Notturno écope d’une pénalité pour cinglage laissant ses coéquipiers à trois contre quatre. Les Suisses profitent de leur supériorité numérique pour aggraver la marque : après deux minutes et demi, les helvètes mènent déjà 2 à 0. Les bleus continuent de subir et Terry Lefranc, malchanceux
depuis le début de ce mondial, craque une troisième fois. Dans la foulée, Bernard Séguy demande un temps mort pour remettre son équipe en place et, lorsque les joueurs remontent sur le terrain, c’est Hugo Rebuffet qui prend place entre les poteaux français. Les Suisses continuent d’attaquer mais le portier national, commence son festival, arrêtant de nombreux tirs adverses avant de s’incliner face à Rolf Schrepfer au quart d’heure de jeu. La première période se termine sur ce score de 4 à 0 malgré deux minutes de pénalité infligées au Suisse Walter Gerber, et pendant lesquelles les Français s’installent en attaque.
Au retour des vestiaires, les bleus restent trop imprécis pour inquiéter les Suisses qui, satisfaits de leurs quatre buts d’avance, n’attaquent presque plus. En face, les Français sont un peu mieux en jambes, mais leurs tirs sont trop rarement cadrés et Rolf Schrepfer signe le triplé sur une contre-attaque. À cinq minutes de la fin, Benoît Ladonne est seul face au gardien, mais il est accroché par Pascal Stoller. L’arbitre siffle le penalty.
Le jeune Anglois s’élance mais tire à côté de la cage. Deux minutes plus tard, l’arbitre envoie Paul Fayault en prison. Très bon jusque-là, le numéro 5 français s’énerve de cette décision et écope de 10 minutes de pénalité supplémentaires pour méconduite. La fin du match se joue dans le camp suisse, les Helvètes gardent le palet avant que Benoît Ladonne ne le chipe. Il slape. Le palet passe entre les jambes du gardien. But ! Les Français sauvent l’honneur à 11 secondes de la fin de la partie.
Largement dominés à tous les niveaux, les Français s’inclinent logiquement en quart de finale. Demain à 10h30, ils défieront les Japonais, qui se sont inclinés 12 à 3 face aux Tchèques. Le gagnant jouera, samedi, le match de la cinquième position.

Commentaires de Bernard SEGUY (entraîneur de l’équipe de France) sur le match
«Comme je l’ai dit aux joueurs en rentrant dans le vestiaire, on s’est fait remettre à notre place. Je crois que l’on est tombé sur une belle équipe Suisse, alors que nous, on n’était pas là. ll faut reconnaître que Terry Lefranc n’a pas été dans le match au départ. Je ne peux absolument pas lui jeter la pierre parce qu’il nous a tellement aidé les années précédentes et notamment l’an dernier contre les Suisses. Ça peut arriver même aux meilleurs…
Après, l’ensemble des joueurs s’est un peu noyé. Le côté positif – j’essaye de tirer du positif de défaites lourdes comme celle-ci – c’est que l’on sait que la relève est là. Quand on voit un Benoît Ladonne rentrer à la fin du match et se battre comme il s’est battu, ça fait plaisir pour l’avenir. Quand on voit un Karl Gabillet aussi ou un Hugo Rebuffet dans la cage. Ça laisse de bon augure pour l’avenir du programme.
C’est clair qu’aujourd’hui j’ai dit que l’objectif était la cinquième place et il est hors de question de laisser les deux matchs qu’il reste. Il faut se remobiliser parce qu’on est arrivé un petit peu trop la fleur au fusil. En effet, on avait battu les Suisses en match amical donc tout le monde pensait que ça ne serait pas trop dur. Eux (les Suisses) sont arrivés vraiment la mort aux dents. La différence est là. On a une équipe en face qui a plus de métier et peut-être plus de talent sur ce match. On s’est fait remettre à notre place. Voilà je crois que c’est le mot, on n’a pas fait un bon match et on est tombé sur une très bonne équipe Suisse. Le résultat est un peu sévère, mais à la vue du match c’est un peu logique. L’objectif est donc maintenant la cinquième place.»


But pour la France
- 39’49” : Benoît Ladonne (#64), non-assisté

Buts pour la Suisse
- 00’19” : Pascal Stoller (#08), assisté de Patrick Rothen (#15)
- 02’30” : Rolf Schrepfer (#06), assisté de Pascal Stoller (#08)
- 11’25” : Pascal Stoller (#08), non-assisté
- 14’02” : Rolf Schrepfer (#06), assisté de Walter Gerber (#14)
- 27’42” : Rolf Schrepfer (#06), assisté de Marc Imhof (#17)

Pénalités
- 22 minutes pour la France
- 16 minutes pour la Suisse



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB