-
Le 19 July 2006 à 07:27 | mise à jour le 19 July 2006 à 07:27

Mondial R.I.L.H. : France 6 – 2 Allemagne


Mondial R.I.L.H. : France 6 – 2 Allemagne


La France jouait hier son second match du Mondial contre l'Allemagne. Les bleus se sont imposés 6 à 2. La qualification presque est assurée vers les quarts de finale. Le prochain match opposera les Français aux Tchèques.
Résumé du match
La première mi-temps n’est qu’une formalité pour les Français, les Allemands ne parviennent pas à s’approcher de la cage de Hugo Rebuffet et à la fin de la période, les bleus mènent 3 à 0.
Après seulement cinquante-huit secondes de jeu dans la seconde mi-temps, les allemands réduisent le score sur une contre-attaque. Deux minutes plus tard, c’est le tour des Français de contre-attaquer mais Gauthier Fontanel butte sur la botte du portier allemand et s’ouvre l’arcade sourcilière. S’en suit un long arrêt de jeu pendant que le défenseur français est pris en charge par le médecin de l’équipe. Lorsque le jeu reprend, les bleus en reprennent la maîtrise. Mais, malgré de nombreuses occasions, notamment de Karl Gabillet et Paul Fayault, le palet ne franchit pas la ligne de but adverse. Lorsque Marc Dheilly est envoyé en prison, les Français encaissent un deuxième but qui inquiète les quelques supporters français présents dans la salle. Les hommes de Bernard Séguy ne se démontent pas et Paul Fayault débloque la situation sur une passe de son capitaine Julien Thomas. Six secondes plus tard, Benoît Ladonne permet à son équipe de creuser l’écart. À deux minutes de la fin, Jimmy Lefranc passe le palet à Marc Dheilly qui dévie et signe le doublé.
Avec cette victoire, même si les Français peuvent encore, mathématiquement, être éliminés, il paraît improbable qu’ils ne participent pas aux quarts de finale.

Commentaires de Bernard Seguy (coach Équipe de France) sur le match
« C’était un match bien maîtrisé collectivement. On s’est imposé dans le jeu. On a pressé les Allemands très haut. On ne les a pas laissés jouer, s’organiser. Malheureusement, on n’a pas concrétisé toutes les actions qu’on a eues. Même si
on menait 3 à 0, on sentait bien que ça pouvait encore basculer et c’est le cas en deuxième mi-temps avec ce premier but à l’entame qui nous fait douter suivi d’un deuxième qui nous rappelle des mauvais souvenirs.
Mais je suis content parce que le groupe a été capable de se ressaisir, de réimposer le jeu français, de reprendre
l’avantage et de maîtriser la partie jusqu’au bout. Une mention spéciale à « la ligne des petits rookies », comme on les appelle, avec Pépino (N.D.L.R. : Ladonne), Gabillet et Ferrez (la ligne est complétée par le joueur expérimenté Orlando Cudicio). Aujourd’hui, ils nous ont fait bien plaisir en marquant ce but, qui nous fait du bien. En fait, je suis plutôt positif.
Bien sûr, il y encore des choses à régler, à peaufiner. Mais, le jeu de puissance qui avait été mauvais contre le Canada s’est révélé positif aujourd’hui donc ça, c’est bien. Maintenant, on a un très gros morceau et malheureusement on a un peu de casse, donc contre les Tchèques, il va falloir gérer et mettre au repos peut-être certains joueurs parce que ce n’est pas le match le plus important. Il faut éviter de se prendre une déculottée quand même mais c’est vrai qu’on est assuré de jouer le quart de finale maintenant et donc il faut se reposer un peu. Marc (Dheilly) est blessé, Gauthier (Fontanel) est bien amoché aussi. Il va falloir soigner un peu tout ça. »


Buts pour la France
- 6’08” : Marc Dheilly (#08) assisté de Renaud Crignier (#12)
- 11’16” : Julien Thomas (#03), assisté de Paul Fayault (#05)
- 16’28” : Jimmy Lefranc (#13), assisté de Jonathan Ostre (#02)
- 35’54” : Paul Fayault (#05), assisté de Julien Thomas (#03)
- 36’00” : Benoît Ladonne (#64), assisté de Karl Gabillet (#06)
- 38’12” : Marc Dheilly (#08), assisté de Jimmy Lefranc (#13)

Buts pour l’Allemagne
- 20’58” : Sven Sauer (#81), assisté de Udo Schafranski (#39)
- 29’17” : Udo Schafranski (#39), assisté de Jan Taube (#14)



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB