-
Le 17 February 2013 à 15:02 | mise à jour le 17 February 2013 à 17:28

Coupe CERS : La vendéenne revient de loin


Coupe CERS : La vendéenne revient de loin


Après avoir sorti le club portugais de Braga au tour précédent, le vendéen se déplaçait à Vic quatrième du championnat espagnol pour le compte des quarts de finale.

Faire un score chez l’adversaire pour mieux rebondir à domicile. C’est ce que l’on peut appeler la méthode vendéenne. Un ordre de match désigné par le Comité Européen qui réussit bien aux hommes de Sergi Punset. Après Follonica et Braga, serait-ce le tour de Vic de tomber dans Salle de l'Angelmiere ? Réponse le samedi 16 mars

Une première mi-temps équilibrée

Rouge et noir comme rouge et blanc ce sont neutralisé durant les 25 premières minutes. Plus inspirés, les vendéens ont mis en difficulté la défense adversaire notamment par l’intermédiaire de Lucas, Lopez et Fernandez tout deux habitué à ce type de match.  A l’inverse, les espagnols se sont heurtés à une très bonne défense yonnaise ne mettant pas à aucun moment Benoit Rainteau.

Vic hausse le ton, la vendéenne à réaction

Le retour aux vestiaires n’a pas à eu raison aux espagnols qui d’entré reprennent le contrôle du match obligeant les français à libérer des espaces. A la 30e, posté au premier poteau du portier vendéen, Roma Bancells expédie la balle dans les fillets yonnais ouvrant ainsi le score de la rencontre. Le match commence. Dans la foulée, Titi roca profite d’une erreur de marquage pour creuser l’écart. 2/0. Dépourvu de solutions collectives, la Roche/yon peut compter sur Borja Lopez et Edu Fernandez pour redonner l’envie d’y croire.  Ce dernier après avoir récupérer une balle dans son propre va se présenter face au portier ibérique. Un premier face à face remporter par le gardien qui dans la minute suivante s’inclinera sur une frappe de Lopez. 2/1 il reste 15 minutes. Les ibériques ont l’occasion de creuser à nouveau l’écart sur coup franc direct mais c’est sans compter sur la chance de l’outsider. Poteau ! Les assauts se poursuivent et se ressemble. Tres costaud en défense, les rouges et noirs gardent le score à 2/1 avant de lancer un contre en 3 minutes de la fin conclut par une déviation d’Edu Fernandez au cœur de la surface. 2/2 il reste quelques minutes et Fernandez très expérimenté conserve la balle et le score avant de s’écrouler offrant l’opportunité aux français de repartit avec la victoire sur coup franc direct. Malheureusement, Lopez se heurte au portier espagnol.

Au courage, les vendéens ne se sont pas déconcentrés malgré les assauts ibériques et peuvent toujours espérer se qualifier à la maison le 16 mars prochain. 

Photo : Jean Planàs (www.clubpativic.net)



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB