-
Le 16 January 2013 à 13:01 | mise à jour le 16 January 2013 à 13:26

N2 : les Maohis gardent le cap


N2 : les Maohis gardent le cap


Dimanche 13 janvier 2013, les Maohis de Pessac jouaient à Bordeaux dans le cadre de la huitième journée du championnat de France N2 de roller-hockey. Pour cette première journée des matchs retours, les Pessacais avaient la faveur des pronostics. En effet, leur statut de leader de la poule, mais surtout leur qualification en 1/8 de final de Coupe de France acquise juste avant la trêve face à Toulouse (N1), faisaient d’eux les favoris de cette rencontre.

Les Maohis assumaient ce statut dès l’entame de match et prenaient le jeu à leur compte. Les Aloses, prises à la gorge, concédaient une pénalité dès la deuxième minute et juste après le jeu de puissance installé par les Maohis, Simon Miens inscrivait le premier but de la rencontre pour Pessac. Le jeu se poursuivait sur le même rythme, et quelques minutes plus tard, Doryan Riffaud doublait la mise. Les Maohis continuaient à dérouler, un peu trop parfois car ils laissaient les Aloses placer quelques contres dangereux, néanmoins bien gérés par le cerbère pessacais Mathieu Beguery. Juste avant la pause, d’un but peu académique, en reprenant au vol un palet qui avait sauté dans l’enclave, Doryan Riffaud inscrivait son deuxième but de  la rencontre et donnait trois buts d’avance aux siens.

En menant trois buts à zéro à la mi-temps, les Maohis avaient fait le break, il fallait néanmoins conserver cet état d’esprit et cette rigueur afin d’éviter les mauvaises surprises…

La deuxième période reprenait le même schéma que la première, avec une pénalité sifflée très rapidement contre les Aloses. Pénalité annulée également rapidement par une faute pessacaise… Le rythme ne parvenait pas à reprendre de l’intensité et les rares occasions étaient annihilées par les performances des deux gardiens de but. Pas heureux devant le but en première période, Thomas Rolin trouvait enfin le chemin des filets et donnait quatre buts d’avance à Pessac à mi-chemin en seconde période. Une minute plus tard, lors d’un powerplay pessacais, Paco Robin, d’un lancer frappé aussi puissant que lointain, envoyait le palet dans le filet des Aloses. Cinq buts d’avance, onze minutes à jouer, on pensait que le match était plié… Mais c’était sans compter sans la formidable capacité pessacaise à retomber dans ses travers : facilité, fébrilité et indiscipline. Trois pénalités concédées dans les sept dernières minutes, deux buts encaissés lors de ces situations, un autre encaissé suite à une perte de palet devant le but, un poteau bordelais à quelques secondes de la sirène finale, les Maohis se sont fait peur. 

Les Pessacais s’imposent néanmoins cinq buts à trois et occupent désormais seuls la première place de la poule D. Une fin de match sous forme d’avertissement sans frais qui permettra aux Maohis de ne pas tomber dans la facilité. Lors de la prochaine journée, les Maohis se déplaceront le 26 janvier à Toulouse.

Retrouvez les autres résultats et les classements sur la page Facebook des Maohis ! https://www.facebook.com/Maohis.Pessac  

A Bordeaux, Pessac bat Bordeaux 5-3 (3-0,2-3)


Arbitres : M.Gharbi et Duprat

Spectateurs : 30

Buts pour Pessac

  • 3’32 Miens, 6’18 Riffaud (Robin)
  • 24’16 Riffaud
  • 37’50 Rolin (Roul)
  • 38’53 Robin (Lesur)

Buts pour Bordeaux

  • 43’48 Chalopin (Guenot)
  • 46’47 Guenot
  • 47’13 Moreau

Pénalités : 14’ contre Pessac, 24’ contre Bordeaux (dont 10’ à Miranda)

Gardiens de but en jeu : Beguery pour Pessac, Tourret puis Le Gallic (25’00) pour Bordeaux



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB