-
Le 01 November 2012 à 19:11 | mise à jour le 01 November 2012 à 23:12

Rink hockey N2 Sud : Le CO Pacé s'incline chez le leader Vaulx-en-Velin



Le début de match est clairement à l'avantage des locaux : les Pacéens éprouvent les pires difficultés à mettre leur jeu en place et perdent grossièrement des balles par manque de concentration et peut-être aussi en raison d'une piste difficile. Pourtant, les Vaudais ne parviennent pas à inquiéter des Bretons bien en place défensivement.
Petit à petit, les Pacéens commencent à se trouver et les transmissions se font plus tranchantes. Contre le cours du jeu, les locaux vont ouvrir le score : sur une passe d'Anthony Valeriano vers le but Pacéen, la balle touche la roue arrière de Damien Kervran et vient tromper Sébastien Pellan, pris à contre-pied (1-0, 16ème minute).
Un but chanceux qui ne décourage pas les visiteurs qui repartent à l'attaque de plus belle et se créent quelques occasions en cette fin de première mi-temps et trouvent même le poteau par Yohann Tanguy.
Sur un contre rapide, le Vaudais Guillaume Goudard ne se pose pas de question et trouve la lucarne droite de Sébastien Pellan sur une frappe puissante (2-0, 20ème). Menés de 2 buts à la mi-temps, les Pacéens paraissent pourtant pouvoir inverser la tendance à tout moment.


Le COP cueilli à froid

Malgré de bonnes intentions au retour des vestiaires, le COP est cueilli à froid par une frappe puissante de Jordan Piguet, meilleur buteur du championnat et qui entame un festival qui le verra inscrire 4 buts en une mi-temps (3-0, 26ème).

Yohann Tanguy va rapidement ramener les siens à 2 buts sur un contre solitaire (3-1, 28ème).
Dans la foulée, Arthur Vallet écope d'un carton bleu et laisse ses partenaires à 4 contre 5.
Si Charles Meslay trouve (encore) le poteau sur coup-franc direct, les Pacéens profitent tout de même de cette supériorité numérique pour recoller à un but par Damien Kervran dont le tir vient se loger sous la transversale de VICTOR CASTEL LOPEZ (3-2, 32ème).

Les Vaudais semblent accuser le coup et les Pacéens ont clairement haussé d'un cran en intensité.
Malheureusement, dès l'engagement, Jordan Piguet reprend victorieusement un tir lointain de Roger Bonet et redonne de l'air à sa formation (4-2, 32ème).

Les Pacéens poussent et Matteo De Rinaldis trouve encore une fois le poteau vaudais sur un superbe tir poussé sur lequel le portier local était largement battu. Sébastien Pellan repousse un coup-franc direct de Vaulx-en-Velin successif aux 10 fautes d'équipe du COP et redonne aux siens des raisons d'y croire, d'autant plus qu'à la 37ème minute, Vaulx-en-Velin écope d'un nouveau carton bleu.
Si le coup-franc direct est une nouvelle fois manqué pour les Pacéens, la supériorité numérique offre l'occasion de revenir à un but.

Le tout pour le tout

Mais sur un contre assassin autant que chanceux et malgré le retour de Maxime Kervran, Jordan Piguet manque son crochet devant Sébastien Pellan et trompe sans le vouloir le portier pacéen (5-2, 37ème).
Les Pacéens, enragés par la tournure des évènements, vont alors se lancer dans une course poursuite impossible mais ne parviendront pas, malgré un énième poteau, à tromper la vigilance de VICTOR CASTEL LOPEZ, auteur d'une grande partie.
Jordan Piguet inscrira même le 6ème but de son équipe sur coup-franc direct avant que Matteo De Rinaldis ne clôture la marque, également sur coup-franc direct.

Les Pacéens quittent donc la région Rhônes-Alpes avec de gros regrets et sur un score très sévère au vu de la physionomie du match et des nombreuses occasions manquées. Ils pourront méditer sur la notion de réalisme chère aux Vaudais...

 

Les photos du match prise par le ROC VAULX-EN-VELIN



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB