-
Le 30 October 2012 à 18:10 | mise à jour le 30 October 2012 à 18:28

Lettre ouverte d’Hervé Lallement (DTN) aux dirigeants, joueuses et joueurs du roller hockey français


Lettre ouverte d’Hervé Lallement (DTN) aux dirigeants, joueuses et joueurs du roller hockey français


Face aux informations erronées et interprétations qui circulent depuis la dernière réunion de la Direction Technique Nationale Roller Hockey, nous sommes convenus avec Boris DARLET, qu’en tant que DTN de la Fédération, j’apporte, au travers de cette lettre ouverte, quelques informations et démentis concernant les futures orientations sportives.

En premier lieu, cette réunion technique avait pour objectif principal de définir un projet de politique sportive pour l’olympiade à venir et plus particulièrement aborder ce que pourraient-être les grandes lignes du Parcours d’Excellence Sportive 2014-2017(PES). Il est de la mission des conseillers techniques de formuler puis de présenter ce projet  à la prochaine équipe fédérale.

C’est dans ce cadre que nous avons étudié une redéfinition de notre intervention auprès des équipes de France. Les paramètres que nous étions aussi amenés à prendre en compte furent entre autres :

  • Baisse générale de notre niveau de performance
  • Identification des nations en progrès
  • Quelle préparation d’un Mondial 2014 en France ?
  • Comment améliorer notre compétitivité dans un cadre budgétaire en diminution ? Sur ce dernier point j’ajouterai que c’est le cas pour l’ensemble des disciplines et qu’il est faux que les économies réalisées au Roller Hockey profiteraient à d’autres sports.

Je ne vais pas relater ici la totalité de nos discussions mais je vais tenter d’en retracer les grandes lignes avec pour objectif d’expliquer les solutions qui ont été évoquées et sur lesquelles je reviendrai en conclusion. En premier lieu, nous sommes convenus d’analyser la préparation de chaque équipe de France en prenant en compte :

  • Volume d’entraînement en club
  • Niveau des compétitions nationales
  • Programme Equipe de France : entraînement et matchs de préparation

Pour ce qui est des Seniors Hommes, nous souhaitons retrouver notre niveau de préparation passée notamment en nombre de stages. Des interrogations subsistent quant à la planification de ces stages. Quel niveau d’entraînement pour les sélectionnés qui n’ont pas participés aux phases finales ? Quel niveau de fatigue pour ceux qui y ont participé ?

Pour les Juniors Hommes, nous avons vu passer en trombe une équipe colombienne. Notre réflexion s’est donc essentiellement axée sur le renforcement de la formation sportive des U20 afin de satisfaire deux objectifs :

  • Monter une équipe de France plus compétitive,
  • Former de jeunes sportifs de Haut Niveau capables d’intégrer le championnat Elite et de rivaliser avec les étrangers qui rejoignent le championnat français.

Sur ce chapitre, nous avons longuement abordé l’opportunité d’ouvrir un pôle France afin de répondre à ce double objectif.

Pour ce qui est des Féminines, nous n'analysons que la préparation de cette équipe au travers des stages EDF, voire tournées, est primordiale. Dès que nous avons diminué notre volume d’intervention, nous avons perdu en compétitivité. Par ailleurs, cette diminution de préparation ne peut en rien être compensée par le niveau d’entraînement en club, le niveau d’opposition proposé par le championnat français et le niveau de préparation individuelle.

Dans ce contexte, il nous semble urgent de réinvestir largement dans la préparation de cette équipe, voire la redéfinition de la pratique du Roller Hockey Féminin de haut niveau. A cette fin, nous avons programmé le plus tôt possible un stage EDF auquel nous associerons les entraîneurs de club et la commission sportive du comité Roller Hockey.

Pour conclure, suite à ces constats pour les différents collectifs et en adéquation avec nos moyens et objectifs, deux solutions s’offrent aujourd’hui à nous.

Soit nous maintenons notre participation aux Championnats du Monde chaque année pour les trois équipes mais en supprimant toutes possibilités de préparation.

Soit, pour mener à bien tous ces projets, et à l’image de beaucoup d’autres sports majeurs, nous envisageons très sérieusement de ne participer aux Mondiaux qu’une année sur deux pour les Juniors et les Féminines. Ceci afin de pouvoir disposer du temps et des moyens de construire une véritable préparation des prochaines échéances mondiales. Dans ce contexte, il nous a aussi semblé plus important de définir le Mondial français 2014 comme objectif prioritaire pour les seniors Femmes.

                                                                                                                                                                                           Hervé LALLEMENT

                                                                                                                                                            DTN de la Fédération Française de Roller Sports



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB