-
Le 08 June 2012 à 13:06 | mise à jour le 08 June 2012 à 14:08

Elite : finale retour - Anglet veut s'éviter l'enfer



En gagnant 8-1 lors du match aller, les Artzak d'Anglet ont fait un grand pas vers le titre, personne ne saurait le nier. Mais en revanche, et sans excès d'humilité, personne dans le vestiaire basque ne veut crier victoire avant l'heure car tous ont encore en tête des expériences passées qui ont marqué les esprits...

Il va sans dire qu'Anglet a une main sur le trophée de champion de France après ce succès cinglant à Rethel. Mais une main seulement. La saison dernière à la même date, tout le monde annonçait un titre rethélois après que les Diables se soient imposés de quatre buts au match aller. Cette fois, l'avance est encore plus conséquente, mais hors de question de pavoiser pour autant.

« Sitôt le match terminé, j'ai mis les joueurs en garde, averti Olivier Dimet. On a fait un très bon match, presque parfait, mais il reste cinquante minutes à jouer. Tout peut arriver au match retour, des pénalités, des blessures, des joueurs sous pression... Et je connais trop cette équipe de Rethel pour faire sauter les bouchons de Champagne. Je pense que les Diables ont été quelque part vexés et vont vouloir laver leur honneur samedi. Aujourd'hui on a un travail à terminer et il n'est pas question de finir sur une défaite chez nous. Les joueurs sont donc prévenus. »

Cette annonce est simple à comprendre. Anglet a déjà beaucoup de respect pour son adversaire et sait très bien que Rethel arrivera à la Pignada le couteau entre les dents. Mais aussi parce que la saison dernière, des erreurs de communication avaient été commises et auraient pu être payées au prix fort.

« Après notre victoire de quatre buts lors du match aller des demi-finales contre Angers, des joueurs se sont exprimés dans la presse, se souvient Dimet. Des paroles maladroites avaient été dites, on se voyait trop beau et on a perdu le match retour. On aurait pu passer à la trappe. Il n'est pas envisageable de reproduire ces erreurs. On doit faire preuve d'humilité, de respect et de sérieux. La meilleure façon de respecter notre adversaire et de jouer le jeu pour le public qui sera certainement nombreux, c'est de partir en se disant que le score est de 0-0 est que tout est encore à faire pour le titre. »

Une seule chose viendra marquer une différence sur ce match retour. Romuald Huot-Marchand, l'emblématique gardien des Artzak, sera dans les buts samedi soir.

« Romu jouera samedi son dernier match et j'estime normal de lui laisser la cage pour cette occasion. C'est un grand gardien et je sais qu'il voudra quitter la scène de la plus belle des façons. Il a été un grand joueur de notre club et nous devons nous aussi honorer sa sortie en le mettant dans les meilleures dispositions. Il a toute ma confiance, et celle de tout le groupe. »

La rencontre débutera à 20h30 et sera retransmise sur Internet. Le lien n'est pas encore connu mais sera diffusé dès que possible. 



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB