-
Le 11 May 2012 à 07:05 | mise à jour le 23 May 2012 à 13:16

Elite : Anglet et le saut dans le vide



Demi-Finale de la ligue élite. Anglet rencontre Angers samedi 12 mai 2012 à 20h00. Samedi soir, Anglet renoue avec le jeu à l’occasion des demi-finales de la Ligue Elite pour une série contre Angers. Qualifiés d’office pour ce stade de la compétition grâce à leur première place en saison régulière, les Artzak n’ont plus joué depuis un mois, lors de la finale de la coupe de France. Ce manque de rythme, doublé de l’absence de plusieurs joueurs fait craindre ce match aller à Olivier Dimet, l’entraineur basque.

 Les deux confrontations entre Angers et Anglet en championnat cette saison ne permettent pas autant de visibilité qu’on le souhaiterait. A l’aller, Anglet s’est incliné à Angers 4-3 mais au retour les Artzak ont fortement secoué les Hawks, 8-0. On le dit et on le répète souvent, les matchs entre Angers et Anglet, la plupart du temps, donnent lieu à d’âpres rencontres, indécises. Si Anglet avait fait subir une solide déconvenue à Angers lors de leur dernière opposition, on doit aussi se souvenir que cela s’était alors déroulé lorsque les Basques étaient en pleine bourre, au meilleur de leur forme. Mais le temps a passé et depuis la finale de la coupe de France perdue en avril dernier à Paris contre Villeneuve, Anglet n’a plus joué. C’était il y a un mois et dans cet intervalle, Angers a joué deux fois pour éliminer Grenoble en quart de finale.

« On se rend compte que de terminer en tête de la saison régulière offre des avantages, comme celui du terrain au match retour, avoue Olivier Dimet, mais c’est aussi un très gros handicap. Nous n’avons pas joué depuis quasiment un mois et à ce moment de la saison, c’est un problème. Maintenant, c’est comme ça et on doit faire avec. J’ai laissé une semaine de break aux garçons après la coupe, pour penser à autre chose mais depuis, les entraînements ne se sont pas super bien passés notamment en raison de l’absence régulière de plusieurs joueurs pour bien souvent des impératifs professionnels. C’est difficile de préparer une demi-finale dans ces conditions… »

Manque de rythme donc, mais aussi manque de troupes à l’approche de cette première bataille. Julien Couraud le capitaine, toujours en délicatesse est proche de son intervention chirurgicale et donc absent. Yoann Jalinier est également absent et alors qu’Olivier Dimet avait envisagé de remettre les patins pour assurer le nombre au besoin, le voilà lui aussi touché. Mike Campanaro a quant à lui dû regagner les Etats-Unis en raison d’un problème personnel et enfin, Baptiste Boitard doit prochainement connaître le jugement de la commission de discipline à son égard après son expulsion contre Amiens lors de la dix-septième journée.

« On est dans une configuration compliquée avec un effectif amoindri, sans rythme et avec des entraînements moyens. Voilà le décor. Donc on sait à quoi s’attendre à Angers. On doit aller là bas pour faire un résultat, on n’a pas le choix, car eux ne vont certainement pas nous regarder jouer gentiment. On passe en mode commando mais c’est souvent là où nous sommes les plus dangereux. »

La tenue d’un live à Angers n’a pas été encore confirmée. Dans l’autre demi-finale, Rethel se déplace à Villeneuve (tombeur de Paris en quarts) samedi. Les matchs retour auront lieu le samedi 19 mai.



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB